Recherche

Salaires 2002 : le MD au beau fixe

Publié par le

Comme l'an passé, l'étude MÆsina International Search/Hewitt Associates sur les salaires du marketing, des ventes et des achats a analysé trois fonctions concernant la relation client : directeur du service clientèle, responsable du marketing direct et superviseur de centre d'appels. Avec des progressions plus importantes au niveau de la rémunération fixe qu'au niveau de la rémunération globale.

  • Imprimer


Comme à l'accoutumé, les niveaux de rémunération indiqués ici concernent la rémunération totale, c'est-à-dire le brut annuel 2002, pour le salaire fixe, auquel s'ajoutent les rémunérations variables effectivement touchées au titre de l'année 2001 par les titulaires, à l'exception de la participation légale et de l'intéressement collectif. Des rémunérations variables qui concernent la grande majorité des titulaires des trois fonctions ici étudiées : 78 % des directeurs de service client, 60 % des responsables MD et 72 % des superviseurs de centre d'appels. Mais, si le nombre de bénéficiaires est régulièrement en augmentation, l'année 2002 a vu la part représentée par ces variables, au sein de la rémunération totale, baisser sensiblement. En moyenne, et respectivement pour les trois fonctions, elle est passée de 12 à 10 %, de 11 à 7 % et de 10 à 9 %. Il est, par ailleurs, intéressant de constater que les rémunérations fixes ont, à l'image de plusieurs autres fonctions marketing-vente étudiées par MÆsina/Hewitt, davantage augmenté que les rémunérations globales. + 6,3 %, par exemple, pour le responsable du MD en fixe, contre + 3,5 % au global ; + 4,2 % en fixe pour le superviseur, contre + 1,9 % au global. Vraisemblablement une conséquence de la fixation, fin 2000, d'objectifs 2001 élevés, difficilement atteints compte tenu de la conjoncture et plus particulièrement de celle du second semestre. Au sein d'une profession marketing globalement favorisée sur le plan de l'évolution salariale*, à la différence de la population commerciale, c'est au niveau de la rémunération fixe que le responsable du MD réalise sa meilleure performance. Ses + 6,3 % le situent même au-dessus des directeurs marketing-vente, chefs de groupe et de produits seniors, fonctions les plus privilégiées du marketing en 2002. En revanche, ses + 3,5 % de rémunération globale se situent un peu en dessous de la moyenne des managers marketing, + 4 %. En 2001 déjà, cette fonction, en particulier sous la poussée d'Internet, avait été nettement revalorisée et se situait dans le peloton de tête des augmentations. Si l'on ne dispose pas d'évolution pour le poste de directeur du service clientèle, vraisemblablement pour des problèmes d'échantillons, on notera, par ailleurs, que l'évolution de la rémunération fixe du superviseur est nettement plus favorable en 2002 qu'en 2001 : + 4,2 % contre + 1,5 % ; le global n'augmentant que légèrement : + 1,9 % contre + 1,4 %.

L'Hygiène-Beauté passe devant les Services financiers


Si l'on observe maintenant les différents secteurs couverts par l'étude MÆsina/Hewitt, on constate que, tout comme les années précédentes, deux d'entre eux se distinguent plus particulièrement en offrant des rémunérations globales sensiblement supérieures à celle de la moyenne des secteurs. Mais, cette année, l'ordre est inversé. L'Hygiène-Cosmétiques-Pharmacie devient le "meilleur payeur", pour les trois fonctions étudiées, devant les Services financiers, en tête l'an passé. A signaler que sur l'Hygiène-Beauté, le directeur du service clientèle le plus confirmé (+ de 45 ans et plus de 20 personnes managées) passe la barre des 100 KE. Et que, pour cette même fonction, le secteur Agroalimentaire se situe en troisième position. Sans surprise, sur ces trois secteurs, les rémunérations globales du responsable du MD sont nettement supérieures à la moyenne tous secteurs. De 11 % sur l'Agroalimentaire, de plus de 15 % en Hygiène-Beauté, de près de 12 % sur les Services financiers. Le directeur du service clientèle est, quant à lui, mieux "traité" en Hygiène-Beauté (plus de 15 % par rapport à la moyenne) et dans les Services financiers, plus de 8 %. Quant aux secteurs qui sont le plus en dessous de la moyenne, il s'agit, pour le responsable du MD, comme pour le directeur du service client, de la Métallurgie-Mécanique-Automobile et des Biens semi-durables. Une situation inchangée depuis plusieurs années.

Méthodologie


L'étude "Salaires Marketing Ventes Achats 2002-2003" de MÆsina International Search, en partenariat avec Hewitt Associates, a été réalisée à partir des déclarations effectuées par les responsables des ressources humaines de 126 entreprises de toutes tailles et de tous secteurs. Les rémunérations individuelles de 4 414 dirigeants et managers ont été prises en compte. 27 fonctions - 24 dans l'univers marketing (10), vente (11) et communication (3), 3 dans celui des achats - et 7 grands secteurs ont été étudiés. Pour "Marketing Direct", MÆsina a également fourni la fonction "superviseur de centre d'appels". L'ensemble de l'étude est disponible auprès de MÆsina International Search.

François Rouffiac