Recherche

Votre entreprise est-elle assez riche pour acheter une imprimante à bas prix ?

Publié par le

Pour une utilisation professionnelle, le choix entre les imprimantes couleur, jet d'encre et laser, se fait plutôt en faveur de ces dernières. Surtout quand il s'agit des mailings.

  • Imprimer


Faut-il acheter une imprimante jet d'encre ? Se poser la question, c'est déjà y répondre en partie. Les imprimantes jet d'encre sont nettement moins chères à l'acquisition que les lasers. Mais leurs cartouches d'encre se consomment vite. Contrairement à la cartouche de toner pour une imprimante laser, celle d'une jet d'encre ne contient pas seulement la réserve d'encre mais aussi la tête d'impression. Ce détail technique n'explique pas tout : le prix de vente de ces cartouches est proprement exorbitant. Et le prix à la page s'en ressent. Pour y voir plus clair dans l'histoire des consommables hors de prix, nous avons recherché différents exemples d' utilisation en entreprise. La comparaison n'est valable qu'entre les imprimantes couleur, car les jets d'encre en monochrome n'existent quasiment plus. Les imprimantes jet d'encre professionnelles offrent aujourd'hui une “qualité photo” dans l'impression sur du papier photo, surtout recherchée pour la communication institutionnelle et la photo numérique. Mais, pour toute utilisation professionnelle hors de la photo, la qualité des laser couleur n'est en rien inférieure. La vraie différence se trouve dans les coûts d'opération. « Entre des imprimantes laser et jet d'encre, le coût par page augmente du simple au double, essentiellement à cause des consommables, admet Anne-Cyrille Homberg Lemaire. Je pense qu'à partir de 3 000 impressions par mois, il est raisonnable d'abandonner la technologie jet d'encre pour le laser. » La directrice PME chez Lexmark, fabricant de jets d'encre, défend naturellement ses produits. Mais le seuil de 3 000 impressions par mois est jugé encore trop élevé par d'autres professionnels du secteur. « Une imprimante jet d'encre couleur va facilement vous coûter dans les 70 centimes par page, contre dix centimes pour la laser couleur. Même en dessous d'un millier de pages par mois, il vaut mieux passer au laser. Les jets d'encre sont plus destinées aux TPE », avance Dominique Daude Lagrave. « Une petite imprimante jet d'encre peut être plus intéressante qu'une petite imprimante laser, sur de faibles volumes, admet Franck Deloizy. Mais le prix d'une imprimante laser couleur, d'entrée de gamme, est souvent inférieur à celui d'une imprimante jet d'encre dite professionnelle. » Stéphane Pinel n'a pas de mots assez durs pour critiquer les imprimantes jet d'encre dans un usage professionnel et intensif : « Une petite imprimante laser destinée aux PME coûte entre 2 500 et 3 000 euros. Son coût d'opération, c'est-à-dire le coût des consommables, est voisin de 9 ou 10 centimes par page. Une imprimante jet d'encre est nettement moins chère à l'achat : moins de 1 000 euros, autant dire qu'on vous la donne… Mais les consommables sont jusqu'à dix fois plus chers ! Prenons une moyenne de 2 000 pages par mois, avec un taux de couverture de la page à 10 % par couleur, y compris le noir, soit un total de 40 % toutes couleurs confondues. Le coût par page sera de l'ordre de 16 centimes, soit 327 euros mensuels de consommables. Avec une imprimante jet d'encre, le coût sera de 60 centimes pour la même page, donc 1 200 euros par mois. En peu de temps, la différence des prix d'achat entre les imprimantes sera couverte par la différence du coût d'opération. Prenons maintenant une moyenne d'impression de 1 000 pages par mois, avec plus de noir que de couleur dans les documents. L'impression laser coûtera entre 20 et 25 centimes par page. L'impression jet d'encre, un euro la page. Avec ce différentiel de plus de 700 euros par mois sur la consommation, en trois mois vous aurez déjà payé une petite imprimante laser !. » Indépendamment de l'opinion portée sur les imprimantes jet d'encre par ceux qui fabriquent ou utilisent des imprimantes laser, force est d'admettre que les analyses gestionnaires montrent une différence des coûts d'opération très élevée. Un tel écart de dépenses ne peut que susciter la prudence : les imprimantes jet d'encre devraient être réservées à des usages peu intensifs, ne dépassant pas quelques centaines d'exemplaires par mois. A proscrire pour des mailings.

