Recherche

Wegener DM se transforme en WDM

Publié par le

Royal Wegener NV vient de céder son activité marketing direct à un fonds d'investissement et aux managers des différents pays européens, hors Royaume-Uni qui fait l'objet d'un accord à part.

  • Imprimer


L'annonce sur le Salon de la VAD de Lille a été discrète, mais elle n'en est pas moins importante. La maison mère de Wegener DM, le groupe médias néerlandais Royal Wegener NV, a cédé l'ensemble de sa division marketing direct, à la fois pour des raisons stratégiques et financières ; les résultats globaux étant, en effet, jugés décevants, en particulier à cause de la Grande-Bretagne, marché sur lequel le list brocking n'a que peu de valeur ajoutée. Cette division réalisait 80 millions d'euros de chiffre d'affaires et employait près de 500 collaborateurs. La cession s'est effectuée au travers de deux accords. D'un côté, Wegener DM Royaume- Uni est reprise par la société anglaise Data Locator Group (DLG), un acteur global. De l'autre, les activités européennes sont reprises conjointement par Greenfield Capital Partners, société d'investissement néerlandaise indépendante, gérant plus de 300 millions d'euros, et par les présidents actuels de Wegener DM France, Pays- Bas, Belgique et de l'activité “database management international”, et ce, par le biais d'un management buy out. Le prix de cession de l'ensemble s'élève à environ 30 millions d'euros. Greenfield Capital Partners, dont les investissements visent essentiellement des sociétés d'Europe occidentale, détient 75 % de la nouvelle entité et les quatre présidents 5 % chacun ; les 5 % restants étant destinés au management. Prenant désormais le nom de “WDM”, cette nouvelle société se compose de WDM France, Belgium, Database International, Scandinavia, Nederland et de Wij Special Media.

Focus sur le local

« Cette nouvelle configuration va nous permettre de faire redescendre le pouvoir de décision au niveau local, commente Jean-Michel Moulié, président de WDM France. Dans notre domaine d'activité, il est très difficile de traiter des clients au niveau européen. Le marché de la data reste, en effet, très localisé. » En ce qui concerne plus particulièrement le marché français – premier marché local, avec un chiffre d'affaires de 20 M€, rentable depuis 2001 et employant 140 personnes –, Jean-Michel Moulié entend consolider le développement de son offre globale, à travers chacun de ses pôles : data delivery (fourniture de données), avec la mégabase Apollinis (17 millions d'individus et 13 millions de foyers), le fichier France Télécom et la plate-forme d'échanges List Alliance ; data quality (traitement de données) avec le référentiel nominatif Sonaria ; data management (hébergement et gestion de données) qui gère aujourd'hui 7 millions d'abonnés en France et plus de 4,5 millions de donateurs ; et enfin data intelligence (analyse de la donnée). « La complémentarité de ces activités fait sens », estime-t-il. Et de se féliciter de la position de leader de WDM France dans le domaine du traitement de l'adresse B to C, de la fidélité des clients presse en matière d'hébergement de BDD – l'hébergement étant l'un des domaines sur lesquels vont porter les efforts de développement –, ou encore de la montée en puissance de List Alliance qui, après un démarrage difficile avoué, atteint maintenant 35 membres.

Lancement d'un département “Partenaires”

Parallèlement à l'annonce de sa nouvelle structure capitalistique, WDM France a dévoilé deux informations. D'abord, la création d'un département “Partenaires”, un nouveau pôle, dirigé par Jean-Marc Lesage et composé de dix personnes, dédié aux apporteurs d'affaires du groupe : agences, brockers, cabinets conseils, instituts de sondages, SSII, routeurs, etc. Son but sera d'offrir des services et solutions dédiées à ces intermédiaires et de les accompagner dans la mise en oeuvre des projets de leurs propres clients. Ensuite, la plate-forme List Alliance a été mise à jour avec des fonctionnalités inédites (étude des profi ls avec critères sociodémographiques, typologie de clients constituée de 24 segments et élargissement des échanges à l'asile colis/presse). Sept entreprises ont récemment rejoint List Alliance, dont la Camif, Paris Match ou encore 60 millions de consommateurs.

François Rouffiac

Wegener DM, le tout en un européen

Wegener DM, le tout en un européen

Wegener DM, le tout en un européen

Altria, Apollinis et Sagone, les trois ex-filiales du groupe Wegener DM France sont regroupées sous une marque européenne unique.

Wegener DM regroupe ses activités

Wegener DM regroupe ses activités

Wegener DM regroupe ses activités

Implanté en France en 2001, le groupe Wegener, dirigé par Yves Poll, se donnait cinq ans pour devenir leader sur le marché français. Aujourd'hui, [...]

Wegener à la conquête de l'Hexagone

Wegener à la conquête de l'Hexagone

Wegener à la conquête de l'Hexagone

Le groupe hollandais veut accélérer son développement dans le marketing direct. Il mise beaucoup sur la France, où se créé un holding regroupant [...]

Le groupe Wegener se renforce en France

Le groupe Wegener se renforce en France

Le groupe Wegener se renforce en France

Déjà présent dans l'Hexagone avec Sopres France, filiale spécialisée en traitements informatiques de bases de données et en analyse marketing, [...]