Recherche
Se connecter

Ces calendriers qui font “mâle”

Publié par le

Tels des pin-up musclées, fessées et imberbes, les hommes “nouveaux” semblent atteints de “calendriamania” aiguë. Après les rugbymen, c'est une marque de cuisine qui lance les “dieux des fourneaux”.

  • Imprimer


Madame est servie. Alors qu'elle se remet à peine des très médiatiques “Dieux du stade” et de leurs calendrier et DVD, la voilà confrontée, pour les bons soins de la promotion de la marque Cuisinella, à un calendrier d'hommes nus en cuisine ou en salle de bains. Cette fois, les postures sont moins ambiguës, moins sexe. Mais n'en restent pas moins suggestives puisque le but de la marque est de satisfaire la “voyeuse” qui sommeille dans chaque ménagère. Oublié donc le ballon de rugby cache-sexe au profit d'astuces plus ménagères, une table, un plateau… Ainsi, en janvier, Monsieur se balade en boxer noir et ouvre le frigo ; en mai, toujours nu comme un ver, il porte un plateau de petit déjeuner ; en septembre, il ne s'est toujours pas rhabillé mais passe à la salle de bains pour s'essuyer le visage. Le tout drapé dans une serviette en nid d'abeille qui laisse délicatement entrevoir sa cambrure. La revanche de madame est décidément un plat qui se mange chaud. Et, si le phénomène des calendriers masculins est encore très loin d'avoir pris l'ampleur de leurs ancêtres féminins, il tend à se généraliser, tout comme l'utilisation de la nudité masculine, à toutes les sauces. En fait, et à y regarder de plus près, c'est la nudité qui se banalise, se “proximise”. Vous voulez vous faire connaître, “mettez-vous à poil”. Surtout si vous n'êtes ni mannequin ni femme ou, plus globalement, si vous ne faites pas partie de la caste des beaux. Car la nudité est alors décalée et forcément porteuse de message. A l'instar de ces femmes d'âge mûr qui, lassées de faire des gâteaux pour les ventes de charité, ont décidé de poser nues pour un calendrier et dont l'histoire, vraie, fait l'objet du film “Calendar Girls”. La nudité est sortie de sa tanière purement esthétisante. Au-delà de l'effet de surprise, c'est une surprise qui pourrait avoir des effets sur le traitement de l'image du corps masculin ou senior dans une société aux travers machistes et jeunistes.

Isabel Gutierrez

Sur le même sujet

RTL AdConnect renforce sa présence en Asie
Média
RTL AdConnect renforce sa présence en Asie

RTL AdConnect renforce sa présence en Asie

Par Laurence Moisdon

RTL AdConnect annonce deux partenariats avec Orbimedia et Comkeys, basées respectivement au Japon et en Chine. Des signatures qui montrent une [...]

MediaSquare s'impose comme la première place de marché en France
Média
MediaSquare s'impose comme la première place de marché en France

MediaSquare s'impose comme la première place de marché en France

Par Laurence Moisdon

Audience Square et La Place Media s'allient pour créer Mediasquare : la plus grande place de marché média en France. Les annonceurs auront ainsi [...]

ADYOULIKE acquiert la plateforme Pulpix
Média
ADYOULIKE acquiert la plateforme Pulpix

ADYOULIKE acquiert la plateforme Pulpix

Par Laurence Moisdon

ADYOULIKE fait l'acquisition de la plateforme Pulpix, start-up spécialiste de la vidéo, suite à l'expansion des bureaux et à la suite de nombreuses [...]