Recherche
Se connecter

2001, l'odyssée de l'inspiration

Publié par le

Figure contemporaine de représentation de l'identité, le logotype incarne l'existence. La moindre occasion de le montrer ou de le mettre en avant est bonne pour accroître sa notoriété. Les supports pour le théâtraliser se multiplient et se modernisent. Mais au rythme où vont les choses, le paysage graphique frôle l'asphyxie et s'appauvrit. Comment sera fait le logotype de 2001 ?

  • Imprimer


Le logotype est un mode d'écriture visuelle articulant des éléments linguistiques, iconiques et plastiques. D'abord utilisé au début du siècle pour représenter une entreprise et les marques de ses produits, il signe maintenant tous types d'organisations et d'événements. Sa mission : se faire reconnaître, se différencier dans un univers concurrentiel de plus en plus encombré. Véritable signe fédérateur, le logo est une parole héritée du premier jour où l'homme a cherché à transmettre un message qui reste opérationnel au-delà de la présence de son émetteur. Tout au long de notre histoire, différentes formes d'écritures symboliques ont véhiculé cette recherche de sens universel. Les représentations picturales des grottes préhistoriques, les idéogrammes antiques, les blasons sont autant de témoignages précis, encore vivants. Tous ces signes visuels sont les ancêtres du logotype, qui lui aussi vise la même authenticité. Il se veut une parfaite image de son temps, témoin de ce que nous sommes et de ce que nous vivons. Les lancements de nouveaux produits, la multiplication des médias, les fusions, les acquisitions, la nouvelle économie sont devenus les faits quotidiens de notre actualité. Cet emballement de l'activité économique et les mutations qu'il engendre ont fait naître, faute de temps peut-être, une gigantesque éruption de logotypes assez semblables les uns aux autres. Un constat. Notre paysage graphique s'uniformise. Ses créations n'ont plus d'âme et, pire parfois, pas d'identité du tout... La génération logo.com n'a pas d'histoire à raconter ; elle se contente souvent d'écrire son nom dans un style qui se veut original, pour le poser le plus gros possible sur une affiche et dans les pages des écrans des réseaux numériques. Cette surabondance de graphismes qui s'étalent dans l'ambiance cacophonique d'un matraquage visuel de plus en plus oppressant est-elle la solution pour communiquer une bonne image et construire sa notoriété ?

Régénérons notre conception de l'identité visuelle


Profitons de l'ère nouvelle qui s'ouvre à nous avec ses nouveaux supports de communication pour régénérer notre conception de l'identité visuelle. On dit que l'an I de ce nouveau millénaire sera sous l'influence de la planète Neptune, source d'imaginaire et d'inspiration. Le chiffre un symbolise la base, le point de départ de toute chose, le principe créateur. Pourquoi alors ne pas profiter de cette conjonction calendaire et planétaire exceptionnelle pour lancer le premier logotype du millénaire ? Stanley Kubrick, visionnaire génial, nous avait prédit un "2001 : l'odyssée de l'espace". En 1968, ce film a bouleversé le monde de la science-fiction et ouvert la voie à un cinéma suggestif qui communique un message essentiel et donne à rêver. Notre création replace 2001 dans le monde du réel. Pour une fois, mettons en sourdine toute stratégie ! Nous avons choisi de concevoir un logotype à plusieurs entrées. Source d'inspiration, le mégalithe, symbole de l'être et de l'élévation, centre mystique qui laisse place à l'imaginaire et à l'intuition. Sa lecture immédiate représente un simple rectangle noir qui se dresse comme le chiffre 1. Mais, si vous lui accordez plus d'attention, vous entrerez plus profondément dans cet univers graphique et pictural. Sa dimension métaphysique et onirique vous offre un voyage à travers l'an I pour mieux imaginer ce que représente l'entrée dans ce nouveau millénaire. Et, puisque nous collons à notre époque, nous vous proposons ensuite de découvrir l'animation multimédia de la naissance de ce monolithe. Un des grands chantiers à venir résidera certainement dans l'application des logotypes soutenus par des concepts forts. Le logotype imprimé sera-t-il encore d'actualité à la fin du troisième millénaire si notre monde continue à avoir la bougeotte de la sorte ? A l'évidence, nous inscrirons nos créations dans de nouveaux champs d'expression plus larges et polysensoriels. Les images des écrans et le son des réseaux numériques sont déjà les murs des grottes de l'homme des années 2000.

Fabrice Peltier

La rédaction vous recommande

Les leviers d’une Relation Client simplifiée et unifiée
Les leviers d’une Relation Client simplifiée et unifiée

Les leviers d’une Relation Client simplifiée et unifiée

Par Eloquant

Au telephone par email ou courrier sur le net en boutique votre client une exigence etre reconnu ecoute et entendu sur le canal de son choix [...]

Sur le même sujet

JCDecaux met du DOOH dans les vitrines des Monoprix parisiens
Média
JCDecaux met du DOOH dans les vitrines des Monoprix parisiens

JCDecaux met du DOOH dans les vitrines des Monoprix parisiens

Par Clément Fages

JCDecaux va déployer une centaine d'écrans digitaux dans les vitrines parisiennes de Monoprix. L'afficheur dispose ainsi pour la première fois [...]

La croissance du marché publicitaire chute de 2%
Média
La croissance du marché publicitaire chute de 2%
the_lightwriter - Fotolia

La croissance du marché publicitaire chute de 2%

Par Laurence Moisdon

Le bump (baromètre unifié du marché publicitaire de France Pub, l'IREP et Kantar media) publie ses résultats du premier trimestre 2018. Les [...]

20 Minutes prend le virage du Digital First
Média
20 Minutes prend le virage du Digital First

20 Minutes prend le virage du Digital First

Par Laurence Moisdon

Lors de sa présentation annuelle, à Paris, le quotidien 20 Minutes a dévoilé le 24 mai 2018, sa stratégie éditoriale et commerciale : investissement [...]