Recherche

Carré Noir mange du lion

Publié par le

L'agence, adossée à Publicis, part à la recherche de son leadership perdu.

  • Imprimer


Pas facile de brûler ce que l'on a adoré, traumatisants parfois les rachats-fusion... ? Carré Noir, tel le phénix renaît de ses cendres et s'installe dans la culture Publicis. Non que la structure ait radicalement changé depuis l'annonce du rachat mais l'agence émet urbi et orbi son voeu d'intention : redevenir n° 1 dans les quatre années qui viennent. « Maurice Lévy souhaite que l'on se développe clairement », explique l'un des directeurs généraux, Pascal Beucler.

Pascal Beucler (Carré Noir)

: "La création des pôles d'expertise est un modèle qui fait que l'on met face au client un leader et une équipe dédiée."


Cela passe par le modèle bien connu de Publicis Consultants. Cinq pôles - langage et stratégie, corporate, pack, e-design et architecture qui, selon Pascal Beucler, se sont mis à fonctionner étonnamment bien en quelques semaines. « C'est un modèle qui fait que l'on met face au client un leader et une équipe dédiée. » Un principe qui s'inscrit dans le projet dit Publicis 2010, et qui s'appuie sur un concept de différence "holistique". Entendez "tout est dans tout" et "l'ensemble des composantes n'est pas réductible à leurs sommes". Fort ! En clair, la stratégie est très simple. « Il s'agit de faire plus de part de marché et de client », explique Pascal Beucler. Ce dernier compte sur l'effet de levier dû à Publicis. Mais aussi sur le développement international. La filiale japonaise fonctionnerait bien. Elle vient d'inventer un vrai faux pâtissier, Henri Charpentier, qui semble plaire aux nippons. En Italie, Turin marcherait fort dans le packaging et les moyens de l'équipe transalpine devraient être renforcés. L'agence de Varsovie va doubler sa marge sur 2002. Et l'année prochaine, Carré Noir prévoit également l'ouverture d'un bureau à Helsinki. « De petites agences nous appellent , raconte Pascal Beucler, car nous sommes une marque de référence en France ». Cette quête de leadership adossée à Publicis passera par la modification de l'identité visuelle d'ici à la fin de l'année. « Le lion baroque et le carré noir protestant, ça n'est pas évident à marier », galèje Pascal Beucler. Mais il va bien falloir exprimer l'appartenance de la marque au leader mondial de la communication. Carré Noir promet qu'il ne s'agit pas de faire entrer un lion dans son carré. Mais alors quoi ? Un carré noir cerné de doré peut-être...

Valérie Mitteaux

[Cannes Lions] Les campagnes françaises les plus primées

[Cannes Lions] Les campagnes françaises les plus primées

[Cannes Lions] Les campagnes françaises les plus primées

La 64e édition du Festival International de la Créativité s'est clôturée ce samedi 24 juin 2017. Sur les 41.170 travaux publicitaires en compétition, [...]

L'e-mailing, un long voyage pas si easy

L'e-mailing, un long voyage pas si easy

L'e-mailing, un long voyage pas si easy

Pour Hervé Sevestre, directeur marketing du portail d'infomédiation Easy voyage, la délivrabilité est une équation avec toujours de nouvelles [...]

Sloggi innove pour conquérir les trentenaires

Sloggi innove pour conquérir les trentenaires

Sloggi innove pour conquérir les trentenaires

La marque suisse de sous-vêtements Sloggi veut conquérir de nouveaux marchés avec des campagnes décalées en s'appuyant sur son savoir-faire [...]