Recherche

Wunderman se digitalise

Publié par le

L'agence de marketing services, passée sous la houlette de Frédéric Goubet, accueille de nouveaux talents et modifie son mode de fonctionnement. Cap sur le Net et ses communautés.

  • Imprimer
Eva Klaass, directrice de la création, Eric Laffont, dg commercial, Eric Meunier, dg Stratégie et développement et Frédéric Goubet, CEO.

Eva Klaass, directrice de la création, Eric Laffont, dg commercial, Eric Meunier, dg Stratégie et développement et Frédéric Goubet, CEO.

«Wunderman est une belle marque à réveiller!» Pour Eva Klaass, nouvelle directrice de création, comme pour Frédéric Goubet, CEO depuis huit mois, l'heure est au changement au sein de l'agence de marketing services. Une «net» évolution en accord avec les tendances du marché. Le développement des communautés, la bataille des contenus, l'avènement de l'individu multifacette... autant de minirévolutions qui justifient une maxi-réorganisation. Ainsi, la filiale de Y&R s'articule autour de trois pôles appelés à travailler ensemble au service de l'idée: un pôle Insight, dirigé par Eric Meunier, qui regroupe le planning stratégique, le marketing communautaire, les études, la data et l'ergonomie des sites; un pôle Création, dirigé par Eva Klaass, orienté sur le on et le off line, l'achat d'art, la gestion et la production de contenu et la création d'un département modération pour garder un oeil sur les «conversations du Net»; un pôle Réalisations, dirigé par Joris Dystra, en charge de la production en ligne et en print, les animations 3 D et la réalisation de vidéos par une équipe de «créatifs» dédiés. Dans ce paysage évolutif face à la demande des annonceurs, Wunderman ambitionne «d'apporter de l'intelligence à ses clients par rapport au digital». «La data est dans les gênes de l'agence et nous sommes bien positionnés sur le on line grâce à notre réseau. Ainsi, nous avons la capacité d'arbitrer sur les différents supports», indique Frédéric Goubet. Pour tenir ses objectifs auprès de ses clients, l'agence a importé deux méthodes américaines et les a testées au sein du réseau. La première, «Aftertheclick», est un process d'optimisation de la conversion visiteur/client basé sur la personnalisation de la page web visitée. La seconde étend le périmètre de la relation client via un outil, baptisé «Seer», permettant le mediaplanning on line, grâce à une connaissance client en amont au sein du marketing communautaire.

Marie-Juliette Levin

Calendrier de l'Avent du marketer: noventhique (J-16)

Calendrier de l'Avent du marketer: noventhique (J-16)

Calendrier de l'Avent du marketer: noventhique (J-16) Calendrier de l'Avent du marketer: noventhique (J-16)

Tous les jours jusqu'à Noël, emarketing.fr vous fait découvrir ou redécouvrir un mot ou une expression du marketing, représentatifs d'une tendance [...]

Les chatbots : avenir du service client ?

Les chatbots : avenir du service client ?

Les chatbots : avenir du service client ?

71% des consommateurs américains souhaitent être capables de résoudre par leurs propres moyens, les problèmes relatifs à une commande, plutôt [...]

Calendrier de l'Avent du marketer: s-marketing (J-17)

Calendrier de l'Avent du marketer: s-marketing (J-17)

Calendrier de l'Avent du marketer: s-marketing (J-17)

Tous les jours jusqu'à Noël, emarketing.fr vous fait découvrir ou redécouvrir un mot ou une expression du marketing, représentatifs d'une tendance [...]

Les nouveaux métiers du marketing en 2016

Les nouveaux métiers du marketing en 2016

Les nouveaux métiers du marketing en 2016

Quels ont été les métiers, compétences et technologies les plus demandés en 2016 ? Découvrez en infographie l'état des lieux de toutes les évolutions [...]

Pourquoi faut-il démocratiser la data ?

Pourquoi faut-il démocratiser la data ?

Pourquoi faut-il démocratiser la data ?

Partager la compréhension et le traitement de la donnée à l'ensemble des métiers de l'entreprise. La démarche, data-driven, a beaucoup à apporter [...]