Recherche

Réduire l'écart entre les acheteurs en vpc et les cybersonsommateurs...

Publié par le


Le soin qu'ils mettent à élaborer le site le plus accueillant et le plus pratique possible prouve qu'ils ont pris depuis longtemps la menace du commerce électronique au sérieux. Plutôt qu'une menace, la plupart considèrent en fait le commerce en ligne comme une opportunité d'accroître sensiblement leur chiffre d'affaires. Chacun considère en effet pour le moment son expérience on line comme une simple activité complémentaire à son activité de vépéciste traditionnel. On peut difficilement leur donner tort étant donné la disproportion qui existe entre le nombre d'acheteurs en VPC et le nombre de cyberconsommateurs (moins de 500 000 en France). Mais l'avènement du commerce électronique n'est qu'une question de temps. Et les sites marchands qui débutent aujourd'hui leur activité pourraient être les grands gagnants de demain. Plusieurs sont déjà parvenus à se constituer un fichier confortable de clients fidèles. A l'image de la micro-informatique, de l'édition et des voyages, certains secteurs sont devenus de véritables vaches à lait. En prenant en considération le fait qu'Internet n'a pas de frontières et qu'entrer en contact avec un client situé à l'autre bout du monde est aussi simple que de joindre un client en France, on ne peut que se persuader que le catalogue on line est à coup sûr le catalogue de l'avenir.

Devrais-je vendre mes produits sur Cdiscount ?

Article écrit par Channable

Channable

Devrais-je vendre mes produits sur Cdiscount ?

Devrais-je vendre mes produits sur Cdiscount ?

Le nombre de marketplaces actives en France ne cesse d’augmenter, tout comme le volume de ventes qui y sont réalisées. Aujourd’hui, on estime [...]