Glossaire


Comprendre les termes de l'impression - La technologie jet d'encre utilise des pigments solvables dans l'eau. Ils sont chauffés, vaporisés, projetés sur le papier et séchés à l'air. Cette technologie permet d'obtenir une qualité d'impression graphique proche de la photo mais au prix d'une consommation d'encre importante. - La technologie laser fait appel à des particules plastiques solides. Le rayon laser dessine sur le tambour électro-photographique. Le tambour attire les particules du toner selon le dessin, et les dépose sur le papier chargé électriquement. Ensuite le rouleau compresseur écrase les particules déposées sur le papier en les faisant rentrer dans la fibre. - Certaines imprimantes laser couleur utilisent la technologie dite “à quatre passes”. Quatre cartouches couleur (plus exactement trois pour la couleur et une pour le noir) installées sur un carrousel, réalisent quatre impressions successives superposées. C'est une technologie d'entrée de gamme, lente mais fiable. Désormais, la nouvelle technologie “une seule passe” (appelée aussi “en tandem”, “en ligne”, etc.) permet d'imprimer des pages couleur, en un seul passage, devant les quatre cartouches alignées l'une après l'autre, ou encore l'une au dessus de l'autre dans les presses d'impression verticale. La vitesse d'impression est la même pour les documents monochrome ou couleur. L'impression en une passe est plus adaptée à la production d'un document en plusieurs exemplaires. Elle offre plus de vitesse pour la fabrication du mailing. - Si, dans les caractéristiques de la machine, la vitesse d'impression est indiquée comme “4/16”, cela signifie une vitesse de seize pages par minute pour l'impression monochrome et de quatre pages par minute avec quatre passages pour la couleur. Une vitesse indiquée comme “16/16” signale une machine d'impression laser couleur “une seule passe”.

Alexis Nekrassov

La personnalisation, nouvelle arme des marques

La personnalisation, nouvelle arme des marques

La personnalisation, nouvelle arme des marques La personnalisation, nouvelle arme des marques

Simulateur, imprimante 3D, scanner de reconnaissance, géolocalisation... Toutes ces technologies autorisent aujourd'hui une personnalisation [...]

10 exemples de créativité sur Twitter

10 exemples de créativité sur Twitter

10 exemples de créativité sur Twitter

Formidable terrain de jeu pour les marques, Twitter a vu fleurir, fin 2015, toute une série de campagnes. Imprimante 3D alimentée par des Tweets, [...]

Graphitec 2016

Graphitec 2016

Graphitec 2016

16ème Edition de ce salon de la chaîne graphique " de l'imprimé au multi-canal ", rendez-vous des professionnels et des fournisseurs des arts [...]

Yoomake : Auchan démocratise la 3D

Yoomake : Auchan démocratise la 3D

Yoomake : Auchan démocratise la 3D

Auchan Villeneuve d'Ascq ouvre "Yoomake". Un atelier d'impression 3D où les clients créent leurs propres objets : bijoux, figurines, objets [...]

L'imprimé publicitaire : un média qui cartonne !

L'imprimé publicitaire : un média qui cartonne !

L'imprimé publicitaire : un média qui cartonne !

Mesurer l'audience des imprimés publicitaires, en quantifier l'efficacité et la pertinence, c'est la mission confiée à BALmétrie, qui vient [...]

39,5

39,5

39,5

millions d'individus (77% de la population) lit au moins un imprimé publicitaire par semaine. 15% sont lus attentivement, 38% sont regardés [...]