Recherche

Worldwide :le marketing relationnel de A à Z

Publié par le

Quand on est une agence issue d'un réseau mondial, on se doit de rayonner sur la place de Paris. OgilvyOne s'est prêtée au jeu en offrant à ses visiteurs une belle démonstration de création… architecturale. Deux jeunes architectes d'intérieur se sont emparés du projet et ont mélangé les styles. Visite guidée.

  • Imprimer


Membre du groupe Ogilvy (qui appartient à WPP), OgilvyOne Worldwide est un réseau d'agences de marketing relationnel one-to-one, implanté dans 56 pays et rassemblant 4 000 collaborateurs. A Paris, trois adresses représentent le groupe : Ogilvy&Mather, le département Publicité au 40 avenue Georges V, Ogilvy Canaveral, l'entité commerciale et communication, et Ogilvy Public Relations au 44 de la même avenue et enfin, la plus prestigieuse, celle des Champs-Elysées qui abrite l'activité liée au marketing relationnel on et off line. Au n° 136, un immeuble haussmannien, fin XIXe siècle, accueille l'agence de marketing services, depuis l'an 2000. L'agence qui vient de se restructurer, notamment avec la création d'un pôle consulting, est présidée par Laurent Lilti et rassemble 180 personnes. Parmi les clients historiques, IBM, mais aussi Nestlé ou Center Park. « Nous couvrons de nombreux secteurs d'activité et nous avons l'intention de nous attaquer au secteur de la Distribution », indique Dominique Dumont, nouvelle recrue du département New Business. OgilvyOne a réalisé un chiffre d'affaires de 20 millions d'euros en 2005. Plongée au cœur de l'interactivité.

Le hall d'accueil

En poussant la porte de l'ascenseur, au 1er étage, le visiteur plonge dans un univers anachronique où se mêlent dorures et métal. Les lieux ont accueilli un temps les appartements de Le Corbusier. Les codes couleur d'Ogilvy sont respectés : le rouge et le gris. La hauteur sous plafond, impressionnante, donne un sentiment d'espace. A gauche, une porte conduit à la cafétéria. Au fond, une salle de réunion où se tiennent les briefs clients

La salle des briefs clients

Près de l'accueil, les créatifs, les clients, les planneurs stratégiques se réunissent dans cette salle mêlant tradition et modernité, toujours aux codes couleurs de l'agence, pour mettre au point les campagnes de marketing relationnel.

La cafétéria, zone de libre-échange

Centre névralgique de l'agence, la cafétéria témoigne des mélanges de styles. S'y côtoient les créatifs, installés à cet étage. Dans ce cube blanc, déformé, on trouve, d'un côté la machine à café, de l'autre les toilettes (“les plus chères de Paris”, entend-on dire)

Le pôle des créatifs

Une quarantaine de créatifs se partagent trois pièces sur cet étage. La plus grande accueille plusieurs rangées d'écrans plats, séparés par des cloisons en forme de cubes logeant plaquettes, documents en tous genres… Les rédacteurs planchent sur des PC, les créatifs sur des Mac. Les lustres cohabitent avec des imprimantes, la cheminée en marbre fait écho aux larges fenêtres et au balcon filant avec vue directe sur les Champs.

Les commerciaux

Le 5e étage est la deuxième partie de l'agence. On y trouve, en entrant, l'open space dédié aux commerciaux. Mitoyens, des bureaux accueillent la direction du développement.

Les salles de réunion

Le portrait de David Ogilvy, le fondateur de l'agence, se dessine sur les murs des salles de réunion. Le rouge, toujours dominant, dynamise ces petits espaces de “cogitation”. Sa signature, dessinée au sol, est aussi le logo de l'agence.

Planning et production

Le “TGV”, comme l'appellent les collaborateurs : un long couloir de chaque côté duquel se dispatchent de petits bureaux accueillant les équipes du pôle consulting (le planning stratégique, le data mining et le Knowledge Management) et celles du département New Business, en charge du développement de l'agence, placé sous la houlette de Pierre Sitbon.

Le bureau du président

Au 6e étage, les bureaux sont plus spacieux. Derrière un verre opaque reprenant la signature de l'agence, le bureau du président d'OgilvyOne, Laurent Lilti. Sobre, épuré… Aux murs, quelques toiles, mais aussi des objets fétiches, témoins de l'histoire de l'agence.

La terrasse

Au 7e étage, sur le toit de l'agence, une immense terrasse offre une vue imprenable sur l'Arc de Triomphe et la Tour Eiffel. En interne, les équipes s'y retrouvent, tous les ans, à l'occasion de la Fête de la musique. L'été, chacun peut venir profiter de la perspective, le temps d'un déjeuner. Certains clients sont invités pour assister aux festivités du 14 Juillet ou encore pour l'arrivée du Tour de France.

Reportage réalisé par Marie-Juliette Levin

Mobile : où en sont les annonceurs ?

Mobile : où en sont les annonceurs ?

Mobile : où en sont les annonceurs ?

Comment les annonceurs perçoivent-ils le mobile, qui absorbe une part de plus en plus croissante des investissements publicitaires ? Réponse [...]

Robotique : Hease, le robot d'accueil du retail

Robotique : Hease, le robot d'accueil du retail

Robotique : Hease, le robot d'accueil du retail

Hease Robotics présentera au CES Las Vegas 2017 son robot équipé d'intelligence artificielle à destination des acteurs du retail et de l'hospitalité. [...]

Hackathon : innover en mode marathon

Hackathon : innover en mode marathon

Hackathon : innover en mode marathon
Arte
Au coeur de l'hackathon organisé par la chaine de télévision Arte.

Sortir un nouveau produit en 48h chrono ? Telle est la promesse du hackathon. Le phénomène, en plein boom, séduit les marques.

Undiz teste le retrait des achats en casiers automatiques

Undiz teste le retrait des achats en casiers automatiques

Undiz teste le retrait des achats en casiers automatiques

Le magasin du centre commercial Saint-Lazare Paris a été sélectionné pour un pilote permettant à Undiz d'évaluer les bénéfices apportés par [...]