Recherche

Attractive: le sport au féminin

Publié par le

Créé il y a un an, le magasin de sport pour femmes entame son développement en ouvrant une deuxième boutique à Paris et en lançant une gamme de cosmétiques en marque propre.

  • Imprimer

Premier magasin de sport exclusivement dédié aux femmes à avoir ouvert en France, Attractive déploie aujourd'hui de nouvelles boutiques et s'apprête à devenir une véritable marque-enseigne. Un peu plus d'un an après avoir investi le coeur de Paris, dans le centre commercial des Halles, Attractive s'essaye cette fois sur l'une des artères les plus commerçantes de la capitale, la rue de Rennes. «Il s'agit un peu du lancement de notre flagship, souligne Christophe Deconinck, cofondateur - avec son frère Nicolas - du magasin. Les Halles, c'était notre laboratoire, nous y avons identifié nos forces et nos faiblesses. Pour cette nouvelle boutique nous avons dû nous réinterpréter, repartir d'une feuille blanche tout en conservant notre ADN.»

Partis d'un concept très orienté mode, les deux frères ont révisé leur positionnement au fur et à mesure. «Au départ, nous avions accordé trop de place au design, ensuite nous avons voulu mettre en exposition trop de marques. Sur 24 fournisseurs, nous n'en avons gardé que 8, essentiellement sur le créneau danse, fitness et running, où nous pouvons avoir une vraie valeur différenciante», explique ainsi Nicolas Deconinck. La clientèle s'est, elle aussi, élargie. A la base, plus focalisé sur les femmes de 25/45 ans, férues de mode, le magasin s'est finalement révélé conforme aux attentes des teenagers, capables de dépenser 100 euros dans une tenue Adidas Missy Elliott, des femmes enceintes et des sportives de plus de 50 ans... Même si, au final, le coeur de cible est composé de professeurs de danse.

Attractive va ouvrir une boutique rue de Rennes à Paris et offrira à sa clientèle un magazine gratuit.

Attractive va ouvrir une boutique rue de Rennes à Paris et offrira à sa clientèle un magazine gratuit.

Une notoriété à construire

Aujourd'hui bien implantée aux Halles, Attractive doit désormais faire ses preuves en tant que réseau. La rue de Rennes servira de test. «Nous sommes attendus au tournant par les marques qui regardent attentivement comment se comporte ce marché, comme Nike et les autres équipementiers (cf. encadré, NDLR)», souligne Christophe Deconinck. Pour se faire connaître, Attractive mise surtout sur le bouche à oreille, qui a fonctionné avec succès pour la première boutique. L'enseigne a déjà noué de nombreux partenariats avec des salles de sport ou des cours de danse. Elle sera présente au salon du fitness, organisera des opérations de street marketing et diffusera des vidéos virales (à voir sur le site www.attractive.fr).

Christophe et Nicolas Deconinck veulent également poursuivre le concept des cours de danse ou de fitness gratuits qui attirent déjà des centaines de clientes. «L'idée est un peu de créer une sorte de club, avec une carte de fidélité. Les clientes auront ainsi accès à de nombreuses activités et informations sur leur sport préféré», explique Nicolas Deconinck. Un magazine éponyme sur le sport au féminin, sera distribué gratuitement à 10000 exemplaires pour établir un lien privilégié avec la clientèle. Enfin, Attractive va se lancer sur le terrain de la marque propre avec une gamme de cosmétiques. Pour le moment limitée à deux produits (une eau dynamisante et un spray vitaminé) , celle-ci est amenée à s'étendre et peut-être à s'élargir au textile. Fin 2008, le concept va aussi s'exporter en province: à Lyon, Nice, Aix ou Marseille.

Le concept fait des émules

Alors qu'à l'étranger ce type de boutique est déjà bien implanté, le concept fait ses débuts en France. Quelque temps après la création d'Attractive, le fondateur de Go Sport, Jacques Krauze,a lancé Lilysportive dans le centre commercial de Val-d'Europe. Une première boutique qui devrait rapidement être à l'origine d'une chaîne. I La marque d'outdoor Lafuma a ouvert un «girly outdoor»à Annecy tandis que le Nike Women Store présente désormais sa collection femme dans le XVIe, à Paris.
De son côté, Adidas a testé un loft éphémère pour prodiguer cours et conseils aux sportives l'an dernier.
En revanche, Citadium et Les Galeries Lafayette, qui s'étaient lancés assez tôt sur le marché, ont récemment fait machine arrière...

Béatrice HERAUD

Les 10 publicités les plus populaires sur Youtube

Les 10 publicités les plus populaires sur Youtube

Les 10 publicités les plus populaires sur Youtube

À l'occasion des Cannes Lions, qui se tiennent du 18 au 25 juin 2016, Google dévoile son classement des publicités les plus populaires sur Youtube. [...]

[Chronique] Un marketeur doit-il apprendre à skier ?

[Chronique] Un marketeur doit-il apprendre à skier ?

[Chronique] Un marketeur doit-il apprendre à skier ?

Les sports d'hiver demandent d'être agile et de savoir tenir le cap sur un terrain glissant. Autant de qualités nécessaires aux marketers désireux [...]

Lacoste remporte le Grand Prix Effie 2015

Lacoste remporte le Grand Prix Effie 2015

Lacoste remporte le Grand Prix Effie 2015

La 22ème édition des prix de l'efficacité dans la communication a consacré Lacoste et BETC pour la campagne " Life is a beautiful sport ". Découvrez [...]