Recherche

"A Nous Paris" fait un clin d'oeil au marché publicitaire

Publié par le


Les professionnels de la communication disposent depuis décembre 2001 d'un nouvel outil d'informations. Une newsletter de veille diffusée gratuitement via Internet et éditée par A Nous Paris, le news urbain diffusé dans le métro parisien. A l'origine de sa création : un constat. Les professionnels de la pub ne sont pas de fervents usagers de la RATP. Résultat : ils ignorent tout ou presque de cette population qui chaque jour s'agite dans le sous-sol parisien. UrbanAttitude.net leur propose donc de faire le tri des tendances de consommation, des cultures urbaines. Son contenu est réalisé par une équipe de journalistes issus d'A Nous Paris en collaboration avec Chronos, centre d'études sociologiques sur la mobilité, dirigé par Bruno Marzloff. « La lettre mensuelle va nous permettre de nous rapprocher des annonceurs en leur apportant une service de veille. Nos études ont montré combien la mobilité de notre lectorat jeune et urbain est corrélé à la modernité de comportement et de consommation. Il nous permet également d'occuper pleinement notre territoire de marque dans la perspective de nos développements », déclare Michel Lallement, directeur général d'A Nous Paris. Des projets qui ont d'ores et déjà donné naissance à la réalisation de numéros zéro à Marseille, Toulouse, Lyon et Nantes. Diffusé à 400 000 exemplaires chaque lundi dans les couloirs du métro et du RER, le titre a connu en 2001 une forte croissance de son chiffre d'affaires publicitaire, qui en 2001, s'est élevé à 7,7 millions d'euros (50 MF). « Le chiffre d'affaires se répartit entre 70 % pour la pub et 30 % pour les PA. Le marché local reste relativement faible et les gains ont été plus rapides sur le marché national qui réprésente plus de 50 % de notre chiffre d'affaires. Il reste un gros travail d'évangélisation à faire sur le local-régional », poursuit Michel Lallement. Un travail qui serait facilité par l'arrivée des concurrents nordiques. Qui pour l'heure, n'ont pas pas l'air de vouloir sortir du bois. Du moins dans la capitale. En revanche, le groupe suédois Métro serait sur le point de se lancer à Marseille.

Rita Mazzoli

Mesurer sa vitesse d'affichage : optez pour les tests comparatifs

Article écrit par Dareboost

Dareboost

Mesurer sa vitesse d'affichage : optez pour les tests comparatifs

Mesurer sa vitesse d'affichage : optez pour les tests comparatifs Mesurer sa vitesse d'affichage : optez pour les tests comparatifs

L’analyse des résultats des tests de vitesse de ses pages web peut s’avérer ardue, surtout lorsque l’on est pas expert technique. Pourquoi alors [...]

Le quotidien d’un Social Seller

Article écrit par DEVELINK

DEVELINK

Le quotidien d’un Social Seller

Le quotidien d’un Social Seller

Le Social Selling, cette posture qui consiste à considérer les réseaux sociaux comme un levier permettant de générer du business, a déjà révolutionné [...]

Les 10 idées marketing (22-26 mai 2017)

Les 10 idées marketing (22-26 mai 2017)

Les 10 idées marketing (22-26 mai 2017)

...sont au nombre de 7 cette semaine. Au programme des initiatives marketing percutantes repérées ces derniers jours : Perrier organise des [...]

Ces marques qui innovent loin des nouvelles technologies

Ces marques qui innovent loin des nouvelles technologies

Ces marques qui innovent loin des nouvelles technologies

Il n'y a pas que les nouvelles technologies, dans la vie. Ce mois-ci, Tilt ideas a repéré cinq initiatives dans lesquelles la techno n'a (presque) [...]

Les 10 employeurs français les plus attractifs

Les 10 employeurs français les plus attractifs

Les 10 employeurs français les plus attractifs

Alors que l'employee advocacy devient un enjeu majeur pour les entreprises, LinkedIn publie un top des groupes qui suscitent le plus d'intérêt [...]

4 lettres qui inquiètent les entreprises : GDPR ou RGPD

Article écrit par HAAS Avocats

HAAS Avocats

4 lettres qui inquiètent les entreprises : GDPR ou RGPD

4 lettres qui inquiètent les entreprises : GDPR ou RGPD

A un an de l’entrée en vigueur du texte, l’impréparation règne. Ces quatre lettres («GDPR», ou «RGPD» pour la version française), qui ne suscitaient [...]