Carré Noir sans Caron

Marketing  N°31 - 01/06/1998 - VALÉRIE MITTEAUX

Gérard Caron, père-fondateur de Carré Noir, a brutalement disparu de l'organigramme de la société, suite à une manœuvre de ses actionnaires majoritaires. Chronique des réalités économiques ordinaires.


Bouleversement précipité chez Carré Noir. Alors que la société venait d'opérer une restructuration interne visant à passer, dans quelques années, le relais à la génération formée par les fondateurs, Gérard Caron vient d'être remercié sans ménagement par ses actionnaires majoritaires, le Crédit Lyonnais et la banque Rothschild qui possèdent 76 % de la société. On a beau nous dire que « cela arrive tous les jours aux Etats-Unis », on ne peut qu'être choqué par la brutalité de l'opération présentée officiellement comme une passation de pouvoir consensuelle alors qu'elle a toutes les allures d'un putsch Sans même que le principal intéressé n'en soit informé, on a donc appris, le 11 mai dernier, par voie de presse que l'agence passait de la SA au directoire et conseil de surveillance. On a pu découvrir aussi le nouvel organigramme avec l'accession de Jean-Louis Azizollah à la présidence du directoire, et la nomination dans ce même directoire de Béatrice Mariotti, Jean-Christophe Cribelier et Sylvain Labonne. Un nouveau « quatuor », selon la formule de Jean-Louis Azizollah. Et un organigramme qui évinçait définitivement le leader charismatique de la société. Le mutisme de l'ancien président rend l'affaire un peu suspecte. Côté banques, François Sallot des Noyers de la banque Rothschild affirme que « ce n'est pas le débarquement de Gérard Caron ». Mais qu'est-ce donc alors ? Si l'on est rompu outre-Atlantique à ces pratiques mercenaires, « au moins les présidents partent-ils avec quelque indemnités compensatoires », comme le fait remarquer Henri-Georges Muller, l'un des vice-présidents de L'Oréal, client de longue date de Carré Noir. L'affaire choque d'autant plus que l'on connaît l'élégance humaine de Gérard Caron. Rares sont les personnalités dans le Landerneau du design qui fasse une telle unanimité. Gérard Caron force le respect et nul autre mieux que lui n'a contribué à valoriser le design français dans les entreprises françaises et bien au-delà de l'Hexagone.

Raisons obscures


Pour justifier ce coup d'état, tous les prétextes semblent bons. On parle d'une absence de bénéfices en 97. Pourtant Carré Noir vient d'engranger près de 6,5 millions de nouveaux budgets dans le domaine de l'architecture commerciale On parle d'un renouveau, et de « la fin des conflits de génération (?) dans l'entreprise ». Or le "quatuor" nouveau est constitué de fidèles, formés à l'école Caron et tous dans la société depuis plus de dix ans Côté actionnaires, on évacue le fait que l'image de la société repose en grande partie sur ses épaules « Carré Noir est une marque internationale », nous dit-on. Mais était-ce nécessaire d'en tuer le père ? Et que penser de l'incidence sur l'image de la société dont le fondateur incarnait l'humanité essentielle ? Les actionnaires ont-ils trouvé repreneurs pour précipiter ainsi la passation de pouvoir ? Alors que le créateur de l'entreprise préparait un passage de relais en douceur, le voilà à proprement parler mis à la porte. C'est indigne de son talent et de la passion avec laquelle il a nourri sa société et le métier. La nouvelle a suscité des haut-le-cœur parmi certains membres du réseau international de l'agence. Carré Noir Bruxelles, bien que consciente de la valeur de la marque, avoue réfléchir à la possibilité de quitter le réseau, d'autant qu'elle est très sollicitée. On peut toujours amortir le choc en songeant que tôt ou tard, Carré Noir aurait vogué sans Caron, même si depuis longtemps la finance a cédé le pas à l'élégance, on ne peut que s'insurger contre la vulgarité du procédé. Jean-Louis Azizollah fait, lui, contre mauvaise fortune bon cœur. Il estime que « l'entreprise doit appliquer à elle-même ce qu'elle recommande à ses clients ». Si l'agence applique chez ses clients ce qui lui semble bon en interne, espérons pour ces derniers qu'ils n'auront pas à souffrir de tels rapports de force.

Trouver un fichier

Catégorie : 
Toutes BtoC BtoB
Mots-clés : 
(Mots-clés séparés par des virgules ou blancs)
Un des mots clés Tous les mots clés

Campagne virale de la semaine

La rédaction a aimé :

Il n'y a rien de mal à être moche

En partenariat avec

Sondage

Stabilo est critiqué sur Twitter pour son nouveau surligneur "pour femmes". Trouvez-vous ce lancement réussi ?

Voter

Formations

PARIS du 19/05/2014 au 19/05/2014

Droit et marketing

Organisée par ISM - Institut Supérieur du Marketing

Consulter toutes les formations