En ce moment En ce moment

Ces célibataires, casaniers et timides

Publié par le

Lancé sur le marché français des “rencontres sérieuses” on line en avril 2005, le site Parship.fr a souhaité cerner le profil des célibataires français. L'Ifop révèle des résultats qui cassent l'image de ces célibataires endurcis.

  • Imprimer


Pas de jaloux au pays du célibat. 50 % d'hommes, 50 % de femmes : la parité est parfaite. Ces célibataires ont pour 58 % plus de 30 ans, sont issus de toutes les catégories professionnelles, et sont principalement des urbains : 31 % habitent dans une ville moyenne et 41 % dans une grande ville. 52 % avouent être des “célibataires endurcis” depuis plus de trois ans, un chiffre qui atteint les 83 % chez les 50 ans et plus, contre 37 % chez les 18-24 ans. Quant à leur image caricaturale traditionnellement véhiculée, elle est à oublier. Loin d'être des hyper­actifs, adeptes des soirées à répé­tition et des discothèques, les ­célibataires partagent les mêmes centres d'intérêt que les autres Français. A savoir, regarder la télévision pour 71 % d'entre eux, rester chez soi pour 68 % et lire pour 55 %. Des activités pour le moins solitaires et qui se pratiquent à domicile. Arrivent ensuite les sorties entre amis ou en famille (54 %) et la cuisine (42 %). Ces célibataires prennent soin d'eux, tant du point de vue de leur look que du point de vue culinaire. L'image du célibataire accro au fast-food et aux soirées branchées est donc bien loin de la réalité.

Un célibat paradoxal

Côté caractère, ils mélangent spontanéité et timidité : 47 % affirment aimer flirter mais avoir besoin dans le même temps que l'autre fasse le premier pas. Un phénomène qui tend à s'accroître avec l'âge. Si 17 % des 18-24 ans doutent très souvent de faire une nouvelle rencontre, ce chiffre atteint les 29 % chez les 35-49 ans et 36 % chez les 50 ans et plus. Plus globalement, il arrive à 35 % des célibataires d'en douter, 23 % doutent très souvent, quand 21 % doutent rarement et 21 % ne doutent jamais de rencontrer quelqu'un. Plus l'âge avance, plus les célibataires se contentent de leur sort. Le pessimisme grandit avec l'âge. A la question “Comment vous sentez-vous en tant que célibataire ?”, 35 % affirment être contents de leur sort, contre 13 % de mécontents et 52 % pour lesquels cela dépend. 77 % sont à la recherche d'une relation, 30 % d'entre eux recherchant une relation durable. Si 59 % pensent qu'il existe des célibataires endurcis complètement satisfaits de leur situation, seulement 7 % avouent en faire partie. Et les célibataires classent comme leur premier trait de caractère la souffrance de ne pas avoir quelqu'un, suivie de la solitude. L'idéal collectif du mariage perdure, même s'il s'oppose à la réalité du divorce et de la séparation. L'idée de fonder une famille est très répandue, rompant avec l'image traditionnelle du célibataire égoïste et égocentrique. Les différences de culture, de religion ou encore de nationalité n'étant plus du tout des barrières à l'entrée, en déclaratif du moins. Face au sentiment d'insécurité qui règne dans notre société, dans une relation, nos célibataires ont besoin d'être rassurés. Les qualités qu'ils citent le plus pour leur futur partenaire sont l'honnêteté, la loyauté, la joie de vivre, la compréhension, la tolérance et la fiabilité. Si une large majorité plébiscite les lieux informels ou les situations non arrangées, les sites de rencontres sur Internet attirent 29 % des sondés, devant les boîtes de nuit (26 %), les agences matrimoniales (13 %) et le speed dating (11 %). Au total, 58 % des interviewés se sont déjà rendus sur un site de rencontres, dont 42 % à plusieurs reprises. Et parmi les 40 % qui ne les ont pas encore utilisés, 29 % envisagent de le faire un jour. Preuve que ces sites répondent à une véritable demande. Présent en France depuis avril dernier, Parship compte déjà 100 000 membres, prêts à débourser 149 € pour six mois d'abonnement.

Methodologie

Etude réalisée par l'Ifop pour Parship, auprès de 800  célibataires (personnes ayant déclaré ne pas vivre maritalement et n'entretenir aucune relation affective suivie), extraits d'un échantillon de 3 379 personnes représentatif de la population internaute âgée de 18 ans et plus. Interviews réalisées par questionnaire auto-administré on line, du 27 juillet au 3 août 2005.

Aurélie Charpentier

Autres articles

Le SNPTV réagit à une étude sur la publicité TV
Le SNPTV réagit à une étude sur la publicité TV

Le SNPTV réagit à une étude sur la publicité TV

Par

organisme qui regroupe les principales regies publicitaires de la television francaise tenu apporter son eclairage et des chiffres supplementaires [...]

Marketing mobile : les Français "mobile et app first"
Marketing mobile : les Français "mobile et app first"

Marketing mobile : les Français "mobile et app first"

Par

La Mobile Marketing Association MMA France publie la 19e edition de son barometre trimestriel du marketing mobile en partenariat avec AppAnnie [...]

J.Walter Thompson déploie son IA Pangaea en France
J.Walter Thompson déploie son IA Pangaea en France

J.Walter Thompson déploie son IA Pangaea en France

Par

Deux ans apres le lancement de son projet intelligence artificielle Walter Thompson equipe son bureau francais de son outil Pangaea

Automobile : Mondadori entre au capital de Paycar
Automobile : Mondadori entre au capital de Paycar

Automobile : Mondadori entre au capital de Paycar

Par

Mondadori France annonce prendre une participation dans la solution de paiement securisee dediee aux transactions de vehicules occasion