Recherche

Un mailing de “Fou”

Publié par le

Le parc du Puy-du-Fou vient de mener une opération de fidélisation à destination de 260 000 de ses anciens visiteurs.

  • Imprimer


Faire partager l'émotion. Pas fou, le parc d'attraction vendéen du Puy-du-Fou mise d'abord sur la fidélité de ses anciens visiteurs. Comme tous les ans, à l'occasion de sa réouverture, chaque 1er mai, le site touristique a envoyé, en une seule vague, un mailing de présentation de ses différentes activités à destination de quelque 260 000 anciens visiteurs. Le profil de ces clients a été extrait de la base de données du parc, à partir de trois principaux critères : la récence de leur dernière visite, le fait d'avoir au moins un enfant et leur lieu d'habitation (la région de l'Ouest de la France ainsi que l'Ile-de-France). Réalisé par l'agence nantaise G & A, ce mailing, intitulé “Voyagez dans le temps à des conditions privilégiées !”, se compose d'une lettre personnalisée ainsi que d'un dépliant de présentation. La lettre insiste, avant tout, sur l'offre promotionnelle. Une entrée gratuite est, en effet, offerte pour l'achat de deux entrées (soit 47 % de remise). L'agence a choisi également d'élargir sa cible en proposant, en plus, une offre de parrainage (quatre entrées pour 54 E au lieu de 75 E). Ces deux bons de réduction sont détachables. Le dépliant propose, en une succession de volets, les principaux temps forts du parc, depuis la course de chars gallo-romaine, en passant par les tournois de chevaliers ou encore l'attaque des Vikings. Pour la création, l'agence G&A s'est, en partie, inspirée de la signature créatrice de l'agence BETC Euro RSCG qui, elle, a géré les campagnes radio et TV en cours. L'idée étant, pour ces deux agences, de réveiller l'émotion ressentie lors des premières visites. Et de mettre au cœur de l'aventure le spectateur du spot ou le lecteur du mailing. C'est pourquoi chaque photographie du dépliant permet d'apposer, à la place de la tête des figurants des spectacles, sa propre image. Une communication suffisamment ludique pour plaire, en particulier, aux enfants. « Le message commercial s'adresse aux parents, mais nous voulions aussi un angle plus ludique pour intéresser les enfants, qui s'avèrent sur ce type de produits de grands prescripteurs », assure Jean-Philippe Monnin, directeur conseil de l'agence G & A.

Muriel Rozelier

Il faudrait être fou pour dépenser plus!

Il faudrait être fou pour dépenser plus!

Il faudrait être fou pour dépenser plus! Il faudrait être fou pour dépenser plus!

Après sept ans de réflexion, Eram s'offre une campagne d'affichage au ton toujours décalé, la marque se moquant cette fois du milieu survolté [...]

Il faudrait être fou pour dépenser plus !

Il faudrait être fou pour dépenser plus !

Il faudrait être fou pour dépenser plus !

Après sept ans de réflexion, Eram revient avec une campagne d'affichage urbaine et une communication visuelle en magasin. Le ton est toujours [...]

Le Puy du Fou en quête de nouveaux visiteurs

Le Puy du Fou en quête de nouveaux visiteurs

Le Puy du Fou en quête de nouveaux visiteurs

Le parc d'attraction vendéen souhaite élargir sa clientèle en dépassant certains clichés dont il est victime. Pour ce faire, la direction marketing [...]