Recherche

Tout sur ma gloire !

Publié par le

Depuis la fabuleuse revente d'iFrance, Marc Simoncini fait encore couler de l'encre. Et pour cause : trois mois après le lancement de Meetic, son nouveau site de rencontres, le voilà plongé dans le récit de son incroyable aventure capitalistique. Focus sur le parcours d'un meneur de projets très pragmatique, devenu entreprenaute presque mythique.

  • Imprimer


Enfant, Marc Simoncini rêvait de passer sa vie à lire. Aujourd'hui, à 40 ans, il prend le temps de l'écrire, sa vie : celle d'un doux rêveur, selon ses parents, devenu "start-upper" notoire. Et fortuné. Bosseur dans l'âme, surtout pas pour la gloire, mais plutôt par besoin inné - « Je ne suis pas taillé pour recevoir des ordres » -, et par goût aussi - « J'aime prendre en main les situations et les mener là où je veux ». Il entretenait, jusqu'en 2000, un business tout ce qu'il y a de plus classique : un projet simple dans la télématique, avec des hommes, l'Ursaff à payer, les soucis à gérer. L'évolution de l'affaire suivant celle des technologies, dès 1998, il migre son activité vers le Web, naturellement et sans fascination pour le média. Puis en 2000 - boom de l'Internet oblige -, tout bascule vers des profits inespérés. La petite iFrance, lancée en 1989, qui héberge des pages persos, voit soudain grimper sa cote auprès des grands de ce monde... Qui se l'arrachent pour 192 millions d'euros afin de structurer Vizzavi, le portail Internet de Vivendi. Seul regret du fondateur : « Avoir gardé mes actions Vivendi. » IFrance valait-elle ce montant ? « C'est la loi de l'offre et de la demande », argumente-t-il, un rien désabusé. La recette de son succès ? « Une bonne dose d'inconscience », aime-t-il plaider. Surtout un supplément de bons sens. Un soupçon de chance aussi. « Soudain, tout le monde voulait de l'Internet et moi, j'étais dans le on line depuis 20 ans. Je me suis simplement trouvé au bon endroit, au bon moment. » Héros malgré lui ! Elle lui est chère cette image de prosaïque sans mérite glorifié par de naïfs relais médiatiques adulateurs des "Forest Gump" de l'Internet ! Mais, s'il se rit des paillettes que la presse lui colle à la peau, il n'oublie pas d'en tirer son parti. « Mon image est un outil parmi d'autres. » Pour accompagner le lancement de Meetic, le start-upper retrouve avec aisance la Une des manchettes, et le chemin des plateaux télé. Son nouveau défi ? Prouver qu'un positionnement C to C en ligne, payant de surcroît, est un modèle économique viable. « Aux Etats-Unis, le Web est la première cause de remariage et la France compte 14 millions de célibataires. » C'est donc sur le marché des coeurs solitaires, créneau où, à son goût, tous les modèles existants « empestent la naphtaline », qu'il compte désormais s'imposer « leader de la rencontre ». Pour le meilleur ou pour le pire.

Nathalie Carmeni

Devrais-je vendre mes produits sur Cdiscount ?

Article écrit par Channable

Channable

Devrais-je vendre mes produits sur Cdiscount ?

Devrais-je vendre mes produits sur Cdiscount ? Devrais-je vendre mes produits sur Cdiscount ?

Le nombre de marketplaces actives en France ne cesse d’augmenter, tout comme le volume de ventes qui y sont réalisées. Aujourd’hui, on estime [...]

[Cannes Lions] "Waze est un média de moment marketing"

[Cannes Lions] "Waze est un média de moment marketing"

[Cannes Lions] "Waze est un média de moment marketing"

Sponsor du tapis bleu qui longe la croisette lors des Cannes Lions 2017, et "compagnon de route du quotidien" de 7,9 millions de Français, Waze [...]

Quel futur pour l’email marketing ?

Article écrit par Espace Direct

Espace Direct

Quel futur pour l’email marketing ?

Quel futur pour l’email marketing ?

Le succès et l’efficacité de l’email marketing se confirment d’années en années. Et d’ailleurs 70% des gens* pensent que l’email sera toujours [...]