Recherche

Volkswagen équilibre solution et prestation

Publié par le

Historiquement, le Groupe Volkswagen SA a choisi de créer et d'exploiter ses propres outils de RNVP et de déduplication pour optimiser la qualité de ses 12,3 millions d'adresses. Parallèlement, le groupe externalise l'enrichissement et le traitement Estocade/Charade.

  • Imprimer


Le groupe Volkswagen SA est composé de cinq marques (Volkswagen, Audi, Seat, Skoda et Volkswagen Utilitaires) et d'une base de données hétérogène de 12,3 millions d'adresses (dont le tiers est actif). Une base où les clients se mêlent aux prospects et où les particuliers côtoient les professionnels. Début 2000, le groupe souhaite alors développer la qualité de sa base et pour ce faire intègre une solution RNVP. « Compte tenu du coût prohibitif d'un mailing de prospection, qui peut facilement atteindre 1,50 euro, notre but était alors double : s'assurer que le courrier arrive à destination et limiter les “n'habite plus à l'adresse indiquée”. Encore aujourd'hui, leur nombre atteint 500 000 », commente José Araujo, responsable de la base de données du groupe. Des NPAI dont l'adresse est boutée dès la première occurrence : « Au prix du mailing, nous ne pouvons pas attendre un second NPAI sur une même adresse pour l'éliminer », ajoute le responsable.

Le prochain programme verra l'adoption d'un outil RNVP certifié par le SNA

Associée à un module de déduplication également maison, la solution RNVP n'a jamais été homologuée par le SNA mais fonctionne grâce à des règles propres au marché du constructeur. Abonné en direct aux référentiels postaux (sauf Cedexa) et au fichier AAA des cartes grises, Volkswagen a certifié sa base avec le “visa EV@” pour bénéficier du tarif préférentiel Tem'post. « Mais une RNVP simple ne suffit pas pour obtenir des adresses totalement exploitables. D'où notre accord avec Safig Dataway », précise José Araujo. Celui-ci intervient dans les phases traitement des déménagés et enrichissement (téléphone, fax et numéro Siret). Une fois l'ensemble des traitements fini, Volkswagen insiste sur l'importance des mises à jour régulières : « Sans mise à jour, au bout de deux ans sans traitement, entre 30 % et 35 % de nos données seraient obsolètes. » Actuellement en cours de réflexion avancée sur son prochain programme de fidélisation, les choix du constructeur devraient changer avec l'adoption d'un outil RNVP certifié par le SNA. « Nous garderons en interne la maîtrise du traitement pour nous assurer que les règles répondent toujours aux spécificités de notre marché », explique le responsable de la base de données du groupe.

Samir Azzemou

Euro 2016 : Volkswagen France relooke son DG

Euro 2016 : Volkswagen France relooke son DG

Euro 2016 : Volkswagen France relooke son DG

Soucieux animer sa communaute sur Twitter le directeur de Volkswagen France accepte adopter la coupe de cheveux un des joueurs de equipe de [...]

Le groupe Editialis rachète Eurokapi

Le groupe Editialis rachète Eurokapi

Le groupe Editialis rachète Eurokapi

Le groupe de communication plurimedia vient de faire acquisition Eurokapi qui rejoint Wefactory Co agence conseil editoriale et evenementielle [...]

Comment Volkswagen a cabossé sa réputation

Comment Volkswagen a cabossé sa réputation

Comment Volkswagen a cabossé sa réputation

est un tres grave accident de parcours la fraude de Volkswagen provoque un scandale qui en est qu ses debuts Analyse avec Christophe Ginisty [...]