Recherche

Sonia Mamin ValueClick France - Ame forte

Publié par le

Aux commandes de ValueClick France depuis à peine un mois, Sonia Mamin poursuit le développement de la société avec force, courage et conviction. Sans se laisser plomber le moral par les aléas du marché, elle maintient d'une main ferme le cap, pointé vers le succès.

  • Imprimer


Elle a l'allure d'une gentille fille, sage et appliquée. D'une bonne élève. Ce qu'elle a sans aucun doute été, comme en atteste son curriculum scolaire, sans bavures ni ruptures. Regard franc sur sourire de Joconde, Sonia Mamin évoque la force de l'âme, l'opiniâtreté pondérée, la maîtrise de soi. Sans doute garde-t-elle quelques séquelles d'une saison professionnelle passée en terre teutonne où elle s'est expatriée en 1994, pour rejoindre son mari, et où elle a acquis les bons réflexes de l'efficacité, à la manière allemande. « On peut reprocher aux Allemands un manque de fantaisie, en revanche, leur bon sens fait école », reconnaît-elle. C'est dans l'univers de la cosmétique, chez Schwarzkopt, qu'elle débute sa carrière en tant que responsable marketing et communication pour l'Europe de l'Est. De retour en France en 1997, elle récidive dans la filière beauté, chez Shiseido, où elle explore, jusqu'à s'en lasser, tous les départements de l'entreprise. En 2000, elle prend en main la direction commerciale et marketing de ValueClick France, filiale de la société américaine éponyme. De ce modèle qui mixe technologies et média Internet, personne à l'époque ne comprenait le véritable intérêt, personne n'en soupçonnait le potentiel. Sauf elle qui, dans la vie professionnelle, aime « se laisser guider par l'odeur du challenge ». Le défi est désormais relevé. Cette régie publicitaire au clic, qui prouve aujourd'hui toute sa pertinence sur un créneau où les victimes ne se comptent plus, c'est elle qui l'a créée de toute pièce. A commencer par la recherche des locaux. C'est au fond d'une cour aux allures bucoliques, cachée derrière un grand boulevard du XVIe arrondissement qu'elle a installé sa jeune pousse. Depuis trois ans déjà, Sonia Mamin y cultive les racines du business. Et, depuis sa récente nomination au poste de directrice générale pour la France, c'est elle qui dirige la maison. Un juste retour des choses dont elle avoue être flattée « parce que je suis une femme, mais surtout parce que j'ai besoin que l'on croit en moi ». Et rares sont les femmes en carrière prêtes à se fendre d'un aveu de faiblesse du genre. Stoïque, elle l'assume pleinement, en rajoute : « Comme toutes les femmes, je tiens une anxiété de fond, un doute séculaire qui me pousse à me remettre en question. » Les doutes d'ailleurs n'ont pas le pouvoir de freiner son élan. Les doutes, Sonia Mamin les chasse en se focalisant sur le concret. Ce qui la rassure ? « C'est de savoir avancer sur un marché morose, ne pas perdre de temps à s'en plaindre et agir plutôt que de s'embar- quer dans des réflexions d'intellectuels. » Ultime preuve de l'efficacité teutonne.

Nathalie Carmeni

Sébastien Danet rejoint IPG Mediabrands

Sébastien Danet rejoint IPG Mediabrands

Sébastien Danet rejoint IPG Mediabrands

Plus d'un mois après l'annonce de sa démission de Publicis Media France, Sébastient Danet est nommé chairman d'IPG Mediabrands France.

Disparition de Rémy Pflimlin

Disparition de Rémy Pflimlin

Disparition de Rémy Pflimlin

L'ancien PDG de France Télévisions est décédé le 3 décembre 2016 à Paris.

Doctissimo, du média au magasin

Doctissimo, du média au magasin

Doctissimo, du média au magasin

Depuis 2015, les lecteurs français de Doctissimo peuvent appliquer les conseils bien-être et santé prodigués par le site d'information français [...]