Recherche

Un an d'e-Carte Bleue : bilan satisfaisant

Publié par le

Un an après le lancement de son service de paiement sécurisé en ligne, le GIE Carte Bleue a souhaité vérifier le niveau de satisfaction des utilisateurs de l'e-Carte Bleue.

  • Imprimer


Conduite par l'institut Novatris, l'enquête du GIE a été menée auprès d'un échantillon d'utilisateurs inscrits au service de la Société Générale (152 utilisateurs sur 302 inscrits) qui fut la première banque à déployer en France la e-Carte Bleue. Les résultats de l'enquête montrent un bilan probant en termes de confiance et de satisfaction client. Pour 87 % des interviewés, l'achat en ligne n'est plus une phobie. Pour rappel, 93 % des utilisateurs ont souscrit précisément dans l'optique de pouvoir payer en ligne en toute sécurité. Il n'y a donc rien d'étonnant si deux tiers des détenteurs utilisent exclusivement leur e-Carte Bleue pour régler leurs achats en ligne. 57 % d'entre eux sont d'ailleurs d'accord pour dire que ce service les incitera à acheter davantage sur Internet, 74 % envisageant d'effectuer leurs achats sur des sites où ils n'osaient pas acheter auparavant. Bref, d'après l'étude, le succès est presque total, 90 % des utilisateurs se déclarant satisfaits du service et 96 % d'entre eux s'affirmant prêts à le recommander à un ami. Dernier témoignage de satisfaction : la fréquence d'utilisation, estimée très satisfaisante puisque les clients de la Société Générale l'utilisent, en moyenne, cinq fois par an, révèle l'étude. Reste à savoir quel est, parmi les clients de la même banque, le ratio de la fréquence d'achat entre les porteurs de l'e-Carte Bleue et les e-acheteurs détenteurs d'une carte bancaire traditionnelle. A noter enfin qu'en un an, le service e-Carte Bleue s'est imposé auprès de 75 000 internautes français qui l'utilisent soit pour la totalité de leurs achats en ligne, soit lorsqu'ils effectuent des achats sur des sites "à risque" (étrangers, faible notoriété, etc.). Le service est actuellement proposé par quatre établissements bancaires (Société Générale, Crédit Lyonnais, La Poste et la Caisse d'Epargne Ile-de-France Paris), mais devrait prochainement s'étendre à quatre autres établissements bancaires.

Nathalie Carmeni