En ce moment En ce moment

Sofrap, un challenger ambitieux dans le traitement des coupons

Publié par le

Traiter les coupons avec une fiabilité de 99,5 %. Proposer des statistiques très fines, tant pour les annonceurs que pour les distributeurs, sur les remontées des opérations. C'est ce que propose la Sofrap, avec son nouvel outil industriel.

  • Imprimer


«Il est malsain qu'une entreprise soit juge et partie en matière de traitement des coupons. C'est pourquoi nous disposons de deux structures pour le faire. L'agent distributeur, mandaté par l'enseigne, et l'agent annonceur qui est en relation avec l'annonceur. Nous nous chargeons du tri physique des coupons, envoyés par les distributeurs », précise Patrick Hobeika, directeur général de la Sofrap, une société spécialisée dans la logistique promotionnelle et la gestion des offres différées. En octobre 2000, elle a rejoint le groupe américain International Data, leader aux USA du traitement des coupons et de la logistique promotionnelle. Cette société est implantée en Europe depuis trois ans sous le nom d'Euro Data, avec de grandes ambitions. Sa spécificité, en matière de traitement des coupons, c'est de le faire du point de vue du distributeur. Pour cela, elle a mis au point un système de tri à la fois automatisé et manuel permettant de connaître l'origine exacte de chaque coupon, non pas au niveau de l'enseigne, mais au plus fin, au niveau du magasin. Ce système est désormais opérationnel à la Sofrap.

99,5 % de fiabilité


Le système de traitement physique des coupons revendique une fiabilité de 99,5 %. Il repose sur trois tris successifs. Le premier passe par une ligne industrielle de lecture des coupons. Au préalable, les coupons sont réceptionnés et un numéro de lot leur est affecté en fonction du magasin dont ils proviennent. Chaque coupon est placé dans une case repérée. Son code barre est lu par un scanner, et un jet d'air le pousse dans le sac correspondant à l'annonceur de l'opération. « 60 à 70 % des coupons sont traités à ce niveau », précise Patrick Hobeika. Les coupons qui n'ont pu être lus par le scanner passent par un deuxième tri, semi-manuel, et regroupés par annonceur. Enfin, un dernier tri, manuel, permet de régler les cas litigieux, et aboutir au taux de réussite annoncé. Quand le tri est effectué et les données marketing stockées, les sacs de coupons sont donnés à l'agent annonceur qui va lui fournir les données informatiques et la facture du distributeur. Le grand intérêt de ce type de système, c'est la possibilité pour le distributeur de savoir quels sont les magasins où les opérations de promotion sont les plus efficaces. L'annonceur, de son côté, pourra connaître précisément ses taux de remontées magasin par magasin. Sofrap propose d'ailleurs à ses partenaires de se connecter sur un site spécifique et sécurisé, BrandData. Il leur propose d'accéder, par l'intermédiaire d'un simple navigateur web, aux informations marketing et financières de leurs opérations. Le moyen idéal pour mesurer les taux de remontées, effectuer des simulations, anticiper ou encore affiner une stratégie. Les données analytiques des opérations les plus complexes devenant accessibles d'un clic de souris. Challenger en France sur le marché du traitement des coupons, Sofrap a des objectifs considérables : 15 % de part de marché pour le traitement des coupons côté distributeur d'ici la fin de l'année, 30 % en 2002, même si, selon Patrick Hobeika, les annonceurs hésitent à cause du poids du leader français du couponning, la Sogec pour ne pas le nommer.

Olivier Brusset

Autres articles

Décret Photoshop : la pub retouchée doit se signaler
Décret Photoshop : la pub retouchée doit se signaler

Décret Photoshop : la pub retouchée doit se signaler

Par

Entree en vigueur ce 1er octobre le decret dit decret Photoshop oblige toute photographie usage commercial indiquer les eventuelles traitements [...]

Calculez votre niveau de maturité Social Media
Calculez votre niveau de maturité Social Media

Calculez votre niveau de maturité Social Media

Par

Plutot influenceur ou suiveur de tendances Bonne nouvelle Brandwatch vous propose de calculer votre niveau de maturite social media

GDPR: devez-vous nommer un DPO pour être en conformité?
GDPR: devez-vous nommer un DPO pour être en conformité?

GDPR: devez-vous nommer un DPO pour être en conformité?

Par

La GDPR entrera en vigueur le 25 mai 2018 cette date les entreprises traitant des donnees devront se mettre en conformite notamment par le biais [...]

Big Data Paris 2017
Big Data Paris 2017

Big Data Paris 2017

Par

nouveau cette annee Big Data propose un espace exposition avec 170 marques representees un village start up un programme de conference et [...]