Recherche

Autodiscipline, mais pas de tribunal populaire pour la pub !

Publié par le

J'ai joué les prophètes et consacré plusieurs tribunes à l'éveil de notre profession à l'autodiscipline. Compte tenu de l'impact des mass-média, les publicitaires doivent éviter les dérapages, qui peuvent blesser ou abuser le public sans pour autant servir le sujet.

  • Imprimer


De là à traîner les créatifs devant les tribunaux au compte d'une loi moralisatrice, il y a un grand pas. C'est pourtant l'objet d'une proposition de loi "visant à créer un délit d'atteinte à la dignité de l'homme et de la femme". L'enfer est pavé de bonnes intentions. Les iconoclastes avaient leurs raisons, même Botticelli suivant Savonarole. Mais la castration n'a jamais favorisé l'essor d'une civilisation. La publicité, commerciale ou non, est la part ultra visible de notre société. Une législation pénale purificatrice en ferait vite un bouc émissaire officiel. Que personne ne s'en réjouisse ! Les médias seraient des victimes collatérales de notre sacrifice. Puis, logiquement, les artistes, les écrivains, le cinéma... Censure pour Jérôme Savary, Gainsbourg, Picasso, Houellebeck... Après le commerce, faudra-t-il stériliser le spectacle, l'enseignement, l'humour, l'amour... Car que resterait-il de notre métier si une telle loi interdisait toute audace ? Croit-on que l'on pourrait se contenter de publi-reportages ? Le devoir de la publicité, dans un monde saturé de bruit et d'information, c'est d'interpeller (en latin : "Provocato"). Mais son honneur et son talent c'est de provoquer sans blesser, sans dégrader. Qui jugera du résultat ? Une cour pénale ? Avec quels critères constants, quelle objectivité ? Quelles jurisprudences subjectives, voire absconses ficelleront un peu plus la création ? Allons-nous contribuer à encombrer un peu les tribunaux ? Faudra-il attendre deux ans (quatre ans si appel) pour arrêter une campagne ? Si dommages il y a, ils n'auront pas été prévenus. Faudra-t-il condamner Jean-Paul Goude et les Galeries Lafayette ? Aides et ses nus ? Yves Saint-Laurent ? Dim ? Nous devons être nos propres juges. Les sanctions existent : perte éventuelle du budget pour l'agence, retour de manivelle pour l'annonceur si son public n'apprécie pas. Une instance consultative de qualité existe avec le BVP, il faut sans doute mieux tenir compte de ses recommandations. En tout cas, nous sommes mieux placés que la Justice pour la prévention, si nous acceptons de fixer notre autodiscipline dans une charte qui pourrait s'exprimer ainsi : Nous renonçons à l'abus de pouvoir sous trois formes : Première forme : Atteinte à la dignité essentielle de personnes, groupes sociaux, catégories de sexe ou de race, Seconde : Mise en cause de fondements idéologiques ou religieux qui servent de ciment à la société ou à des groupes sociaux minoritaires. Troisième : Agression de la vulnérabilité enfantine : violence, pornographie, mise en cause des fondements sociaux. Tout cela me semble plus important que la critique sur la nudité. Ou alors, pourquoi Orsay expose-t-il Manet et son "Origine du Monde" ? En somme, scandale oui, sadisme non ! *Réaction à la proposition de loi "visant à créer un délit d'atteinte à la dignité de l'homme et de la femme par l'image publicitaire", publiée le 5 mars par l'Assemblée nationale (N° 615). (Cf. La Correspondance de la Publicité et le Figaro Economie du 6 mars 2003).

Yves Créhalet

MJML, le markup language de Mailjet, a un an

Article écrit par Mailjet

Mailjet

MJML, le markup language de Mailjet, a un an

MJML, le markup language de Mailjet, a un an MJML, le markup language de Mailjet, a un an

Tout webdesigner vous le dira : créer un email responsive en HTML est une vraie plaie. Certains développeurs peuvent y passer plusieurs jours. [...]

Digitalent au salon E-Marketing PARIS 2017

Article écrit par Digitalent

Digitalent

Digitalent au salon E-Marketing PARIS 2017

Digitalent au salon E-Marketing PARIS 2017

Le salon du E-Marketing PARIS ouvrira ses portes à Porte de Versailles, Paris, du 18 au 20 avril 2017. Comme à son habitude, il traitera des [...]

Le dîner du Retail, 1re édition d'une longue série

Le dîner du Retail, 1re édition d'une longue série

Le dîner du Retail, 1re édition d'une longue série

Mardi 28 mars, Marketing organisait la 1re édition du Dîner du retail, réunissant plus de 70 directeurs retail à la Maison blanche à Paris. [...]

Portrait-robot des médias sociaux à l'ère chatbot

Portrait-robot des médias sociaux à l'ère chatbot

Portrait-robot des médias sociaux à l'ère chatbot

L'institut Harris Interactive a présenté la cinquième édition de son baromètre Social Life consacré aux médias sociaux. Le point sur les tendances [...]