Recherche

Brossard et Weight Watchers font gourmandise commune

Publié par le

Brossard, marque patrimoniale, et WeightWatchers, marque mondiale, célèbre sur nos terres un mariage pour le moins singulier, celui de la gourmandise et de la diététique.

  • Imprimer


Nous vous l'avions annoncé dans notre numéro 84, Weight Watchers s'associe à Brossard pour lancer une gamme de mini-cakes, moelleux et autres fondants. Une rencontre qui a priori paraît contre-nature. Pourtant, selon Alice Darmon, directrice des licences France et Italie, ce lancement s'inscrit pleinement dans le programme Weight Watchers. « La recherche d'une pause plaisir, l'envie de craquer avec un produit sucré, souvent liée à la destructuration des repas, sont des réalités. Avec cette gamme, nous apportons une réponse nutritionnelle et gustative à ces envies. » Quant à Brossard, qui en matière de partenariat développe déjà une offre gourmande avec Le Nôtre, il met les pieds sur un segment dont il était absent avec une caution pour le moins sérieuse. Proches en termes de notoriété, les deux marques ont tout à gagner de ce co-branding. Reconnu pour son sérieux, le roi de la minceur va en effet bénéficier du savoir-faire pâtissier et de l'image de proximité de Brossard, tandis que cette dernière pourra s'appuyer sur l'expertise de la première en matière d'équilibre alimentaire. C'est du moins ce qu'elles espèrent l'une et l'autre. De fait, ce lancement s'inscrit dans une tendance que rien ne se semble vouloir freiner. Alors que 25 % des Français déclarent suivre un régime, et une femme sur deux déclare vouloir maigrir, la première attente de tous reste la gourmandise. « Les consommateurs de yaourts 0 % se déclarent davantage motivés par la gourmandise, 65 %, que par le maintien de leur ligne, 30 % », note Virginie Salesses, la responsable du marketing Brossard.

Des incontournables au menu


Destinée à caler les petites faims, la gamme couvre deux moments de consommation : les pauses gourmandes et le petit-déjeuner. D'où un format nomade, la pochette individuelle. « Le petit-déjeuner est un repas qui est encore zappé par les femmes. Nous avons donc une référence qui peut les suivre au bureau ou dans la rue », poursuit Virginie Salesses. Outre une recette à base de chocolat, incontournable sur ce marché, Brossard a développé spécifiquement pour ce lancement un fourrage au fromage blanc, dont l'avantage est d'allier légèreté et satiété. Lancée dans un souci de pérennité par les deux partenaires, la gamme va faire l'objet d'une campagne de communication signée Business. « Lorsque l'on est une PME, il est logique de s'adresser à l'agence astucieuse du marché », commente Virginie Salesses. Outre les supports propres à Weight Watchers, la gamme va ainsi bénéficier, avant les vacances d'été, d'une présence en presse féminine, familiale et santé. Une offre promotionnelle on pack est également programmée tout comme une campagne d'échantillonnage. L'objectif étant de faire vivre la gamme pour, dès 2005, l'enrichir de nouvelles références. Et éviter ainsi à Weight Watchers de reproduire l'échec des compotes. Lancées fin 2002, en partenariat avec le groupe Andros et offrant des recettes très originales et donc trop segmentantes, du moins sur ce marché, elles n'ont pas trouvé leur public et leur commercialisation a été arrêtée. Avec des recettes qui jouent les grands classiques, Weight Watchers et Brossard limitent les risques.

Rita Mazzoli