Recherche

Zebank n'est plus l'arlésienne

Publié par le

Premier hypermarché de produits bancaires et financiers, Zebank vient de s'ouvrir. Avec de fortes ambitions. Comme dans la grande distribution, la gamme est large et les prix intéressants.

  • Imprimer


Ça y est. Après près d'un an de retard à l'allumage, zebank.com, le premier hypermarché bancaire sur Internet d'Europ@web, le fonds de capital risque de Bernard Arnault, vient de prendre son envol. Son positionnement : banque 100 % internet et même supermarché bancaire destinée au grand public. Pour atteindre ses objectifs - 60 000 clients dès sa première année d'activité - Zebank propose le choix, une commodité d'accès et des tarifs compétitifs. Le choix, de par le nombre de partenaires et de produits financiers proposés. 80 Sicav issues d'une vingtaine d'organismes, douze formules de crédit de six établissements financiers et une quinzaine de contrats d'assurances provenant d'au moins six compagnies. En outre, Zebank développe une activité de conseil qui se veut indépendante par rapport à la plupart des produits qu'elle commercialise. Et elle met à la disposition de ses clients des outils de simulation leur permettant d'évaluer l'opportunité des produits qu'elle propose.

Transfert instantané


La commodité, ce sont des services accessibles 7 jours sur 7 par Internet et de 8 heures à 20 heures, du lundi au samedi par téléphone. Mais aussi le transfert d'argent instantané entre les différents comptes du client, les virements s'effectuant d'un simple clic ou appel, la possibilité de faire travailler son argent en temps réel. Enfin, un tableau de bord personnel regroupant sur une page l'ensemble des comptes bancaires et des placements financiers. Quant aux prix, Zebank veut frapper fort : outre la gratuité de toutes les transactions bancaires classiques, le chaland trouvera une rémunération de son épargne avec un taux de 5,10 %, mais aussi une Carte Bleue Visa à 50 F, à partir de 240 F pour une Carte Premier. Reste que pour atteindre ses objectifs, Zebank aura fort à faire. Car les concurrents sont nombreux. La Banque Directe, pionnière française de la banque sans guichet, eCortal, BNP Net, e.creditlyonnais.fr, mais aussi Banque AGF et, plus récemment, puisque lancée le 29 janvier, "ebanking", la banque en ligne spécialisée dans la Bourse et les placements, émanation du groupe belgo-néerlandais Fortis. Une banque ambitieuse, elle aussi, qui vise les 150 000 clients à horizon 2005, soit 5 à 10 % du marché des investisseurs en ligne. Le lancement de Zebank, prévu au début de l'année 2000, avait été repoussé pour des raisons de prudence, selon les mots de Bernard Arnault en janvier dernier. De fait, la sécurité du site, qui avait subi quelques attaques lors de sa mise en ligne l'année dernière, semble imposante. Pour preuve, lorsqu'on s'y connecte, la page d'accueil est elle-même sécurisée, chose rare.

Zebank : fiche d'identité


Création : juillet 1999 Ouverture officielle : 13 février 2001 Président du conseil de surveillance : Philippe Jaffré Président du directoire : Olivier de Montety Directeur général France : Renaud Sassi Effectifs : 140 collaborateurs Fonds propres : 140 millions d'euros Actionnaires : Europ@web, pôle internet du groupe Arnault (80 %), Dexia, banque Franco-Belge (20 %)

Olivier Brusset

Mobile : où en sont les annonceurs ?

Mobile : où en sont les annonceurs ?

Mobile : où en sont les annonceurs ?

Comment les annonceurs perçoivent-ils le mobile, qui absorbe une part de plus en plus croissante des investissements publicitaires ? Réponse [...]

Robotique : Hease, le robot d'accueil du retail

Robotique : Hease, le robot d'accueil du retail

Robotique : Hease, le robot d'accueil du retail

Hease Robotics présentera au CES Las Vegas 2017 son robot équipé d'intelligence artificielle à destination des acteurs du retail et de l'hospitalité. [...]

Hackathon : innover en mode marathon

Hackathon : innover en mode marathon

Hackathon : innover en mode marathon
Arte
Au coeur de l'hackathon organisé par la chaine de télévision Arte.

Sortir un nouveau produit en 48h chrono ? Telle est la promesse du hackathon. Le phénomène, en plein boom, séduit les marques.