Recherche
Se connecter

Safig Dataway se renforce avec DPV

Publié par le

En rachetant DPV, Safig Dataway conforte sa position sur le traitement de l'adresse et acquiert de nouvelles compétences sur le marché du négoce des fichiers.

  • Imprimer


«Une des raisons qui ont guidé le choix de Safig Dataway comme repreneur de l'entreprise, c'est que nous partageons les mêmes valeurs. D'ailleurs, le premier fichier que j'ai commercialisé, il y a trente ans, a été hébergé chez Praxys, qui est à l'origine de Safig Dataway. » C'est ainsi que Patrick Visier, patron de DPV, salue l'acquisition de sa société par Safig Dataway. Même son de cloche du côté du repreneur. Pour Isabelle Durou, sa directrice, « si les deux sociétés ont des tailles différentes, elles partagent une culture identique.» L'idée était dans l'air. Safig, avec une stratégie de croissance interne et externe, développe la relation client dans le cadre de l'externalisation de services aux entreprises. Cette stratégie est portée par trois filiales : Safig Streamway, pour l'externalisation de la relation client, Safig Dataway pour la gestion de bases de données et le traitement de l'adresse, et Safig Cabestan pour la relation avec l'internaute. Deux sociétés complémentaires Dans un premier temps, le 24 décembre 2004, Thierry Vallenet, président de Safig, emmenait 33 collaborateurs clés dans un LMBO, soutenu en cela par le Crédit Lyonnais et BNP Paribas. Cette étape réussie, l'entreprise pouvait acquérir DPV, le 3 janvier 2005, et ainsi renforcer sa filiale Safig Dataway. Ce rachat n'est pas seulement pour Safig un moyen d'augmenter sa part de marché sur le traitement de l'adresse. Les deux sociétés sont complémentaires. Safig Dataway dispose, avec le logiciel AGM, d'un outil de RNVP homologué par La Poste/SNA. Cet outil permettra d'industrialiser le processus de RNVP. DPV, de son côté, apporte son expertise dans le négoce stratégique des données, dans la qualification de fichiers B to B et B to C. Au total, l'addition de ces deux entités place Safig Dataway dans les trois premiers prestataires partenaires de La Poste/SNA. « Dans un premier temps, précise Isabelle Durou, nous allons regrouper les équipes afin d'harmoniser les processus commerciaux. » Reste que DPV recèle de nombreux trésors, dont Norm Info. « Un bijou, précise Isabelle Durou, qui est réservé aux cas particuliers. La saisie qualifiée d'adresses étrangères, par exemple. »

Olivier Brusset

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

JCDecaux met du DOOH dans les vitrines des Monoprix parisiens
Média
JCDecaux met du DOOH dans les vitrines des Monoprix parisiens

JCDecaux met du DOOH dans les vitrines des Monoprix parisiens

Par Clément Fages

JCDecaux va déployer une centaine d'écrans digitaux dans les vitrines parisiennes de Monoprix. L'afficheur dispose ainsi pour la première fois [...]

La croissance du marché publicitaire chute de 2%
Média
La croissance du marché publicitaire chute de 2%
the_lightwriter - Fotolia

La croissance du marché publicitaire chute de 2%

Par Laurence Moisdon

Le bump (baromètre unifié du marché publicitaire de France Pub, l'IREP et Kantar media) publie ses résultats du premier trimestre 2018. Les [...]

20 Minutes prend le virage du Digital First
Média
20 Minutes prend le virage du Digital First

20 Minutes prend le virage du Digital First

Par Laurence Moisdon

Lors de sa présentation annuelle, à Paris, le quotidien 20 Minutes a dévoilé le 24 mai 2018, sa stratégie éditoriale et commerciale : investissement [...]