En ce moment En ce moment

Scénario à suspens pour la carte "UGC illimité"

Publié par le

Alors que le Conseil de la Concurrence s'apprête à statuer sur l'avenir de la carte "UGC illimité", les spectateurs ont toujours la possibilité de la réserver.

  • Imprimer


"Ce n'est qu'un début, continuons le débat". "Pendant le débat, la réservation est ouverte". Conséquence de la saisie par le ministre de la Culture, Catherine Tasca, le 9 mai dernier, de la carte "UGC illimité", ces deux slogans ornent désormais les 43 complexes français de l'exploitant cinématographique, en remplacement de l'imposant dispositif promotionnel présent jusqu'ici à l'entrée des salles de cinéma... En attendant la décision du Conseil de la Concurrence, censé statuer « très prochainement », selon les différents protagonistes, les spectateurs intéressés ont pour l'heure la possibilité de réserver leur abonnement, alors que les quelque 20 000 abonnés déjà titulaires de la carte sont en droit d'en bénéficier pendant un an. « Nous ne sommes pas inquiets », assure Laurent Maréchaux, directeur général de Terre Lune Marketing Drive. L'agence s'est vue confier, à partir d'une charte graphique élaborée par Publicis EtNous, la mission de mettre en oeuvre l'ensemble de la stratégie de communication de lancement de la carte. Et ce, avant que ne soit saisie l'affaire. Outre la création des stands équipés en matériel informatique, destinés - dans cinq cinémas parisiens uniquement - à enregistrer les coordonnées du spectateur désirant s'abonner, l'agence s'est chargée de la réalisation des PLV géantes, annonces presse, kakémonos, affiches et autres vitrophanies estampillés "Offrez-vous le cinéma illimité pour 98 F".

EXTERNALISATION DE LA GESTION DU PROGRAMME D'ABONNEMENT


Car, rappelons-le, si cette offre attire tant la foudre des professionnels du septième art, c'est qu'elle repose sur un abonnement de cinéma annuel, sans limitation du nombre d'entrées, à raison d'un investissement unique de 98 F par mois. Le plan de lancement ne s'arrêtait pas là. Terre Lune Marketing Drive s'est attaché à réaliser non seulement les welcome-packs expédiés aux spectateurs dès leur inscription, mais aussi les mailings B to B adressés à 3 000 entreprises et CE déjà clients d'UGC. Si, dès le départ, UGC a choisi d'externaliser la communication propre au lancement de la carte, il en a fait de même au niveau de la gestion du programme d'abonnement. Le réseau de distribution cinématographique a également retenu Bertelsmann Services France pour sa solution de gestion globale intégrée, support de fidélisation du programme. Outre la fabrication et la personnalisation en ligne des cartes avec photo , son centre d'appels, installé à Noyelles-sous-Lens, centralise la BDD abonnements, garantit la gestion multi-canaux (e-mails, courriers, fax, téléphone) de la relation clientèle et assure les modalités de paiement et de recouvrement. « Aujourd'hui, nous tentons de répondre au flot de demandes qui n'a pas faibli depuis la suspension de la vente de la carte », explique Alain Monteux, directeur des services clients de Bertelsmann Services. Cela représente entre 300 et 700 appels quotidiens gérés par 4 téléconseillers dédiés au programme UGC. Une tâche certes bien difficile à assurer quand rien ne permet aujourd'hui de gager de la pérennité du concept.

Laurence Vielle

La rédaction vous recommande

Livre blanc de l'E-carte cadeau
Livre blanc de l'E-carte cadeau

Livre blanc de l'E-carte cadeau

Par Buybox

Comment acquerir de nouveaux clients et les fideliser grace l carte cadeau Qui deja adopte ce service et quelles sont les performances Decouvrez [...]

Sur le même sujet

Lidl nommé "sponsor de l'année" pour son soutien au hand français
Média
Lidl nommé "sponsor de l'année" pour son soutien au hand français

Lidl nommé "sponsor de l'année" pour son soutien au hand français

Par Clément Fages

La 14e édition des Trophées Sporsora récompense les meilleures initiatives de marques en matière de sponsoring sportif. Partenaire de la Fédération [...]

Pour promouvoir Fines Bulles, Perrier ressuscite sa Lionne
Média
Pour promouvoir Fines Bulles, Perrier ressuscite sa Lionne

Pour promouvoir Fines Bulles, Perrier ressuscite sa Lionne

Par Clément Fages

Soucieux de mettre sa gamme Fines Bulles en avant, Perrier lance ce 19 février une campagne TV et digitale basée sur le remake du film "La Lionne", [...]

PR Lab 2018 : quel antidote face aux fake news ?
Média
PR Lab 2018 : quel antidote face aux fake news ?

PR Lab 2018 : quel antidote face aux fake news ?

Par Stéphane Guillard

Syntec Conseil en Relations Publics et ses partenaires convient les professionnels de la communication le 10 avril 2018 à la 4e [...]