Recherche

VirginMega inaugure son self-service music

Publié par le

Avec 300 000 titres, VirginMega veut encourager les internautes à la consommation légale de musique sur Internet.

  • Imprimer


Parti en éclaireur en 2002, le portail de Virgin Megastore (51 % des parts) et de Lagardère Active (49 %) veut s'imposer parmi les leaders de la distribution spécialisée de musique sur Internet. Deux ans ont été nécessaires pour aboutir à l'offre actuelle, payante, légale et susceptible de convertir les adeptes du piratage. « Nous avons dû attendre que l'industrie du disque renégocie l'exploitation des droits avec chaque artiste », précise Laurent Fiscal, directeur général adjoint de VirginMega. Si la première version du site ne proposait qu'une petite centaine de titres de labels indépendants, le “self-service music” actuel référence près de 300 000 fichiers. D'ici 2005, le catalogue musical devrait s'élargir à 500 000, voire 1 million de titres.

Vers une logique de consommation


Pour encourager l'usage légal, la proposition commerciale a été simplifiée. Misant sur l'achat d'impulsion, l'enseigne a banni les formules d'abonnement pour se concentrer sur le téléchargement à la carte, pour les singles (entre 0,99 et 1,19 euro) et pour les albums (entre 9 et 11 euros), tous disponibles à la pré-écoute de 30 secondes. « Nous faisons de gros efforts sur nos marges pour offrir une alternance attractive au piratage et encourager le marché au téléchargement légal », explique le directeur. Un pari courageux si l'on tient compte des restrictions : les fichiers achetés peuvent être transférés seulement trois fois et exclusivement vers des baladeurs numériques compatibles. L'encouragement reste teinté de prudence. Tout l'enjeu est de faire basculer les internautes d'une logique d'échange à une logique de consommation. Un défi que VirginMega n'aura pas à relever en solo à en juger par la mobilisation actuelle de la concurrence : Napster vient d'inaugurer son offre britannique, la Fnac devrait dévoiler la sienne courant juin, enfin I-Tunes, la plate-forme musicale d'Apple, serait sur le point d'être lancée dans l'Hexagone. VirginMega revendique 1 million de logos et de sonneries distribués en ligne en deux ans. Plusieurs millions de téléchargements payants sont attendus d'ici fin 2004.

Nathalie Carmeni

VirginMega connaît la chanson

VirginMega connaît la chanson

VirginMega   connaît la chanson

Pour encourager le téléchargement légal payant, la plate-forme multiplie les fonctionnalités : pré-écoute gratuite, interviews et portraits [...]