Recherche

Syracuse optimise le ciblage des bons de réduction

Publié par le

Syracuse, leader français des bons de réduction, signe, avec le magazine féminin Prima, une page mensuelle dédiée à l'environnement du couponning. La société lance également, en association avec Consodata, "Consogagnant", un produit qui juxtapose la puissance commerciale des coupons au ciblage des BDD.

  • Imprimer


Syracuse s'associe au magazine féminin Prima dans la création d'une page mensuelle consacrée aux coupons de réduction. « Nous voulons trouver des propositions commerciales plus ciblées. Nous allons privilégier des offres en adéquation avec le profil des lectrices de Prima », explique Olivier Pheline, P-dg de Syracuse. Côté Prima, Mathieu Cosson, en charge de l'opération, précise : « Prima, c'est un titre de prescription. Or, le couponning est encore utilisé de manière accessoire par les professionnels. Nous voulons voir si, les coupons regroupés à un endroit particulier, les taux de retour vont augmenter, et si nos lectrices, grandes consommatrices, vont suivre cette évolution. » Cette page a donc fait l'objet d'une définition graphique précise entre les deux partenaires : « Nos bons de réduction s'inscrivent dans le chemin de lecture du magazine. C'est une rubrique mensuelle, identifiable grâce à une charte visuelle permanente », analyse le directeur de Syracuse. C'est aussi, pour cette société, la possibilité de diffuser ses coupons à plus 800 000 exemplaires mensuels. Syracuse, via son département on line, étudie également la création d'une rubrique de bons de réduction en ligne, accessible depuis le site du magazine féminin. Le projet, encore à l'étude, s'appuie sur la technique de pixibox.com, que Syracuse a racheté en 2000. Autre lancement, celui de "Consogagnant", en association cette fois-ci avec Consodata. Un support qui allie aux classiques bons de réduction le ciblage potentiel des bases de données. La première édition, courant décembre, sera diffusée en boîte à lettres sur une base de 2 millions d'exemplaires dans les zones de chalandise des hypermarchés. "Consogagnant" devant atteindre sa maturité en 2002, avec 5 millions d'exemplaires diffusés. Cette opération offre aux annonceurs, outre bien sûr leur présence sur la planche, la possibilité de souscrire à une étude comportementale mais aussi de récupérer l'ensemble des adresses de leurs acheteurs. Ticket d'entrée de l'opération : 100 000 francs (soit 15 246 €). Un tarif plus cher que les classiques couponnings mais qui n'a pas rebuté les dix-huit premières sociétés participant à cette phase de test.

Muriel Rozelier

Snapchat : une opportunité pour les marques ?

Snapchat : une opportunité pour les marques ?

Snapchat : une opportunité pour les marques ?

D'ici la fin de l'année, le réseau social aux 150 millions d'utilisateurs actifs se lancera dans les annonces ciblées. Un ciblage comportemental [...]

Persona Driven : le Marketing BtoB lève le masque.

Persona Driven : le Marketing BtoB lève le masque.

Persona Driven : le Marketing BtoB lève le masque.

Les nouvelles technologies et le digital ont bouleversé les cycles de décision et de vente. Un phénomène que le marketing BtoB ne peut ignorer. [...]

Marketing direct : les ingrédients qui font recette

Marketing direct : les ingrédients qui font recette

Marketing direct : les ingrédients qui font recette

La recette d'une communication commerciale efficace nécessite plusieurs ingrédients de qualité : un fichier qualifié, un ciblage précis et des [...]