Recherche

www.comtessedubarry.fr

Publié par le

L'enseigne La Comtesse du Barry est réputée pour son foie gras et ses produits gastronomiques. L'astronaute Jean-François Clervoy ne s'y est pas trompé en embarquant des produits de la marque à bord de la navette Atlantis en 1997. Après l'espace, la marque est partie à la conquête d'Internet.

  • Imprimer


Société créée il y a plus de 90 ans, La Comtesse du Barry n'entend pas passer pour une dame en retard sur son époque. Dès mars 1996, cette enseigne spécialisée dans la vente de produits gastronomiques français se dotait d'un site, alors non marchand. Cette première tentative a permis à l'entreprise de se familiariser avec les règles de l'Internet. Expérience probante puisque, dès fin 1997, il était possible d'acheter directement sur le site de La Comtesse du Barry. Fondée en 1908, cette entreprise est aujourd'hui encore une structure indépendante et familiale qui déjà, il y a 60 ans, se positionnait sur le marché de la VPC, activité qui représentait en 1998 un chiffre d'affaires de 78,3 MF (pour un CA global de 252 MF). Autre élément de sa réussite : ses 65 boutiques réparties partout en France. Le site de La Comtesse du Barry est très complet. Une multitude d'informations coïncident avec les descriptions des plats et recettes proposés. L'histoire de la société, le rappel des garanties de qualité des mets vendus et aussi des informations sur les différentes boutiques sont consultables. Une version anglaise est proposée dès la page d'accueil ; un tiers des commandes proviennent d'ailleurs de l'étranger. Les Américains représentent le plus gros des commandes juste devant les Européens. Cette activité tournée vers l'international n'était pas une volonté déterminée de l'entreprise, mais elle n'en demeure pas moins fructueuse puisqu'aujourd'hui le panier moyen d'un étranger est compris entre 650 et 700 francs contre 300 francs pour un Français.

Le site doit pas vampiriser les autres réseaux de vente...


Jean Bramel, responsable du site, est intraitable quant à sa vision du rôle du site : « Les différents réseaux de vente ne doivent pas se vampiriser les uns par rapport aux autres. Je suis partisan d'une complémentarité de ces différents modes d'achat. D'ailleurs, nous avons constaté que les clients de nos boutiques commandaient aussi via le site tout comme les acheteurs VPC. A l'inverse, certains choisissent de commander le catalogue de nos produits on line et s'approvisionnent ensuite dans la distribution traditionnelle. » Avec une moyenne de 50 à 150 commandes mensuelles - hors fêtes de fin d'année, marquées par une explosion de la demande -, le site ne génère pas pour le moment un flux financier comparable à ceux des boutiques et de la VPC. Cependant, le passage via le Web est jugé comme un moyen d'impulser un certain rajeunissement à la marque qui pâtissait auprès d'un public jeune d'une image un peu austère.

Des couleurs un peu trop uniformes...


Malheureusement, les visuels présents ne sont pas à la hauteur de cette volonté de dynamisme. Contraint de conserver les couleurs bleu, blanc et or, représentatives de la marque, le site offre une impression monocorde que la richesse de son contenu ne gomme pas. En revanche, des modifications sont apportées régulièrement sous la forme d'offres spéciales ou de nouvelles recettes. Une rubrique "Cyber-gourmets" permet aussi aux aficionados d'être régulièrement informés de toutes les nouveautés. Les professionnels ne sont pas oubliés non plus puisque des informations relatives aux conditions proposées aux entreprises désireuses de passer commande sont aussi en ligne. Les délais de livraison n'excèdent pas 48 heures et sont déterminés en fonction du mode de livraison choisi par le client (Chronopost ou Colissimo). Ce service, facturé entre 30 et 60 francs, devient gratuit pour toute commande livrable en France métropolitaine inférieure à 600 francs. Les réclamations éventuelles font l'objet d'une réponse dans la journée. « Nous n'entendons pas concurrencer les grands distributeurs de produits de luxe, conclut Jean Bramel. Nous souhaitons simplement continuer à offrir de bons produits dans un esprit où la notion de service demeure notre priorité. »

