Recherche

Adibou 3 ou la vie au-delà de l'école

Publié par le

Plus qu'une nouvelle version, une véritable refonte. Au-delà de l'accompagnement scolaire, la version 3 d'Adibou, leader des logiciels éducatifs, vise l'épanouissement personnel de l'enfant. Et le fait savoir via un plan marketing musclé.

  • Imprimer


Qu'attendent les parents d'un logiciel ludo-éducatif ? Il y a dix ans, ils y voyaient un auxiliaire de réussite scolaire et donc sociale de leurs chérubins. Une sorte de sésame à l'entrée aux grandes écoles ! Aujourd'hui, ces parents ont compris que les diplômes, aussi prestigieux soient-ils, ne sont pas un antidote au chômage. De plus, les spécialistes de l'enfance ne cessent de leur répéter que l'enfance doit rester le temps du jeu. Les éditeurs de logiciels ont parfaitement intégré cette nouvelle donne et s'emploient à la mettre en oeuvre. Illustration de cette tendance, le lancement de la nouvelle version d'Adibou. Personnage emblématique des cours de récréation virtuelle, fils spirituel d'Adi, créé à la fin des années 80 par le studio Coktel (groupe Vivendi Universal Publishing), Adibou fait aujourd'hui peau neuve, tant sur le fond que sur la forme. Fruit de deux ans de recherche et de développement, la version 3 d'Adibou Lecture-Calcul vise l'épanouissement personnel de l'enfant. « Les parents ont des attentes plus exigeantes en termes de contenu. Au-delà de l'accompagnement scolaire pur et dur, ils veulent que les logiciels offrent du plaisir à leurs enfants. L'épanouissement des petits est entré dans les moeurs et la nouvelle version d'Abidou 3 a été repensée pour que chaque enfant devienne l'acteur principal de son apprentissage », commente Laure Barbier, chef de produit Vivendi Universal Interactive Publishing France. Relooké en 3D pour obtenir un rendu cartoon, accompagné de nouveaux copains, évoluant dans un décor totalement redessiné, Adibou propose ainsi aux enfants un univers entièrement personnalisable et évolutif. « Les enfants étaient demandeurs d'espaces qui leur soient réservés. Nous avons donc créé de nouveaux lieux de créativité et de détente, comme la chambre ou le palais des jeux, où l'enfant peut jouer avec un copain ou, s'il est seul, avec Adibou », indique Laure Barbier. Dans le monde d'Adibou, l'enfant peut également s'adonner aux joies du jardinage et de la cuisine pour nourrir ses amis. Si développer l'imaginaire de l'enfant est une priorité, la méthode pédagogique a également été revue pour donner l'envie d'apprendre. Le contenu du logiciel est désormais segmenté par tranche d'âge, 4-5 ans, 5-6 ans et 6-7 ans, pour s'adapter au niveau de chaque enfant. Enfin, pour aider à la socialisation des enfants et les ouvrir vers l'extérieur, Adibou s'enrichit d'un espace internet totalement sécurisé où cinq activités leur sont proposées. Via "le parlimage", les plus petits peuvent communiquer sous forme d'images sonorisées, les plus grands envoient des billets doux à l'élu(e) de leur coeur grâce au "weboletttres" ou créent un site familial personnel avec le "brico site", tous peuvent se retrouver au "netojeux" ou dans les "ateliers virtuels".

25 millions de contacts


Pour accompagner ses évolutions, Adibou s'offre une campagne de communication qualifiée par ses concepteurs "d'hollywoodienne". Après s'être affichée fin septembre à l'entrée du Virgin Mégastore des Champs-Elysées, la mascotte s'est installée pour la première fois sur le petit écran. Plus de 200 spots de 30" (agence Le Criquet) sont diffusés sur France 3 et M6, ainsi que sur les chaînes câblées, Fox Kids, Télétoon et Cartoon Network. Cette campagne télé est relayée par un dispositif presse dans les titres informatiques, les féminins et les familiaux (agence Reflexion Faite). Au total, le plan médias de près de 4 millions de francs doit générer 25 millions de contacts. Une petite démonstration n'étant jamais inutile pour ce type de produits, le volet achat d'espace est complété par un programme promotionnel, notamment de la PLV événementielle, présentoirs, silhouettes géantes, posters et distribution de CD-Rom de démonstration. Un arsenal qui vise à exprimer auprès de sa double cible le nouveau positionnement d'Adibou, qui bénéficie d'ores et déjà d'une notoriété exceptionnelle, 88 % en spontanée.

Rita Mazzoli

Les 10 idées marketing (6-10 mars)

Les 10 idées marketing (6-10 mars)

Les 10 idées marketing (6-10 mars) Les 10 idées marketing (6-10 mars)

La redaction selectionne 10 idees percutantes Au menu de cette semaine Watson IBM recree un oeuvre de Gaudi grace la data Axe conseille les [...]

Booktube, le prochain Youtube à la mode?

Booktube, le prochain Youtube à la mode?

Booktube, le prochain Youtube à la mode?

Booktube ce est rien de moins que la version livre de Youtube Un phenomene qui monte en puissance notamment aupres des millenials au point de [...]

Les marques sont encore en retard sur les chatbots

Les marques sont encore en retard sur les chatbots

Les marques sont encore en retard sur les chatbots

Les marques peinent repondre rapidement et correctement aux sollicitations de leurs clients via Messenger est ce qui ressort une etude menee [...]

eSport : une cible de 7,5 millions de fans en France

eSport : une cible de 7,5 millions de fans en France

eSport : une cible de 7,5 millions de fans en France

Plus de 75 millions de Francais sont fans de competitions sportives virtuelles devoile Webedia Plus un tiers accorde au moins trois heures par [...]