Recherche

Zone de turbulences pour Koba

Publié par le

Barclays Equity, son principal actionnaire, vient d'y injecter 10,7 millions d'euros pour renforcer les fonds propres.

  • Imprimer


Avec un chiffre d'affaires de 64 millions d'euros (420 millions de francs) contre un budget prévisionnel de 450 millions de francs, Koba clôt son exercice sur une note douce-amère. 4,6 millions d'euros (30 millions de francs) de pertes nettes sont à mettre au débit de ces comptes. Dont trois millions d'euros (30 millions de francs) consacrés aux frais de restructurations. Des restructurations qui portent sur des abandons de projets, ou encore de filiale, telle la SET, mise en liquidation judiciaire.

Redéploiement sur le CRM


En revanche, selon les dirigeants du groupe, Koba SARL qui héberge les activités P-Système (gestion des abonnements presse), aurait augmenté sa part de marché avec 24 % de croissance et une augmentation spectaculaire de sa rentabilité qui atteint cette année 12 % de son chiffre d'affaires. « Nous nous redéployons sur le CRM, déclare Gilles-André Ioset, qui a pris la présidence de l'ensemble des activités du groupe à l'automne 2000, en encadrant résolument le pôle logistique de la relation clients et en renouvelant totalement l'équipe de direction. » De fait, c'est un groupe doté d'une nouvelle équipe qui s'est constitué. Aux postes principaux, on trouve Guy Pangon, dirigeant le pôle éditique de gestion, Max Fontaine, quant à lui, est en charge de la logistique du marketing direct, et enfin Bertrand Fournis, qui chapeaute l'entité CRM, couvrant la gestion client et le ciblage. Reste que le principal actionnaire de Koba, Barclays Private Equity, a dû "remettre au pot" en renforçant les fonds propres de 10,7 millions d'euros (70 millions de francs). Une augmentation qui, selon Gonzague de Blignières, directeur général de Barclays Private Equity, « devrait permettre à l'équipe dirigeante de réaliser dans les trois ans un chiffre d'affaires de plus de 100 millions d'euros (656 millions de francs) .»

Olivier Brusset

La curiosité, clé d'ouverture des e-mails

La curiosité, clé d'ouverture des e-mails

La curiosité, clé d'ouverture des e-mails

Un internaute reçoit, en moyenne, 121 mails par jours. Face à la profusion d'e-mailings, comment les entreprises peuvent-elles se démarquer? [...]

Le groupe Editialis rachète Eurokapi

Le groupe Editialis rachète Eurokapi

Le groupe Editialis rachète Eurokapi

Le groupe de communication plurimédia vient de faire l'acquisition d'Eurokapi, qui rejoint Wefactory &Co, l'agence conseil, éditoriale et événementielle [...]

Altice s'offre Teads pour accélérer dans la publicité

Altice s'offre Teads pour accélérer dans la publicité

Altice s'offre Teads pour accélérer dans la publicité

La pépite française tombe dans le giron d'Altice qui ambitionne ainsi de développer son pôle publicité et d'imposer la publicité adressée en [...]

Rebecca Minkoff, les 4 raisons du succès

Rebecca Minkoff, les 4 raisons du succès

Rebecca Minkoff, les 4 raisons du succès

Invité, le 20 mars, à Shoptalk Las Vegas 2017, Uri Minkoff, cofondateur de la marque de vêtements et d'accessoires Rebecca Minkoff, a détaillé [...]