Wunderman se digitalise

Publié par le

L'agence de marketing services, passée sous la houlette de Frédéric Goubet, accueille de nouveaux talents et modifie son mode de fonctionnement. Cap sur le Net et ses communautés.

  • Imprimer
Eva Klaass, directrice de la création, Eric Laffont, dg commercial, Eric Meunier, dg Stratégie et développement et Frédéric Goubet, CEO.

Eva Klaass, directrice de la création, Eric Laffont, dg commercial, Eric Meunier, dg Stratégie et développement et Frédéric Goubet, CEO.

«Wunderman est une belle marque à réveiller!» Pour Eva Klaass, nouvelle directrice de création, comme pour Frédéric Goubet, CEO depuis huit mois, l'heure est au changement au sein de l'agence de marketing services. Une «net» évolution en accord avec les tendances du marché. Le développement des communautés, la bataille des contenus, l'avènement de l'individu multifacette... autant de minirévolutions qui justifient une maxi-réorganisation. Ainsi, la filiale de Y&R s'articule autour de trois pôles appelés à travailler ensemble au service de l'idée: un pôle Insight, dirigé par Eric Meunier, qui regroupe le planning stratégique, le marketing communautaire, les études, la data et l'ergonomie des sites; un pôle Création, dirigé par Eva Klaass, orienté sur le on et le off line, l'achat d'art, la gestion et la production de contenu et la création d'un département modération pour garder un oeil sur les «conversations du Net»; un pôle Réalisations, dirigé par Joris Dystra, en charge de la production en ligne et en print, les animations 3 D et la réalisation de vidéos par une équipe de «créatifs» dédiés. Dans ce paysage évolutif face à la demande des annonceurs, Wunderman ambitionne «d'apporter de l'intelligence à ses clients par rapport au digital». «La data est dans les gênes de l'agence et nous sommes bien positionnés sur le on line grâce à notre réseau. Ainsi, nous avons la capacité d'arbitrer sur les différents supports», indique Frédéric Goubet. Pour tenir ses objectifs auprès de ses clients, l'agence a importé deux méthodes américaines et les a testées au sein du réseau. La première, «Aftertheclick», est un process d'optimisation de la conversion visiteur/client basé sur la personnalisation de la page web visitée. La seconde étend le périmètre de la relation client via un outil, baptisé «Seer», permettant le mediaplanning on line, grâce à une connaissance client en amont au sein du marketing communautaire.

Marie-Juliette Levin

Autres articles

Kiabi lance une plateforme collaborative internationale
Retail
Kiabi lance une plateforme collaborative internationale

Kiabi lance une plateforme collaborative internationale

Par Stéphanie Marius

Entre réseau social et plateforme de contenus, We Are Kiabi encourage l'échange entre fans de la marque et favorise la communication entre les [...]

Les marketeurs, heureux au travail !
Management
Les marketeurs, heureux au travail !

Les marketeurs, heureux au travail !

Par Eloïse COHEN

Keedn, éditeur d'une solution de sondage en ligne, se penche sur le rapport au travail des professionnels du marketing. Et la conclusion, c'est [...]

La recherche géolocalisée fortement ancrée dans les habitudes
Retail
La recherche géolocalisée fortement ancrée dans les habitudes

La recherche géolocalisée fortement ancrée dans les habitudes

Par Eloïse COHEN

Smart Traffik, spécialiste des solutions omnicanal en mode SAAS pour enrichir le parcours-client, a demandé à Opinion Way de mener une étude [...]

Focus sur 9 pays, 9 façons de faire du shopping dans le monde
Retail
Focus sur 9 pays, 9 façons de faire du shopping dans le monde

Focus sur 9 pays, 9 façons de faire du shopping dans le monde

Par Dalila Bouaziz

Mood Media a mené une grande étude pour explorer le comportement des consommateurs dans 9 pays dans le monde : l'Australie, la Chine, la France, [...]