Recherche

Safig redécouvre les vertus de la spécialisation

Publié par le

Le groupe spécialisé dans l'externalisation du traitement de flux vient de se doter d'une nouvelle organisation.

  • Imprimer


30 ans pour une société d'informatique, c'est déjà presque vieux ! C'est pourtant ce qui arrive à Safig. Avec un chiffre d'affaires de 45 ME et 800 personnes, cette société répartit son activité dans le traitement des moyens de paiement (42 % du chiffre d'affaires), la numérisation de fonds documentaires (7 %) et la gestion de la relation client (51 %). « Le traitement de documents est l'activité initiale, le marketing direct et le e-business sont venus se greffer essentiellement par acquisition », commente Bruno Guénin, P-dg de Safig. Ainsi ces dernières années, la société avait racheté Praxys, Tom'Asi, Synasoft et Cabestan. 30 ans, c'est aussi l'occasion de mettre en place une nouvelle organisation, chose faite depuis le 1er janvier 2002. « Nous avons décidé d'abandonner les bienfaits de la globalisation pour revenir à la spécialisation », commente le P-dg. Les activités dédiées à la gestion de la relation client se retrouvent dans trois pôles. Safig Dataway (30 personnes, CA : 27 ME en 2002) est spécialisé dans la gestion de bases de données (outil Sigma 2) et le traitement de l'adresse (progiciel AGM) et dont Isabelle Durou a pris la direction opérationnelle. Ce pôle recouvre les activités de Praxys, Tom'Asi et Cotiledons. Deuxième pôle : Safig e-business, dirigé par Wilfrid Billiouw, qui regroupe les activités de Synasoft et Cabestan. Troisième pôle : Safig Streamway, chargé de la gestion des flux papier et téléphoniques : toutes les informations échangées entre une entreprises et ses principaux acteurs économiques y sont traités. Huit centres de contacts sont répartis sur toute la France. Aux côtés de ces trois entités figurent également Safig Numway (reprise de fonds documentaires) et Safig MDP (traitement des moyens de paiement).

Sophie Mensior