Recherche

USAGE ET TENDANCES DE LA COMMUNICATION PERSONELLE ON LINE EN 2011

Publié par le

L'étude E-mail Marketing Attitude (EMA) réalisée par Omnicom Media Group questionne les internautes français sur leur attitude par rapport à l'e-mail. L'édition 2011 met principalement l'accent sur l'influence des réseaux sociaux et la montée en puissance de l'Internet mobile. «L'étude répond aux questions des marques sur l'attitude des internautes face à ces différents canaux digitaux de communication personnelle», explique Philippe Nicard, vice-président de la commission e-marketing du SNCD.

Ainsi, l'étude EMA permet aux entreprises d'affiner leur connaissance des consommateurs et de baser leurs choix sur des faits quantitatifs, non sur des ressentis individuels.

Six comportements émergent en matière d'usages et de tendances de la communication personnelle on line.

Philippe Nicard, vice-président de la commission e-marketing du SNCD.

Philippe Nicard, vice-président de la commission e-marketing du SNCD.

Le niveau de maturité de l'internaute s'accroît. Son niveau d'expertise augmente à 4,9 sur une échelle allant de 1 à 7 (91 % des internautes se sont déjà désabonnés d'une newsletter). Et sa confiance envers les e-mails est meilleure.

Le nombre moyen de boîtes e-mails est stable avec 2,5 boîtes par internaute. L'hégémonie des modes conversationnels sur les réseaux sociaux n'a pas créé de rupture dans l'usage des adresses e-mail.

La boîte e-mail est la pièce d'identité on line des internautes: ils sont en effet 75 % à avoir une boîte e-mail principale qui a plus de quatre ans d'ancienneté et qui sert principalement à gérer des correspondances personnelles (86 %).

L'e-mail commercial est un véritable outil d'aide à la transformation des ventes sur Internet et en magasin avec respectivement 46 % et 21 % d'intentions d'achat suite à la réception d'un e-mail commercial. Les internautes ont de réelles attentes face à la réception de newsletters de leurs marques. La perception du nombre de spams reçus est en nette diminution: l'étude révèle que 42 % des répondants (contre 61 % en 2010) estiment recevoir plus de six spams par jour.

Les hyperconnectés s'approprient l'e-mail sur le canal mobile: 29 % des mobinautes consultent leurs boîtes e-mail via leur mobile; 47 % les consultent plusieurs fois par jour et 23 % tous les jours. Cependant, le mobile est un outil qui plonge l'usager dans un rôle consultatif: 52 % des mobinautes consultent, trient et suppriment leurs e-mails via un portable. Les tablettes semblent s'inscrire dans un usage plus interactif.

Réseaux sociaux et e-mails sont utilisés pour des usages bien distincts: en effet, 78 % des individus interrogés préfèrent recevoir les offres commerciales par e-mail. Si 37 % suivent l'activité d'une marque via l'inscription à la newsletter de la marque, seuls 8 % le font via la fan page de Facebook. Ces chiffres révèlent que les individus cherchent à avoir une certaine intimité avec la marque: les internautes distinguent «la vitrine publique», véhiculée par les réseaux sociaux, de leur vie personnelle, avec l'e-mail.

Cette cinquième édition de l'étude EMA confirme l'importance du canal e-mail dans la communication on line. Les réseaux sociaux et la mobilité révèlent aussi de nouvelles habitudes d'interaction du consommateur que les marques doivent maintenant comprendre et intégrer dans leurs programmes relationnels. La montée en puissance de l'équipement en smartphones entraîne de vastes modifications dans les habitudes de consommation du média Internet avec l'apparition de consommateurs hyper-connectés.

LES INTERNAUTES DISTINGUENT LA «VITRINE PUBLIQUE» VEHICULEE PAR LES RESEAUX SOCIAUX, DE LEUR VIE PERSONNELLE, AVEC L'E-MAIL.

Calendrier de l'Avent du marketer: data lake (J-20)

Calendrier de l'Avent du marketer: data lake (J-20)

Calendrier de l'Avent du marketer: data lake (J-20)

Tous les jours jusqu'à Noël, emarketing.fr vous fait découvrir ou redécouvrir un mot ou une expression du marketing, représentatifs d'une tendance [...]

[Tribune] Comment optimiser son budget programmatique ?

[Tribune] Comment optimiser son budget programmatique ?

[Tribune] Comment optimiser son budget programmatique ?

Benoit Cochet, director EMEA audience advertising & programmatic chez Yahoo, livre 5 conseils aux marketers pour s'assurer que leurs campagnes [...]