MENU
Recherche
}

Télévision: la TNT redistribue les cartes

Publié par le

Bousculées par l'essor du numérique, les chaînes historiques veulent investir la TNT et préparent une autre révolution, celle de la télévision connectée.

Le 31 mars 2005, la télévision numérique terrestre (TNT) commençait à se déployer en France. Alors que la télévision payante par câble ou par satellite n'avait jamais vraiment séduit les Français, la possibilité de recevoir 18 chaînes gratuites au lieu de six a remporté leur adhésion. Une étude CSA/NPA Conseil de juin 2011 montre que 54 % des Français sont satisfaits ou très satisfaits de l'offre actuelle de la TNT et que 44 % estiment que ce mode de diffusion leur a permis de regarder des programmes de meilleure qualité L'arrivée de la TNT a aussi donné le top départ d'une vaste recomposition du paysage télévisuel qui a vécu un nouvel épisode de son histoire avec l'extinction définitive du signal analogique le 30 novembre 2011 Depuis 2005, la montée en puissance de la TNT entraîne une baisse continue de part de marché des chaînes historiques: quatre points de part d'audience (PDA) perdus pour la seule année 2010 (68,1 % de PDA, contre 72,1 % en 2009, selon Médiamétrie) Mois après mois, l'érosion se poursuit... Les chiffres du Médiamat mensuel de septembre 2011 pointaient des chaînes nationales à 64,7 % de part d'audience. TF1 , première chaîne de France, peine à se maintenir autour de 25 % de part d'audience (24,1 % de PDA en septembre 2011) et, début 2011 , France 3 a enregistré un plus bas historique à 9,4 % de part d'audience...

De leur côté, les chaînes de la TNT enchaînent les records. Elles frôlaient déjà les 20 % de part d'audience (PDA) en 2010, 25,1 % en août, pour redescendre à 23,6 % en septembre. TMC, ancienne chaîne du câble passée sur la TNT gratuite, est solidement arrimée