Recherche

2007, et après?

Publié par le

L'avenir du XXIe siècle sera morose. A en croire le cahier de tendances d'Aegis Media, qui cumule les scénarios catastrophes, mais garde une lueur d'espoir vers... 2060.

  • Imprimer

 

Le futur sera sombre ou ne sera pas. A l'instar du numéro spécial du Guardian qui avait annoncé que 2 035 serait synonyme de surpopulation, de marxisme et d' ultraviolence, le cahier de tendances d'Aegis Media prédit un avenir des plus sombre. Du moins sur le court et le moyen termes. Pour Gilles Folin, manager chez Deepblue (groupe Aegis Media), si auparavant l'avenir était lié au progrès, aujourd'hui les choses ont changé. Le futur est devenu «synonyme de menaces à gérer, de fatalité», poursuit Anne Bouisset, également manager chez Deepblue. Catastrophes écologiques à répétition, morosité économique, réchauffement climatique, conflits, guerres, précarité... Il est vrai que ces derniers temps connaissent un enchaînement de mauvaises nouvelles. Aegis Media imagine trois scénarios qui se suivent.

Jusqu'en 2030, le monde devrait connaître une nomadisation, parallèlement à une urbanisation croissante, liées à une redéfinition des classes sociales et à une perte de repères. Par exemple, la fuite dans une adolescence éternelle. L'autorité disparaîtra, les frontières entre le monde virtuel et le monde réel se dilueront. Suivra ensuite, de 2030 à 2060 un phénomène de saturation sur tous les plans. Les conséquences écologiques de nos actes n'auront jamais été aussi visibles et meurtrières. Dans les villes surpeuplées, se formeront des jungles urbaines à l'insécurité persistante. La transparence sera de mise, associée à un système d'hypercontrôle digne de la société imaginée dans Minority Report. Le tout dans un climat de conflits aigus dans les zones de guérillas. Mais que l'on se rassure, si l'être humain survit à ces deux premiers scénarios, il imaginera alors que de 2060 à 2100, la société se tournera vers la création et l'intelligence collectives, et aux valeurs résolument altruistes. Une société où l'homme cohabitera harmonieusement avec son environnement. Il reste à espérer que nous saurons réagir rapidement afin que les prévisions catastrophiques d'Aegis Media ne se réalisent pas, et que nous construirons une vie meilleure pour parvenir en 2060 sans trop d'encombres irrémédiables.

Aurélie Charpentier

La curiosité, clé d'ouverture des e-mails

La curiosité, clé d'ouverture des e-mails

La curiosité, clé d'ouverture des e-mails

Un internaute reçoit, en moyenne, 121 mails par jours. Face à la profusion d'e-mailings, comment les entreprises peuvent-elles se démarquer? [...]

Le groupe Editialis rachète Eurokapi

Le groupe Editialis rachète Eurokapi

Le groupe Editialis rachète Eurokapi

Le groupe de communication plurimédia vient de faire l'acquisition d'Eurokapi, qui rejoint Wefactory &Co, l'agence conseil, éditoriale et événementielle [...]

Altice s'offre Teads pour accélérer dans la publicité

Altice s'offre Teads pour accélérer dans la publicité

Altice s'offre Teads pour accélérer dans la publicité

La pépite française tombe dans le giron d'Altice qui ambitionne ainsi de développer son pôle publicité et d'imposer la publicité adressée en [...]

Rebecca Minkoff, les 4 raisons du succès

Rebecca Minkoff, les 4 raisons du succès

Rebecca Minkoff, les 4 raisons du succès

Invité, le 20 mars, à Shoptalk Las Vegas 2017, Uri Minkoff, cofondateur de la marque de vêtements et d'accessoires Rebecca Minkoff, a détaillé [...]