Recherche

Affiniteam ou le concept de B to B to C

Publié par le

Proposer aux entreprises une prestation qui les mette en valeur vis-à-vis de leurs employés en leur offrant des avantages : l'objectif d'Affiniteam, start-up lancée par Dominique Beaulieu, associé de Valoris, sur le concept innovant du B to B to C.

  • Imprimer


«La ligne de démarcation entre la vie professionnelle d'un salarié et la vie privée d'un homme ou d'une femme a tendance à s'estomper, constate Dominique Beaulieu, associé de Valoris et fondateur d'Affiniteam. On attend également de l'entreprise autre chose qu'un moyen de subsistance. Elle doit être un moyen d'expression, de développement personnel. Les entreprises qui veulent conserver intactes la motivation et la disponibilité de leurs collaborateurs doivent désormais les considérer dans l'entièreté de leur dimension, intégrer leurs besoins d'hommes et de femmes et non plus uniquement de salariés. Affiniteam a donc choisi de se spécialiser dans l'équilibre entre la vie privée et professionnelle, sachant que nous sommes convaincus que c'est du bien-être individuel et collectif que dépend la performance individuelle et collective de l'entreprise. » Pour parvenir à cet objectif, Dominique Beaulieu a mis au point un business modèle, déposé au niveau mondial et baptisé "B to B to C", « qui conjugue les avantages de tous les modèles développés jusqu'ici (C to C, B to B et B to C), tout en en palliant les limites ». La démarche proposée consiste à rassembler dans l'entreprise les avantages dont disposent déjà ses collaborateurs puis à constituer un ensemble de services complémentaires à forte valeur ajoutée et enfin à rendre l'ensemble facilement accessible via un Extranet.

Six types de services pour les "Cliemployés"


Les "Cliemployés", selon le terme déposé par Affiniteam, peuvent ainsi se voir offrir six types de services : "offres maison" - conditions spéciales consenties par l'entreprise à ses employés sur les produits et services qu'elle commercialise - ; "corporate services", faisant bénéficier les collaborateurs des conditions négociées par leur entreprise pour ses propres besoins auprès de fournisseurs (billets d'avions, location de voiture...) ; tarifs pré-négociés par Affiniteam auprès de fournisseurs labellisés (informatique, hi-fi, voyage...) ; services de proximité, "Groom Service", destinés à faciliter la vie quotidienne (entretien automobile, pressing, livraison de fleur...) et comprenant un support téléphonique et e-mail pour des conseils juridiques, financier... ; plate-forme de communication bi-directionnelle entre l'entreprise et ses collaborateurs et enfin plate-forme d'échange entre employés, hébergeant pages personnelles, petites annonces, ventes aux enchères, achat group... A moyen terme, Affiniteam entend mettre en place un club, regroupant l'ensemble de ses entreprises clientes, et offrant ainsi une vaste place de marché à une communauté, dont l'un des avantages - et non le moindre - sera d'être constituée de personnes nominativement identifiées. Chaque collaborateur d'une entreprise adhérant à la démarche sera doté d'une carte de fidélité, cobrandée, permettant de matérialiser les transactions, accumuler des points. Servant de porte-monnaie électronique, cette carte pourra être abondée par l'entreprise ou les différents partenaires. Forte de dix personnes et démarrant à la fois en France et en Grande-Bretagne, Affiniteam lance son activité à la fois en "vente directe" en s'adressant directement aux présidents d'entreprises cible (high-tech, groupes multi-activité, média...) et en "vente indirecte" en souhaitant convaincre des fédérations professionnelles, places de marché de e-procurement avec les grandes banques, réseaux d'agents et courtiers d'assuranc... Objectif 2000 : faire adhérer sept entreprises dans chaque pays, avec 7 000 "Cliemployés".

François Rouffiac

#ECP16 Les magasins parisiens incontournables

#ECP16 Les magasins parisiens incontournables

#ECP16 Les magasins parisiens incontournables #ECP16 Les magasins parisiens incontournables

Pour la deuxième année, la Paris Retail Week organisait des store tours, visites parisiennes en bus ou à pied pour découvrir sur le terrain [...]

[Spécial B to B] L'e-commerce séduit le B to B

[Spécial B to B] L'e-commerce séduit le B to B

[Spécial B to B] L'e-commerce séduit le B to B

Dans 4 ans, une commande sur quatre en B to B sera effectuée sur un site de e-commerce, d'après l'étude sur la transition numérique & ecommerce [...]