Recherche

Améliorer ses solutions push

Publié par le


Le push, ou envoi automatique d'informations via différents canaux (e-mail, fax, SMS) à partir de profils prédéterminés, a longtemps été une vedette du monde Internet. Aujourd'hui, moins à la mode, cette technique reste intéressante dans le cadre de campagnes marketing en ligne. Alertim Push Server se propose de "générer des messages à partir de n'importe quel contenu statique ou dynamique". Ce progiciel peut être acquis comme tel ou utilisé en mode ASP (application service provider). Il dispose de fonctionnalités diverses, comme un moteur d'alerte. Ce programme vise les domaines du CRM, du e-commerce, du e-marketing et il coûte 30 000 euros par an (licence) ou 3 000 euros par mois en mode ASP. (5)

Pour en savoir plus


(5) Push Server. Alertim. Tél. : 01 44 51 79 10.

Patrick Cappelli

Portrait-robot des médias sociaux à l'ère chatbot

Portrait-robot des médias sociaux à l'ère chatbot

Portrait-robot des médias sociaux à l'ère chatbot

L'institut Harris Interactive a présenté la cinquième édition de son baromètre Social Life consacré aux médias sociaux. Le point sur les tendances [...]

Le Data Marketing : parcours du combattant ?

Article écrit par MEDIARITHMICS

MEDIARITHMICS

Le Data Marketing : parcours du combattant ?

Le Data Marketing : parcours du combattant ?

Lundi 10h : réunion hebdomadaire au département marketing. La directrice annonce les grandes lignes d’une campagne d’activation marketing scénarisée [...]

7 conseils pour optimiser des mailings B to B

7 conseils pour optimiser des mailings B to B

7 conseils pour optimiser des mailings B to B

L'e-mail reste un élément de communication privilégié en B to B, puisque 41% des professionnels ont acheté un produit après avoir reçu un e-mail [...]

Le nombre d'e-mails commerciaux décroît en 2016

Le nombre d'e-mails commerciaux décroît en 2016

Le nombre d'e-mails commerciaux décroît en 2016

Les marques plébiscitent toujours le mail pour communiquer avec leurs clients, mais privilégient des envois moins nombreux et davantage ciblés. [...]