En ce moment En ce moment

Comment GPA évite l'enterrement de sa Convention Obsèques

Publié par le

Des études de marché favorables, une cible identifiée et demandeuse. La Convention Obsèques lancée par GPA Assurances a pourtant failli ne pas trouver son public. Sur un sujet tabou, la mort, les commerciaux ont commencé par faire de la résistance passive.

  • Imprimer


En initiant en avril 1997 un marché test pour son nouveau produit de prévoyance funéraire, la Convention Obsèques, GPA Assurances pensait avoir bétonné l'approche du sujet. Les études de marché avaient confirmé les attentes d'une cible potentiellement importante, tant par le nombre que par le pouvoir d'achat. Les seniors représentent, en effet, un tiers de la population et leur poids patrimonial est conséquent. Mieux, selon un sondage Ifop, 72 % des Français pensent que la mort est un sujet que l'on aborde avec plus de facilité que par le passé et 45 % d'entre eux se déclarent favorables à l'idée de prévoir et d'organiser leurs obsèques. Bref, tous les indicateurs étaient au vert, la Convention Obsèques devait être un succès. Un an plus tard, les résultats de l'étude quantitative cueillaient à froid les géniteurs du projet. Le produit n'avait pas trouvé son public. Les contrats avaient été commercialisés au rythme d'une petite centaine par mois. Peu pour une force de vente de 1 800 vendeurs. Une lecture plus fine des chiffres faisait cependant apparaître un fort déséquilibre dans la structure des ventes : 10 % des vendeurs réalisaient 80 % des ventes. Avant de décider de la suite du projet, ses responsables marketing ont cherché à comprendre les raisons de ce déséquilibre. « Lorsque nous avons lancé le produit auprès des vendeurs, nous nous sommes, volontairement, contentés d'une note d'informations écrite et d'une documentation commerciale. Nous voulions avoir leurs premiers feelings à chaud. Au vu des résultats, nous nous sommes aperçus que nous n'avions pas su vendre le produit à nos commerciaux. Si chaque conseiller commercial disposait du même niveau d'informations, en revanche, ses possibilités d'actions étaient entravées par des freins personnels : envisager sa propre mort, la nier, avec pour résultat, le rejet du produit », explique Claude Laurenti, assistante marketing assurances des personnes du particulier au GPA.

Faire adhérer les commerciaux


Le constat étant réalisé, restait à trouver des réponses à la question centrale du lancement grandeur nature : comment faire adhérer les vendeurs au produit ? « Pour lever les tabous, il nous semblait important de donner la parole aux vendeurs eux-mêmes. Nous en avons sélectionné huit, les ambassadeurs de premier rang, qui, via la réalisation d'un film, ont témoigné de leur expérience, des difficultés qu'ils ont rencontrées et des solutions proposées », commente Claude Laurenti. Au-delà, le mix du produit lui-même a été retravaillé. Si un effort a été consenti sur le prix, c'est surtout la stratégie de communication qui a été entièrement revue. « La convention ne se contente pas de préfinancer les obsèques, elle permet surtout de décharger la famille de toutes les démarches liées aux obsèques. Or, l'attention des commerciaux s'était focalisée sur les termes funéraires. Ils avaient totalement occulté l'aspect service du contrat. » Avec l'aide de l'agence Côté Affaires, l'offre et l'ensemble des documents commerciaux sont revus. L'accent est mis sur la dimension service. Une dimension résumée par le nouveau slogan de la convention "N'y pensez plus, tout est prévu". L'offre repackagée a été présentée aux commerciaux à l'occasion d'une journée de formation. Outre une présentation par les managers du potentiel du marché, cette journée était l'occasion pour les vendeurs d'évacuer leur ressenti. « Si les échanges ont parfois donné lieu à de grands déballages, l'effet cathartique était assuré », analyse Claude Laurenti. Lors de cette session, un représentant du GNEPF (Groupement national d'entrepreneurs de pompes funèbres), partenaire du GPA dans ce produit, était également invité. « Sa présence était essentielle. Elle a permis de montrer à la force de vente qu'elle ne devenait pas des techniciens funéraires. » Toujours dans le souci de démystifier le sujet, cette formation était complétée d'une demi-journée de simulation animée par Business Dynamics, société de formation par le jeu. Relayée par des outils d'aide à la vente, ce travail pédagogique semble avoir entraîné le déclic salutaire. Relancé en septembre, soutenu par une campagne de relations presse, enfin adopté par ses vendeurs, le produit a vu sa production multipliée par 30 en moins de trois mois.

RITA MAZZOLI

Autres articles

[&THEN] Ne dites plus DMP, dites CDP!
[&THEN] Ne dites plus DMP, dites CDP! [&THEN] Ne dites plus DMP, dites CDP!

[&THEN] Ne dites plus DMP, dites CDP!

Par

Les themes de la 3e et derniere journee de la convention resument bien les nouveaux defis que doivent relever les marketeurs intelligence artificielle [...]

[&THEN17] La data au service de l'hyper-personnalisation
[&THEN17] La data au service de l'hyper-personnalisation

[&THEN17] La data au service de l'hyper-personnalisation

Par

La convention THEN17 dediee au data marketing ouvert ses portes la Nouvelle Orleans Dans un contexte difficile du aux suites de ouragan Nate [...]

Retail's big show 2017
Retail's big show 2017

Retail's big show 2017

Par

Rendez vous des industriels et distributeurs du monde entier cette edition rassemblera nouveau plus de 500 exposants avec un programme de conferences [...]

Mutac rebondit sur le "mariage pour tous"
Mutac rebondit sur le "mariage pour tous"

Mutac rebondit sur le "mariage pour tous"

Par

Mutac mutuelle specialisee dans les conventions obseques publie une annonce presse qui caricature le mariage pour tous

Mice Connect Bedouk
Mice Connect Bedouk

Mice Connect Bedouk

Par

Salon du seminaire et de evenementiel cette manifestation est concu pour repondre aux problematiques du secteur et aux exigences de la profession [...]

Aviva Direct dédramatise l'organisation des obsèques
Aviva Direct dédramatise l'organisation des obsèques

Aviva Direct dédramatise l'organisation des obsèques

Par

La cible Aviva Direct ce sont les Mapou des gens Modestes Ages Prevoyants Ouverts la VPC et Urbains Pour faire la promotion de la Convention [...]

Webinar Retail Big Show
Webinar Retail Big Show

Webinar Retail Big Show

Par

Vous ne pouvez pas vous rendre la convention du Retail Big Show qui se deroulera New York du 17 au 20 janvier 2016 Participez ce webinar organise [...]

Marketing post-mortem
Marketing post-mortem

Marketing post-mortem

Par

Dans la societe occidentale tout doit servir desacraliser la mort Ludiques evenementialisees low cost ou premium les obseques suivent les memes [...]