Recherche

TROIS QUESTIONS A DIDIER FARGE, PRESIDENT DU SNCD

Publié par le

Didier Farge, président du SNCD.

Didier Farge, président du SNCD.

Quel est votre bilan de l'année 2011?

Le SNCD est en pleine mutation avec l'évolution des métiers du marketing multicanal. Notre mission est d'accompagner ces changements, tout en assurant la protection et la promotion de la chaîne de valeur du marketing direct. Et les lignes bougent Pour preuve, lors du salon de la DMA à Boston en octobre 2011, Larry Kimmel, son CEO et Lester Wunderman, qui fut le premier à identifier, définir et nommer le marketing direct, se risquaient tous deux à trouver un nouveau terme. «Personalized Advertising», pour Wunderman, c'est l'idée que les données consommateurs peuvent désormais être stockées telles une capsule vivante sur n'importe quelle machine électronique, germer, changer et être ramenées à la vie au bon moment. Kimmel parle, quant à lui, de «l'approche agnostique du canal qui permet de maximiser la satisfaction client tout en optimisant sa place de marché»

L'année 2011 a été riche en production de livrables: tous les contributeurs peuvent être fiers de cette oeuvre collective. Citons, dernièrement, l'étude «EMA 2011 (E-mail Marketing Attitude)» présentée en avant-première au salon de la VAD e-commerce à Lille, en octobre: cette étude, réalisée à l'initiative de la Commission E-Marketing du SNCD et avec la collaboration d'Omnicom Media Group, a analysé les usages et tendances de la communication personnelle on line (lire ci-contre).

Quels sont les challenges du SNCD?

Le principal challenge est de traiter toutes les problématiques des différents corps de métiers, de faire en sorte que chacun se sente représenté et, également, de se développer plus fortement. C'est un travail collectif qui permet de préparer les évolutions de la profession et d'accompagner les membres dans leur anticipation, tout en resserrant les liens de solidarité entre eux.

Etre membre du SNCD, c'est un engagement déontologique et une reconnaissance de bonnes pratiques en matière de marketing multicanal. Les annonceurs reconnaissent dans les sociétés qui arborent le logo SNCD, le sérieux et l'engagement de professionnels conscients de la nécessité de s'engager sur des bonnes pratiques. Etre membre du Syndicat, c'est faire partie de l'organisation qui défend la filière. A ce titre, nous avons dû, à deux reprises, nous faire entendre pour empêcher certains de s'approprier des concepts métiers et nous nous en félicitons: ce sont des combats permanents que notre syndicat doit mener avec l'aide de tous. Enfin, être membre du SNCD, c'est bénéficier des études, points de vue, expertises et référentiels déontologiques qui représentent la valeur de nos métiers. Nous nous attacherons désormais à mieux valoriser les membres du SNCD en n'accordant qu'aux membres le bénéfice de l'utilisation de ces études et référentiels tels que les fiches pratiques, par exemple.

Quelle est votre vision pour 2012?

Nos métiers évoluent vers la mise en place d'une stratégie cross canal plus importante, axée plus particulièrement sur la fidélisation, à l'instar de la prospection à outrance. Cela nécessite une meilleure connaissance client de la part des annonceurs.

2012 sera marquée par l'ouverture sur les nouveaux médias avec, notamment, la naissance de la Commission mobilité, la confirmation de l'atelier annonceurs et le développement du social média qui a été initié cette année. Nous serons aussi plus vigilants sur les engagements forts en matière de déontologie et sur les instruments de mesure. Nous poursuivrons notre politique d'ouverture tout en restant centrés sur nos fondamentaux, car ne l'oublions pas, le courrier postal continue à se développer. Enfin, nous souhaitons augmenter le nombre d'adhérents au SNCD. Pour cela, nous avons mis en place une nouvelle équipe de permanents. L'arrivée récente d'une dizaine de nouveaux membresLire La vie du SNCD dans Marketing Direct n° 151 (novembre 2011). est un signe positif très encourageant.

Calendrier de l'Avent du marketer: collapsologie (J-14)

Calendrier de l'Avent du marketer: collapsologie (J-14)

Calendrier de l'Avent du marketer: collapsologie (J-14) Calendrier de l'Avent du marketer: collapsologie (J-14)

Tous les jours jusqu'à Noël, emarketing.fr vous fait découvrir ou redécouvrir un mot ou une expression du marketing, représentatifs d'une tendance [...]

Calendrier de l'Avent du marketer: mobilegeddon (J-15)

Calendrier de l'Avent du marketer: mobilegeddon (J-15)

Calendrier de l'Avent du marketer: mobilegeddon (J-15)

Tous les jours jusqu'à Noël, emarketing.fr vous fait découvrir ou redécouvrir un mot ou une expression du marketing, représentatifs d'une tendance [...]

Calendrier de l'Avent du marketer: noventhique (J-16)

Calendrier de l'Avent du marketer: noventhique (J-16)

Calendrier de l'Avent du marketer: noventhique (J-16)

Tous les jours jusqu'à Noël, emarketing.fr vous fait découvrir ou redécouvrir un mot ou une expression du marketing, représentatifs d'une tendance [...]

Les chatbots : avenir du service client ?

Les chatbots : avenir du service client ?

Les chatbots : avenir du service client ?

71% des consommateurs américains souhaitent être capables de résoudre par leurs propres moyens, les problèmes relatifs à une commande, plutôt [...]

Calendrier de l'Avent du marketer: s-marketing (J-17)

Calendrier de l'Avent du marketer: s-marketing (J-17)

Calendrier de l'Avent du marketer: s-marketing (J-17)

Tous les jours jusqu'à Noël, emarketing.fr vous fait découvrir ou redécouvrir un mot ou une expression du marketing, représentatifs d'une tendance [...]