Recherche

Baromètre MarketingScan/Marketing Magazine Consommation en GMS : de nouveau en recul

Publié par le


Avec 279 euros dépensés en moyenne, février 2004 marque un nouveau recul des dépenses en GMS. Ce recul de 6 % provient à la fois d'une baisse de 3 % du panier moyen (46,4 E par visite) et d'une réduction de la fréquentation en magasin (- 3 % sur le mois). Cette moindre fréquentation n'est pas liée au nombre de jours ouvrés qui est resté le même entre les deux années. La baisse du panier moyen provient à la fois d'un recul du nombre de produits achetés par visite (- 2 % / année précédente) et d'une baisse du prix moyen par produit (- 1 % / février 2003). Les consommateurs vont contourner l'augmentation des prix par un transfert de leurs achats vers des produits 1er prix ou les MDD ou rechercher des achats en promotion sur les marques nationales.

Portrait-robot des médias sociaux à l'ère chatbot

Portrait-robot des médias sociaux à l'ère chatbot

Portrait-robot des médias sociaux à l'ère chatbot

L'institut Harris Interactive a présenté la cinquième édition de son baromètre Social Life consacré aux médias sociaux. Le point sur les tendances [...]

Le Data Marketing : parcours du combattant ?

Article écrit par MEDIARITHMICS

MEDIARITHMICS

Le Data Marketing : parcours du combattant ?

Le Data Marketing : parcours du combattant ?

Lundi 10h : réunion hebdomadaire au département marketing. La directrice annonce les grandes lignes d’une campagne d’activation marketing scénarisée [...]

7 conseils pour optimiser des mailings B to B

7 conseils pour optimiser des mailings B to B

7 conseils pour optimiser des mailings B to B

L'e-mail reste un élément de communication privilégié en B to B, puisque 41% des professionnels ont acheté un produit après avoir reçu un e-mail [...]

Le nombre d'e-mails commerciaux décroît en 2016

Le nombre d'e-mails commerciaux décroît en 2016

Le nombre d'e-mails commerciaux décroît en 2016

Les marques plébiscitent toujours le mail pour communiquer avec leurs clients, mais privilégient des envois moins nombreux et davantage ciblés. [...]