Recherche
Se connecter

Yahoo ! à l'assaut d'Overture

Publié par le

En rachetant Overture, Yahoo ! compte renforcer ses positions sur le marché publicitaire et s'imposer face à Google..

  • Imprimer


Nouvelle vague de consolidation sur le marché de l'Internet Advertising. Le 14 juillet dernier, Yahoo ! a annoncé son intention de procéder au rachat d'Overture, pionnier du lien publicitaire et leader mondial dans ce domaine avec 88 000 annonceurs. L'opération, qui devrait être finalisée d'ici le 4e trimestre, porte sur un montant de 1,63 milliard de dollars. Elle devrait permettre à Yahoo ! « d'asseoir ses positions sur le marché en pleine croissance de l'Internet Advertising », précise Terry Semel, CEO de Yahoo ! Inc. Surtout de mieux contrer son principal concurrent, Google, le plus consulté des moteurs de recherche qui diffuse les liens sponsorisés sur ses propres pages de réponses. En ligne de mire : les liens sponsorisés d'Overture. Ces réponses textuelles, différenciées par leur aspect coloré ou leur emplacement, s'affichent en marge des listes de réponses naturelles dans les outils de recherche des portails qui rentabilisent ainsi leurs activités de recherche. C'était précisément le cas pour Yahoo ! qui, via son partenariat avec Overture (aux Etats-Unis) tirait une part non négligeable de ses revenus publicitaires de la diffusion de ces liens. De l'ordre de 50 % selon Christophe Parcot, directeur général France d'Overture. D'où l'intérêt pour Yahoo ! de s'approprier cette fructueuse source de revenus.

Regroupements


En très forte croissance, le marché du lien promotionnel représenterait, actuellement, 30 % des dépenses publicitaires en ligne au Royaume-Uni contre 15 % en France (source IAB). Rien d'étonnant, donc, si les contours de ce secteur n'en finissent plus de se redessiner au fil des rachats successifs. Pour mieux contrer Google à l'échelle mondiale et Espotting en Europe, Overture avait réalisé la double acquisition des technologies de recherche de Fast et du portail Altavista en février 2003. En juin, Espotting riposta en fusionnant avec un homologue américain, la société Find What, le rapprochement visant à permettre aux deux acteurs d'attaquer, respectivement, les marchés américain et européen. Bref, autant de rebonds qui témoignent, s'il en fallait, des performances de ce secteur. Estimé à 2 Md$, il devrait tripler d'ici 2006.

Nathalie Carmeni

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

La brand safety, bientôt incontournable ?
Média
La brand safety, bientôt incontournable ?

La brand safety, bientôt incontournable ?

Par Laurence Moisdon

La brand safety est devenue un enjeu majeur, surtout après les scandales de YouTube et Facebook. Quels sont les outils que les régies, annonceurs [...]

Teads lance la publicité vidéo en réalité augmentée
Média
Teads lance la publicité vidéo en réalité augmentée

Teads lance la publicité vidéo en réalité augmentée

Par Clément Fages

À l'occasion des Cannes Lions, Teads dévoile un nouveau format de son inRead, qui ajoute la réalité augmentée à la vidéo. Burger King et Ray-Ban [...]

Marketeurs, comment capitaliser sur les évènements de l’été ?
Média
Getty Images
Marketeurs, comment capitaliser sur les évènements de l’été ?

Marketeurs, comment capitaliser sur les évènements de l’été ?

Par Getty Images via Marketme

Avec l’été débutent les grandes migrations de vacanciers ainsi qu’une foule d’évènements qui viennent rythmer les discussions estivales. Une [...]