Recherche

Spécial «finition»

Publié par le

Personnalisez vos enveloppes

Après UB Varnish, le constructeur MGI présente son second produit accompagnant ses presses numériques Meteor DP Pro. Ce nouvel outil, appelé EnveloppeExpress, est un margeur dédié à l'enveloppe (dont le format n'excède pas 110 x 220 mm pour un grammage de 80 g/m2). EnveloppeExpress est dotée d'une productivité qui sera toujours bridée par celle de la presse numérique qui plafonne à 38 ppm en quadri. Margeur à aspiration avec alimentation à nappe, il s'installe sur tous les matériels dotés d'une table de marge. Or, le marché de l'impression numérique ne compte que deux modèles: les Météor DP Pro 30 et 40.

Le plus: un margeur dédié à l'enveloppe
Le moins: adaptable uniquement sur Meteor

Recyclé mais blanc

Avec V-Green, Matussière & Forest désirait ouvrir la voie au papier recyclé. Avec Citygreen, il espère démocratiser l'usage de ce type de produit grâce à sa blancheur. Nouvelle référence du catalogue du papetier français, Citygreen est uniquement constitué d'une pulpe de fibres récupérées. Fabriqué dans les usines de Voiron et Lancey (dans l'Isère), il est décliné en deux finitions: une version «gloss», plutôt brillante, et une version «silk», plutôt satinée. Sa fierté est de n'être disponible qu'en un seul coloris, un blanc aussi pur que celui de n'importe quel couché. Les indices de blancheur parlent d'eux-mêmes: 90% pour les plus faibles grammages et 92% à partir de 115 g/m2 (pour une gamme qui s'étend du 90 au 240 g/m2).

Disponible en bobine et en ramette (65 x 92 et 70 x 102), il n'est garanti que pour des usages offset.

Le plus: couché 100% recyclé
Le moins: garanti offset seulement

Le mailing à la carte

Présenté cet automne, le module AT2 de Pitney Bowes est un module de dépose de cartes destiné à s'insérer dans une ligne d'assemblage ou de mise sous pli. Il peut héberger jusqu'à deux alimenteurs de cartes, lesquels s'appuient sur le système Nordson d'encollage à chaud. Machine haut volume (25 000 cycles par heure) et qualitative, elle peut héberger des caméras pour contrôler la concordance et une tête d'impression jet d'encre pour personnaliser la carte. Les dimensions du support plastique sont toutefois trop restreintes: 51 x 51 mm minimum (la largeur d'une carte) et 89 x 89 mm maximum (la longueur d'une carte). L'AT2 se limite donc à des formats standards.

Le plus: dépose et personnalisation en ligne
Le moins: pas approprié aux mini cartes

Nombreuses nouveautés chez Pitney Bowes

L'équipementier américain ne s'est pas contenté, cet automne, de présenter que ses deux modules de dépose de cartes. Plusieurs autres nouveautés sont susceptibles de susciter l'intérêt, à commencer par l'Universal Feader, un alimenteur dont la fonction est de traiter tout type de format de document (jusqu'au booklet) à une vitesse maximale qui atteint 15 000 objets par heure; le module Flexible Bindery Interface qui réalise le lien entre une chaîne d'assemblage et une mise sous pli; l'inséreuse DI 880 qui exécute 3 600 plis par heure grâce à une tour d'alimentation dotée de six postes; et l'affranchisseuse DM Infînity dont la particularité est de passer très facilement du mode marquage au mode affranchissement. Cette affranchisseuse, qui est en cours d'homologation auprès de La Poste, traite 22 000 enveloppes par heure.

Elle a tout d'une grande

Oméga, la dernière-née des «Carat» de Satas, pourrait résumer l'évolution subie par les mises sous pli en deux ans. Fonctionnellement très proche de la Prisma et héritière de la productivité de la X2L (4 300 plis à l'heure), cette machine intègre l'ensemble des options en vigueur aujourd'hui: un module de lecture optique pour le regroupement variable, une fonction autoset pour le réglage automatique avant chaque tâche, 25 travaux mémorisables et l'accès à un service de télémaintenance (appelé Satasiservices). Capable de plier jusqu'à 10 feuilles en pli simple et 8 en pli complexe, l'Oméga dispose d'une tour pouvant contenir entre 2 et 6 postes d'alimentation (pour une capacité de 3 050 documents) et d'un Alimenteur mixte d'encarts (AME), soit 7 postes au total. Un convoyeur de sortie pour 1 000 courriers est également disponible.

