Recherche

Trokers SA commercialise ses listes de web-acheteurs

Publié par le

Le site de vente entre particuliers propose des fichiers ultra-qualifiés sur le comportement, le profil et les desiderata de ses utilisateurs.

  • Imprimer


Après avoir lancé un premier modèle de site d'échange entre particuliers (Trokers.net) sans s'impliquer dans la finalité commerciale de ces échanges, la société Trokers SA se lance sur les traces du pionnier américain Half.com. En 2002 naît ainsi 2xmoinscher.com, un modèle équivalent à PriceMinister qui fut lui-même le tout premier émule de Half.com sur l'Hexagone. Très vite rentabilisées, les activités de 2xmoinscher vont bon train. Elles se diversifient à mesure que le vivier de membres augmente, au fil des échanges qui ne cessent de s'intensifier, croissance naturelle de l'e-commerce oblige. Actuellement, la société revendique une audience dépassant le million de visiteurs uniques mensuels et 650 000 mem-bres actifs inscrits aux profils très qualifiés et certifiés. « Les occasions de contact avec les utilisateurs du site sont quasiment quotidiennes, ce qui nous permet de garantir la fraîcheur des informations relatives aux web-acheteurs », fait valoir Séverine Bernelin, directrice communication et publicité du site. Aussi, outre son activité e-commerce qui reste la principale source de revenus du site, 2xmoinscher a décidé d'ajouter la branche data à son activité initiale. Destinée aux annonceurs, marketeurs ou tout autre professionnel souhaitant effectuer des opérations de marketing en ligne (e-mailing, SMS, tests, etc.), cette offre leur propose des fichiers qualifiés, en partie sur des informations déclaratives (CSP), et en partie sur des informations comportementales, dont la RFM et le panier moyen, issues des activités réalisées au quotidien par les membres de la base 2xmoinscher. Au total, ce sont 600 000 adresses e-mails et postales dont 300 000 avec numéro de téléphone, qualifiées sur près de 25 critères thématiques, en phase avec les catégories de produits échangés via le site. Point fort de l'offre: la qualité et la fraîcheur des renseignements, garantis par le site. «Notre rôle de tiers de confiance ne peut fonctionner qu'à condition que l'internaute fournisse des informations sincères le concernant», précise Séverine Bernelin. En effet, pour recevoir leur commande ou percevoir les sommes tirées de leurs ventes, les utilisateurs du site sont naturellement astreints à l'exactitude des renseignements transmis. Autre atout mis en avant: les informations sur les perspectives d'achats : elles sont issues des “wish lists”, sorte d'alertes placées par l'utilisateur pour réserver des produits désirés. Ces wish lists constituent donc un bon baromètre des tendances spontanément exprimées par les membres. Les adresses sont commercialisées entre 0,18 et 0,20 euro l'unité (prix brut), chaque critère comportemental supplémentaire engendrant un surcoût allant de 0,02 à 0,04 centime l'unité.

Nathalie Carmeni

Mobile : où en sont les annonceurs ?

Mobile : où en sont les annonceurs ?

Mobile : où en sont les annonceurs ?

Comment les annonceurs perçoivent-ils le mobile, qui absorbe une part de plus en plus croissante des investissements publicitaires ? Réponse [...]

Robotique : Hease, le robot d'accueil du retail

Robotique : Hease, le robot d'accueil du retail

Robotique : Hease, le robot d'accueil du retail

Hease Robotics présentera au CES Las Vegas 2017 son robot équipé d'intelligence artificielle à destination des acteurs du retail et de l'hospitalité. [...]

Hackathon : innover en mode marathon

Hackathon : innover en mode marathon

Hackathon : innover en mode marathon
Arte
Au coeur de l'hackathon organisé par la chaine de télévision Arte.

Sortir un nouveau produit en 48h chrono ? Telle est la promesse du hackathon. Le phénomène, en plein boom, séduit les marques.