Recherche

Campagnes TV : les ressorts de l'efficacité publicitaire

Publié par le

MarketingScan dresse le bilan de 55 campagnes TV réalisées à Angers dans le cadre de son marché test single source, entre avril 1996 et décembre 1997.

  • Imprimer


Le dispositif TVScan de MarketingScan a permis de constituer, au travers de 55 bilans réalisés pour le compte de 25 annonceurs, la première base de données single source sur l'efficacité publicitaire. « Après dix-huit mois, nous pouvions légitimement nous interroger : Existe-t-il un gain de part de marché imputable à cette communication ? Comment se caractérise cette efficacité selon le niveau d'exposition ? », explique Laurent Battais, directeur général de MarketingScan. Premier constat : 70 % des campagnes analysées ont eu une efficacité sur la part de marché à court terme (68 % dans l'alimentaire, 77 % dans l'hygiène/beauté). Deuxième constat : contrairement aux idées reçues, l'efficacité des campagnes n'est pas l'apanage des seules marques leaders. Les challengers bénéficient de chances de succès équivalentes. Peut-on tirer, alors, des conclusions sur ce qui rend une campagne TV inefficace ? « Il n'y a pas de règles d'or », explique Laurent Battais. TVScan permet d'affirmer que dans 50 % des cas, l'inefficacité est due à la faible capacité du film à développer l'attractivité de la marque. Dans 30 % des cas, un empilement d'actions marketing a perturbé la perception de la campagne TV. Et, dans 20 % des cas, la concurrence a contré la campagne TV de la marque par des actions terrain ou une communication publicitaire plus efficace.

Une efficacité non proportionnelle à la puissance


Quant aux campagnes télévisées à succès, elles génèrent un gain additionnel de part de marché de 47 %. La réactivité est plus forte sur les marchés de l'hygiène/beauté que sur ceux de l'alimentaire, avec une prime aux marques challengers. La puissance des campagnes n'est pas explicative de l'indice de progression, constatation favorable à l'étalement des campagnes. Enfin, le succès passe le plus souvent par une augmentation de pénétration et moins systématiquement par une intensification des achats.

ANIKA MICHALOWSKA

Atelier One Data

Atelier One Data

Atelier One Data

Atelier organise par le Groupe TF1 Programme Le groupe TF1 et la data une ambition du present Avec Olivier Abecassis Groupe TF1 Retour des [...]

Twitter, caisse de résonance de la télévision

Twitter, caisse de résonance de la télévision

Twitter, caisse de résonance de la télévision

occasion du Printemps des Etudes Twitter et Iligo se sont vus remettre le Trophee de Etude de Annee Rencontre avec David Sourenian directeur [...]

M6 Publicité muscle son offre drive to web

M6 Publicité muscle son offre drive to web

M6 Publicité muscle son offre drive to web

En nouant un partenariat avec Holimetrix specialiste de attribution TV drive to web M6 Pub entend muscler son offre drive to web dans objectif [...]

Télévision et data : TF1 appréhende l'adressable TV

Télévision et data : TF1 appréhende l'adressable TV

Télévision et data : TF1 appréhende l'adressable TV

GRP data analytics drive to web ou environnement logue la regie publicitaire du groupe TF1 detaille lors de ses ateliers data les differentes [...]

TF1 teste la publicité adressée

TF1 teste la publicité adressée

TF1 teste la publicité adressée

occasion de la cloture de la premiere journee du Hub Forum hier TF1 Publicite annonce en avant premiere le lancement de deux experimentations [...]