Le plus: un alimenteur _AME pour les encarts
Le moins: contenance de la tour limitée

A imprimer et à réimprimer

Portucel Soporcel, distribué en France par Torraspapel, présente ses deux nouveaux papiers de la gamme des non-couchés Pioneer Graphie: «Offset» et «Pré-Print». Si le premier est classique (papier extra-blanc, opaque, dédié à l'offset et disponible dans une palette de 70 à 300 g/ m2), le second est plus moderne. Développé pour supporter les procédés d'impression numérique, Pré-Print s'appuie sur des qualités proches de celles de l'offset, il offre un très bon contraste des couleurs. Disponible seulement en quatre grammages (de 80 à 110 g/m2), il est recommandé pour une première impression en offset et une personnalisation sur presse numérique.

Le plus: développé pour un usage numérique
Le moins: grammage limité à 110 g/m2

Renouvellement de gamme

La nouvelle gamme Splendorlux de Fedrigoni se destine à soutenir les créations les plus folles. Au programme, de nouvelles couleurs et de nouveaux effets. Tout d'abord, le catalogue s'est enrichi du noir mat, du vert acidulé, de l'orange, du cuivre, d'une combinaison de noir et de blanc dans la sous-famille «Versus» et d'une couleur miroir dans la gamme «Métaux». Parallèlement, le papetier italien a imaginé de nouveaux effets: deux d'entre eux reprennent les écailles du lézard et du tatou et un troisième imite la texture de la peau d'orange. Les anciens gaufrages ont naturellement été déclinés sur certaines des nouvelles teintes. Ces papiers sont pour la plupart disponibles en 250 g/m2.

Le plus: large variation de coloris et d'effets
Le moins: peu de grammages proposés

Samir Azzemou

La Fnac : bien plus qu’une marketplace de biens culturels

Article écrit par Channable

Channable

La Fnac : bien plus qu’une marketplace de biens culturels

La Fnac : bien plus qu’une marketplace de biens culturels La Fnac : bien plus qu’une marketplace de biens culturels

Si je vous dis « la Fnac ? » je parie que vous me dites « livres », « CD » ou « DVD ». Vous avez bien raison, mais saviez-vous que la marketplace [...]

#ParisRetailWeek: les temps forts en tweets (J2)

#ParisRetailWeek: les temps forts en tweets (J2)

#ParisRetailWeek: les temps forts en tweets (J2)

Développement de Costco, décryptage des twittos en magasin importance du mobile en boutique... Retour sur les chiffres les plus percutants cités [...]

Hotwire PR devient Hotwire Global

Hotwire PR devient Hotwire Global

Hotwire PR devient Hotwire Global

Après la nomination récente de Barbara Bates au poste de CEO de l'agence, Hotwire dévoile le nouveau visage de sa marque, reflet d'une stratégie [...]

Mirakl, un développement sans frontière

Mirakl, un développement sans frontière

Mirakl, un développement sans frontière

Après 5 ans d'existence, Mirakl, fournisseur mondial de solutions marketplace, poursuit son développement autour de deux axes forts : accroître [...]

#ParisRetailWeek : les temps forts en tweets (J1)

#ParisRetailWeek : les temps forts en tweets (J1)

#ParisRetailWeek : les temps forts en tweets (J1)

La Paris Retail Week prend ses quartiers à Paris Porte de Versailles du 19 au 21 septembre 2017. Résumé des interventions les plus percutantes [...]

Le retail hybride, deux points de vente pour le prix d'un

Le retail hybride, deux points de vente pour le prix d'un

Le retail hybride, deux points de vente pour le prix d'un

Certains commerces innovants inventent un business model qui allie deux activités dont l'une profitera à l'autre, tout en enrichissant l'expérience [...]