Recherche

internationale

Publié par le

Comme souvent, c'est dans les situations économiques les plus difficiles que les entreprises américaines font preuve de beaucoup d'imagination. Certaines initiatives sont parfois douteuses comme le spam ou l'utilisation de la religion pour améliorer les taux de retours, d'autres plus "acceptables" comme les catalogues imprimés à la demande où l'introduction de nouvelles thématiques.

  • Imprimer

Personnalisation : Les catalogues imprimés à la demande encore mal exploités aux Etats-Unis


Toutes les entreprises de VPC sont à la recherche d'un maximum de personnalisation de leur offre, synonyme de taux de retour importants et de fidélité accrue du consommateur. Les solutions techniques, comme celle du catalogue imprimé à la demande, existent aujourd'hui. Pourtant, peu de spécialistes utilisent pleinement leur potentiel de rapidité de mise sur le marché et de personnalisation. Explication : bien souvent, les entreprises ne possèdent pas une information à la fois riche et fiable sur leur client. Ce constat est d'autant plus accablant que les résultats obtenus par les utilisateurs de ce type de solution sont probants : leurs campagnes présentent des taux de réponse à deux chiffres. http : //www.dmnews (USA - 17 octobre 2002), par Bill Chasse, CEO Touchpoint.

Création de trafic : Quel point commun entre Chevrolet et le Gospel ?


General Motors a surpris les spécialistes du marketing direct en utilisant le Gospel pour attirer ses prospects dans les concessions pour tester la nouvelle Chevrolet TrailBlazers. Ce mailing destiné à 90 000 habitants de la région d'Atlanta ayant acheté des ouvrages ou de la musique chrétienne, dans les douze derniers mois, semble avoir dépassé très largement ses objectifs initiaux. En échange de l'essai de cette voiture, les prospects se voyaient offrir un CD de Gospel. General Motors justifie son action en expliquant que les critères démographiques définis pour la cible de cette voiture correspondent tout à fait aux amateurs de ce type de musique et que les valeurs familiales de la marque sont partagées par cette cible. http : //www.dmnews.com (USA - 1er novembre 2002), par Mickey Alam Khan.

Manifestation professionnelle : Le salon de la DMA à San Francisco


Comme chaque année, La Direct Marketing Association a fait son salon. Tad Clarck en a fait une synthèse. Il souligne tout d'abord le franc succès de cette édition. Les exposants étaient ravis des contacts réalisés et du retour de la croissance, ce qui représente une amélioration par rapport à l'édition de l'an dernier dont l'ambiance était notamment plombée par le 11 septembre. L'éditorialiste éprouve cependant un sentiment de "déjà vu" et estime que bon nombre d'événements et de conférences ne sont que des répétitions des éditions précédentes. Le seul thème quelque peu nouveau est celui du spam. http : //www.dmnews.com (USA - 28 octobre 2002), par Tad Clarck.

VAD : JCPenney et le catalogue de Noël


Comme chaque année depuis 1963, JCPenney, le vépéciste américain, envoie son catalogue de Noël. Cette année, ce dernier, dont la structure a été modifiée, est livré à plus de 10 millions de foyers. Les marchandises sont désormais regroupées de manière thématique comme, par exemple, "les cadeaux de moins de 25 $", "les cadeaux pour lui ou pour elle", et plus surprenant, "les cadeaux pour les mémoires nostalgiques". Ce catalogue présente 2 240 articles sur 532 pages et JCPenney garantit la livraison pour la veillée de Noël pour toute commande passée avant le 23 décembre. Les trois derniers mois de l'année sont un enjeu capital pour JCPenney : l'an dernier, les ventes se sont élevées à 1,28 milliard de dollars pour les trois derniers mois, pour un chiffre d'affaires annuel de 3,35 milliards. http : //www.directmag.com (USA - 1er novembre 2002), par Richard H. Levey.

Philippe Odou

Le Marketing Leadership ne suffit plus

Le Marketing Leadership ne suffit plus

Le Marketing Leadership ne suffit plus

Pour passer de leader marketing à devenir comme un chef d'entreprise, les dirigeants Marketing doivent adapter leurs stratégies aux exigences [...]