Recherche

Value Mail : 850 000 adresses e-mails qualifiées

Publié par le


Domeus reprend le nom de sa maison mère, basée en Allema-gne, E-circle. Cette société, qui était jusque-là spécialisée dans les solutions d'expédition gratuite de newletters, s'aventure aujourd'hui sur le terrain de l'e-marketing. E-circle s'appuie sur le principe du double opt-in. Ses fondateurs ont ainsi pu proposer aux 14 millions d'internautes référencés sur leur plate-forme technique, eC-messenger, l'opportunité de s'inscrire à leur programme, Value Mail, en ciblant quinze centres d'intérêt distincts. Résultat : une base, Value Mail, qui, selon le directeur de la filiale française, Vincent Schmidlin, réunit aujourd'hui « 850 000 adresses e-mails qualifiées sur l'Europe et 100 000 sur la France ». Avec un prix moyen de 0,35 € l'adresse. Un prix légèrement supérieur au marché mais qui prend en compte la location de la base, sa déduplication, le tracking et le reporting ainsi que le routage éventuel. Chaque mail peut être envoyé au format texte ou HTML. E-circle s'engage également à ne pas saturer ses abonnés : un seuil de quatre campagnes maximum par mois ayant été fixé. Pour l'heure, une dizaine d'entreprises comme AOL ou Toyota se sont essayées avec Value Mail aux joies de l'e-mailing. Les taux d'ouverture sont a priori convaincants : la filiale française affirme ainsi tourner autour de 50 % et atteindre la barre des 26 % de taux de clics. E-circle, qui compte parmi ses investisseurs ING Bank, Telekon Ventures et le fonds de pension Welligton Partners, n'arrête pas son offre de diffusion de newsletters. Depuis 1998, la société assure une partie de ses revenus sur le sponsoring des newsletters expédiées gratuitement via sa plate-forme ASP.

Muriel Rozelier