Recherche

«Nous gagnons 10% d'adhérents par an»

Publié par le

Cette année, Esomar a accueilli à Montréal plus de 100 sociétés venant du monde entier, un nombre encore inégalé. L'association a notamment enregistré une forte participation nord- américaine. Interview de Véronique Jeannin, sa directrice générale.

  • Imprimer

Marketing Magazine: Pour la première fois Magazine cette année le congrès annuel d'Esomar s'est tenu hors d'Europe, à Montréal, au Canada. Quelles sont les raisons qui vous ont amenée à procéder à choix? Quel bilan en faites-vous?

Véronique Jeannin: D'un point de vue symbolique, et en ligne avec notre stratégie globale et la répartition de nos adhérents, il était important que, cette année, le congrès se déroule hors d'Europe. Notre choix s'est porté tout naturellement sur le Canada, un pays qui fait le pont entre l'Europe et le Nouveau Monde. En même temps, nous avions choisi, pour thème du Congrès, la notion de «frontières», qu'il s'agisse de frontières géographiques ou de nouvelles façons de travailler. Le bilan est tout à fait positif. Nous sommes très contents de la participation, puisque plus de 60 pays ont été recensés et 1 000 participants inscrits. Plus de 100 sociétés venant du monde entier avaient décidé d'exposer leurs produits et services sur un stand, un nombre encore inégalé. Et surtout, nous avons relevé le défi de la participation nord-américaine à un événement Esomar, puisque le choix de l'Amérique du Nord comme lieu du Congrès découlait aussi de notre souhait de faire mieux connaître l'association auprès des professionnels nord-américains. Plus de 300 participants en provenance des Etats-Unis et du Canada se sont inscrits à notre congrès et, parmi eux, un nombre significatif de personnes qui n'avaient jamais assisté à un Congrès Esomar.

Comment se porte l'industrie des études?

Plutôt bien, quand on la compare à d'autres industries. En temps de crise, les budgets études ne sont pas les premiers que les entreprises suppriment. En 2007, le marché des études a progressé de 6,5% à 28 milliards de dollars. Difficile de prévoir ce que sera 2008: les six premiers mois de l'année n'ont pas été trop mauvais, mais les analystes financiers pressentent un ralentissement au second semestre, notamment en Europe et aux Etats-Unis.

Et en ce qui concerne Esomar?

Depuis trois années consécutives et après une longue période de stagnation, le nombre des adhérents augmente de façon régulière de 10% par an. Nous avons de plus en plus d'adhérents en provenance des nouveaux pays émergents: Russie, Chine, Inde, mais aussi Afrique du Nord. La délégation russe a été particulièrement présente cette année au congrès. La progression est significative également en Europe (+ 4 à + 5%) avec l'arrivée de jeunes professionnels. C'est le signe que l'association arrive à fournir des produits et des services de mieux en mieux adaptés.

Dans ce contexte, quels sont les chantiers prioritaires pour Esomar?

La plateforme WIN (World Industry Network), le forum des leaders de l'industrie des études propose des initiatives qui doivent être suivies d'actions, Esomar étant chargé de suivre ces initiatives pour le compte de l'industrie. Nous avons ainsi trois nouveaux chantiers: la constante amélioration de la mesure de l'industrie des études en y ajoutant un marché qui aujourd'hui échappe encore à notre périmètre (celui des sociologues, prospectivistes...) et qui est évalué à 7 Md$. Nous devrions publier, au printemps 2009, les premières tendances et en mai prochain, la première étude d'évaluation des sociétés d'études par les annonceurs. Enfin, nous allons encore renforcer notre travail sur les standards, notamment concernant la protection des données des consommateurs.

Quels sont les prochains rendez-vous?

Nous allons animer un atelier lors du prochain Semo sur le développement des talents, un grand défi pour l'industrie des études. Une conférence sur le Quali aura lieu à Istambul du 17 au 19 novembre prochains. Du 1er au 3 décembre 2008, se déroulera le Forum des marques à Paris, au Lutetia. Bien d'autres événements sont prévus pour 2009, et bien sûr le Congrès Esomar aura lieu en septembre à Montreux, en Suisse.

Véronique Jeannin (Esomar):

«Nous allons renforcer notre travail sur la protection des données.»

ANIKA MICHALOWSKA

Calendrier de l'Avent du marketer: start-up (J-18)

Calendrier de l'Avent du marketer: start-up (J-18)

Calendrier de l'Avent du marketer: start-up (J-18)

Tous les jours jusqu'à Noël, emarketing.fr vous fait découvrir ou redécouvrir un mot ou une expression du marketing, représentatifs d'une tendance [...]

Comment les marketeurs ciblent les plus jeunes ?

Comment les marketeurs ciblent les plus jeunes ?

Comment les marketeurs ciblent les plus jeunes ?

Laisser les enfants gérer leur budget : c'est le souhait de VeeCee. Le service n'est pas le seul à s'intéresser au marché d'une jeunesse de [...]

Comment devenir une entreprise data-driven?

Comment devenir une entreprise data-driven?

Comment devenir une entreprise data-driven?

Mardi 6 décembre, emarketing.fr et IBM ont organisé, à Paris, une matinée consacrée aux tendances du marketing digital. Parmi elles, la dark [...]

Chanel ouvre un double pop-up store dans le Marais

Chanel ouvre un double pop-up store dans le Marais

Chanel ouvre un double pop-up store dans le Marais

La maison de couture française vient d'ouvrir une double boutique éphémère située dans le quartier parisien du Marais, qui accueillera le public [...]