Recherche

Rencontre avec l'internaute en haut débit

Publié par le

Avec 2,3 millions d'utilisateurs haut débit en France, il est légitime de s'interroger sur les spécificités de cette population. C'est tout l'enjeu de la dernière étude d'Ipsos Médiangles.

  • Imprimer


Profil. Première surprise révélée par l'étude, les femmes (44 %) sont plus présentes que les hommes (38 %) sur le segment haut débit, au même titre que les jeunes d'âge compris entre 15 et 24 ans (23 %), plus nombreux que leurs homologues en bas débit (18 %). Comme on pouvait s'y attendre, le profil dominant en haut débit est l'internaute urbain (40 % contre 23 %) en raison du déploiement géographique des réseaux. Usages. On le savait et l'étude le confirme : durée et fréquence d'utilisation du média sont favorisées par les connections rapides. Un internaute en haut débit passe deux fois plus de temps en ligne et 45 % de cette population consultent le Web plusieurs fois par jour contre 24 % en moyenne pour les internautes en bas débit. Un bon exemple est fourni par la pratique du courrier électronique : 64 % des connectés haut débit utilisent leur messagerie tous les jours alors que cette fréquence ne concerne que 43 % des connectés en bas débit. A qui profite le haut débit ? Sans surprise, aux sites de téléchargements (MP3, jeux, vidéo), mais aussi aux sites marchands. 42 % des connectés haut débit ont réalisé un achat au cours des six derniers mois contre 35 % des internautes en bas débit. Enfin, les sites de radio, de jeux, de musique et les messageries instantanées connaissent une progression de leur audience auprès des internautes haut débit.

Nathali Carmeni