En ce moment En ce moment

VAD 1999/1998 : les chiffres marquants

Publié par le

A l'occasion des 4èmes Rendez-Vous de la VAD et du MD de Lille, la Fevad a livré un certain nombre d'informations complémentaires aux chiffres généraux concernant l'évolution du marché de la VAD*.

  • Imprimer


En ce qui concerne tout d'abord la vente à distance aux particuliers (51 MdF de CA TTC en 1999, + 1,2 % / 1998), la Fevad a noté plusieurs faits marquants. Elle a ainsi constaté que le montant moyen des commandes est resté stable entre 1999 et 1998, à 330 F, que la marge brute a connu une très légère diminution, passant de 51,8 % du chiffre d'affaires HT en 98 à 51,5 % en 99, de même que les frais publicitaires (de 22 % du CA HT à 21,6 %). Stabilité toujours pour le délai moyen de traitement interne d'une commande, à 3,8 jours. En revanche, l'année 1999 a enregistré une très légère hausse du taux de retour de produits (11 % du CA HT en 99 contre 10,7 % en 98) et également de la démarque inconnue (0,8 % du CA HT en 99 contre 0,6 % Sur le plan des modes de commande, l'année 1999 aura été marquée par une stabilité du courrier, mode n°1, une progression sensible du téléphone et d'Internet et une baisse des Minitel et Audiotel. Ce sont les chèques, en progression, qui dominent nettement les modes de paiement de la VAD aux particuliers devant les cartes privatives, en légère baisse. Quant aux performances de différents supports, la Fevad indique un taux de remontées moyen des mailings envoyés de 6,1 %, un taux de remontées moyen du couponning presse de 0,3 % de la diffusion totale, et, une gestion en moins de 20 secondes de 65 % des appels en réception. En ce qui concerne maintenant la vente à distance aux professionnels (19 MdF de CA HT en 1999, + 11,1 % / 1998), la Fevad met en avant une stabilité des frais publicitaires (8 % du CA HT), un taux de retour des produits correspondant à 5,5 % du CA HT et une gestion en moins de 20 secondes de 89 % des appels en réception. En matière de commande, fax et téléphone dominent les différents modes, devant le courrier qui, là aussi, baisse. Au niveau des modes de paiement, si les chèques sont largement en tête, ce sont les "autres" modes (traites, effets...) qui occupent, logiquement, la deuxième place. * Voir MD n° 45, p.12

François Rouffiac

La rédaction vous recommande

+ 41 %

+ 41 %

34 %

34 %

Sur le même sujet

La DRTV booster d'efficacité selon My Media
Média
La DRTV booster d'efficacité selon My Media

La DRTV booster d'efficacité selon My Media

Par Amélie Riberolle

Après une décennie de mesure de l'efficacité TV avec sa solution Leads Monitor, My Media publie son premier baromètre DRTV, dont les résultats [...]

Lidl nommé "sponsor de l'année" pour son soutien au hand français
Média
Lidl nommé "sponsor de l'année" pour son soutien au hand français

Lidl nommé "sponsor de l'année" pour son soutien au hand français

Par Clément Fages

La 14e édition des Trophées Sporsora récompense les meilleures initiatives de marques en matière de sponsoring sportif. Partenaire de la Fédération [...]

Pour promouvoir Fines Bulles, Perrier ressuscite sa Lionne
Média
Pour promouvoir Fines Bulles, Perrier ressuscite sa Lionne

Pour promouvoir Fines Bulles, Perrier ressuscite sa Lionne

Par Clément Fages

Soucieux de mettre sa gamme Fines Bulles en avant, Perrier lance ce 19 février une campagne TV et digitale basée sur le remake du film "La Lionne", [...]

PR Lab 2018 : quel antidote face aux fake news ?
Média
PR Lab 2018 : quel antidote face aux fake news ?

PR Lab 2018 : quel antidote face aux fake news ?

Par Stéphane Guillard

Syntec Conseil en Relations Publics et ses partenaires convient les professionnels de la communication le 10 avril 2018 à la 4e [...]