Recherche

Avenir revoit sur son offre marketing

Publié par le

Qualifier l'offre pour soutenir la demande. C'est dans cette optique qu'Avenir a construit son offre 2001. Petit tour d'horizon des nouvelles gammes et produits.

  • Imprimer


Des évolutions dans la continuité. C'est ainsi que Jean-Pierre Serrus, directeur général adjoint d'Avenir, en charge du commercial et du marketing, qualifie l'offre 2001 de l'afficheur. « Nous avons voulu pour chacun de nos réseaux garantir des critères de qualité, soit en termes d'audience, soit dans une logique de territoire. » Cette volonté qualitative se traduit par l'élaboration de nouvelles gammes et l'arrivée de nouveaux réseaux. Toujours soucieux de rappeler que l'affichage est le dernier des mass-médias, Avenir revoit la gamme Audience qui, comme son nom l'indique, garantit aux annonceurs une audience mesurée par Affimétrie sur les agglomérations de plus de 100 000 habitants. Outre le réseau Empir, la gamme propose deux nouveaux produits : les réseaux Agir et CAP. Le premier, réseau national, vise la population des plus actifs en garantissant sur cette cible une puissance de 1 600 GRP. Le deuxième, CAP, est un réseau de ville à ville qui garantit sur chaque agglomération une part d'audience minimale de 4 %. Autre nouveauté de l'année 2001, proposée dans la gamme Prestige, le réseau Chrono. Constitué à 100 % de "Vitrine", son nouveau mobilier déroulant, Chrono se veut, selon Jean-Pierre Serrus, « une solution créative originale. La technique va permettre à un même annonceur de diffuser des créations différentes selon les heures de la journée. Il pourra ainsi communiquer le bon message au bon moment ».

De nouvelles clés de lecture pour les villes moyennes


Si, à l'image de Dauphin - qui lance Jules et Jim, deux nouveaux réseaux nationaux pesant au moins 850 GRP chacun -, ces offres sont construites autour des notions de puissance et de performance, Avenir fait également preuve d'innovations en proposant aux annonceurs une nouvelle grille de lecture des agglomérations de moins de 100 000 habitants, via une approche plus qualitative que quantitative. Les données purement démographiques sont ici complétées par des données socio-économiques, économiques et par les modes de distribution. Cette approche a permis d'identifier quatre types très marqués d'agglomérations regroupées sous l'appellation commerciale Agglotyp. « En classant les villes par types de fonctionnement, et non plus en fonction de données démographiques, nous pouvons proposer pour chaque type d'agglomération des solutions répondant au mieux aux différentes problématiques des annonceurs », estime Jean-Pierre Serrus. De l'affichage sur mesure en quelque sorte...

Rita Mazzoli

Modern Business Experience

Modern Business Experience

Modern Business Experience Modern Business Experience

Normal 21 false false false FR NONE NONE Style Definitions tableMsoNormalTablemso [...]

Les start-up marketing vedettes du CES 2017

Les start-up marketing vedettes du CES 2017

Les start-up marketing vedettes du CES 2017

Avec 275 entreprises et structures exposantes la France arrive en force au CES qui se tient du au janvier Las Vegas Zoom sur martechs pleines [...]

5 réseaux sociaux sur lesquels communiquer

5 réseaux sociaux sur lesquels communiquer

5 réseaux sociaux sur lesquels communiquer

Quel reseau social choisir et surtout comment communiquer dessus Et si avenir etait dans les challengers l occasion de la sortie de son guide [...]

Dataviz : les instituts d'études s'y mettent

Dataviz : les instituts d'études s'y mettent

Dataviz : les instituts d'études s'y mettent

Avec avenement du Big Data et la proliferation des sources de donnees les instituts etudes cherchent de nouveaux leviers pour renforcer leur [...]