La concurrence


www.gourmet-tradition.com (A France Gourmet Tradition) Date de présence en ligne : novembre 1998. Conception : VPI. Nombre de références : 350. Nombre de connexions par mois : 12 000. Panier moyen : 800 F. Le + du site : une grande diversité de produits proposés venant des plus grandes marques et la présence à la direction de l'entreprise de Monsieur Donce, spécialiste de la distribution et ancien directeur des achats d'une célèbre épicerie de la place de la Madeleine. www.thefoiegras.com (Thefoiegras.com) Date de présence en ligne : décembre 1998. Conception : Eau vive. Nombre de références : 70. Nombre de connexions par mois : 8 000 à 10 000. Panier moyen : 400 F. Le + du site : une forte spécialisation dans le foie gras - qui a d'ailleurs été récompensé au Salon de l'Agriculture 1998 -, et dans les produits du Sud-Ouest.

www.comtessedubarry.fr en bref :


Date de présence en ligne : mars 1996. Conception du site : AMS Multimédia. Hébergement : ISD Net. Produits proposés : mets et plats gastronomiques français. Références : 150 produits. Panier moyen : 300 F pour un visiteur français ; entre 650 et 700 F pour un étranger. Moyen de paiement : cartes bancaires. Technologie de cryptage : SSL / Télécommerce.

SANDRINE RAVEL

Hackathon : innover en mode marathon

Hackathon : innover en mode marathon

Hackathon : innover en mode marathon Hackathon : innover en mode marathon

Sortir un nouveau produit en 48h chrono ? Telle est la promesse du hackathon. Le phénomène, en plein boom, séduit les marques.

Le diagramme de flux des produits

Le diagramme de flux des produits

Le diagramme de flux des produits

Le diagramme de flux des produits est un outil de PRINCE2(TM) (PRINCE2(TM) est une marque déposée du Cabinet Office, 2009), qui permet de définir [...]

Amazon Dash arrive en France

Amazon Dash arrive en France

Amazon Dash arrive en France

Après les États-Unis, le bouton d'Amazon débarque en France. Vendu 4,99 euros, Amazon Dash permet à ses clients premium d'acheter un produit [...]

[#MarketingA20ans] 11 flops marketing retentissants

[#MarketingA20ans] 11 flops marketing retentissants

[#MarketingA20ans] 11 flops marketing retentissants

Concept peu adapté, design hasardeux, positionnement peu clair... Les raisons sont multiples pour expliquer l'échec d'un lancement produit. [...]

Elu Produit de l'Année 2017

Elu Produit de l'Année 2017

Elu Produit de l'Année 2017

Organisée par la société Produit de l'Année France, cette nouvelle édition dévoilera le palmarès des produits élus au titre de l'année 2016 [...]

Carrefour persiste et signe dans le bio

Carrefour persiste et signe dans le bio

Carrefour persiste et signe dans le bio

Depuis plus de 20 ans, Carrefour propose des produits bio. Un segment de marché aujourd'hui de plus en plus bataillé, qui pousse l'enseigne [...]

[Tribune] 6 pistes pour devenir une marque iconique

[Tribune] 6 pistes pour devenir une marque iconique

[Tribune] 6 pistes pour devenir une marque iconique

La plupart des marques rêvent d'obtenir le statut d'icônes et, pour y parvenir, mettent en oeuvre une stratégie minutieuse, qui dépasse largement [...]

Réseaux sociaux: Linkfluence analyse aussi les images

Réseaux sociaux: Linkfluence analyse aussi les images

Réseaux sociaux: Linkfluence analyse aussi les images

Linkfluence a intégré la reconnaissance d'images dans sa veille sociale. Cette technologie, basée sur le machine learning, doit permettre aux [...]