Recherche

Rapp, le digital en capital

Publié par le

Exit le marketing direct «traditionnel», cap sur le Web et ses infinies déclinaisons. En changeant d'identité visuelle et de nom, l'agence Rapp opère une mue salvatrice et s'adapte aux demandes du marché. Le groupe DDB uniformise son réseau et crée une seule et unique structure regroupant les différentes filiales Rapp. Présentation de l'agence parisienne.

  • Imprimer

@ Marc Bertrand

L'agence du groupe DDB a changé d'identité en octobre dernier. Depuis les années soixante-dix, date de création de l'agence par Thomas Collins et Stan Rapp, l'évolution de la communication a poussé les dirigeants des filiales internationales à bouger les curseurs liés au positionnement des agences Rapp Collins. Aujourd'hui, sous la seule bannière Rapp, elles sont entrées dans l'ère du digital.

Celle de Paris, sous la présidence de Pierre Desangles, affiche sa nouvelle identité graphique dans ses locaux flambant neufs. Installée au 2e étage de l'immeuble DDB (près de la place de Clichy) qui regroupe: DDB Paris l'agence, Tribal DDB, Piment, Com'in et Tagaro!, Rapp est composée de 150 personnes. Celles-ci sont réparties dans trois départements principaux dont le commercial (80 personnes), le «hub», mêlant planning stratégique et consultants, (20 personnes) et la création - production (30 personnes). Désormais, 90% du business de l'agence est consacré au digital. Présentation, en images, du nouveau «Rapp».

1 Bienvenue

En sortant de l'ascenseur, les codes couleurs s'affichent. L'agence a repris ceux les plus souvent dédiés à l'univers de la presse, à savoir le rouge et le gris. En l'espèce, ils ont vocation à illustrer le positionnement de Rapp. A savoir, une agence qui a «des opinions» et où l'information circule. Par ailleurs, des signes de ponctuation jalonnent les couloirs et s'affichent sur les murs, les portes...

2 Les consultants

Ce sont les quatre collaborateurs de David Rousselle, directeur général adjoint en charge du consulting, fidèle au groupe depuis six ans. Ils interviennent très tôt, dès le gain d'un budget pour travailler sur la modélisation économique des campagnes, la gestion du ROI. Sur la base d'analyses des données fournies par les clients, ils cogitent sur la mise en place de programmes informatiques ou de fidélité.

3 Le planning stratégique

Pas moins de six planneurs constituent cette équipe, placée sous la houlette d'Anthony Roy, directeur adjoint en charge des stratégies, depuis quatre ans chez Rapp.

Regroupés dans un même bureau, ils exploitent la dimension collective pour alimenter les débats d'idées autour des différents budgets. Parmi les derniers en date, Leroy Merlin (et son programme de fidélité), Sony (digitalisation de la marque) et Alfa Roméo (stratégie d'acquisition sur le Web).

@ Marc Bertrand

4 Les statisticiens

Très stratégique, ce petit espace regroupe deux statisticiens qui «moulinent» sur de la donnée pure. Céline et Antoine, tous deux fans de SPSS, ciblent, analysent, trient l'ensemble des données afin de dégager le meilleur ROI pour chaque campagne ou de savoir comment alimenter au mieux chaque programme de recrutement ou de fidélisation. Ils sont également en contact direct avec les clients.

@ Marc Bertrand

5 Le monde des créatifs

Cette galerie de portraits (les créatifs de l'agence) délimite l'entrée de leur univers. L'exercice de style, en figure libre, consistait à interpréter, chacun à sa façon, les signes de ponctuation qui marquent l'identité de l'agence.

6 Les créatifs web

Ils sont une trentaine de créatifs, dont 20 sont dédiés au web. L'équipe, placée sous l'égide de Guillaume Durand, a été constituée ces deux dernières années. Dans ce bureau, elle travaille à 100% sur le digital. Un travail collectif sur «l'idée et la réalisation de l'idée».

@ Marc Bertrand

7 La direction de la création

Dans ce bureau se confrontent souvent les idées de Stéphane Raoul, directeur général, Gilles Duplan (à droite sur la photo) et Damien Froissard, tous deux directeurs de création.

8 Responsables du trafic

Chevilles ouvrières de l'agence, Murielle Nallet et Pierre Eymeric sont au coeur même du système et de son organisation. Ils reçoivent une centaine de briefs par semaine de la part des directeurs de création et des commerciaux. Tableaux Excel, réunions, communication tous azimuts... l'objectif étant de constituer des teams performants et de répartir les charges de travail. Gestion des ressources, des profils, des délais... rien n'échappe à ce duo de choc qui doit faire tourner la boutique de façon optimale.

9 Le département Médias

Ici, pas question d'acheter de l'espace, mais de réfléchir aux différentes techniques de médiatisation d'une marque sur le Web. Quelle prise de parole? Quels investissements et selon quelles méthodes? Autant de questions de la part des annonceurs auxquelles les conseillers du service doivent répondre. Au-delà de la veille marché, ils doivent apporter des réponses concrètes.

10 L'équipe commerciale

Le commercial est le premier contact avec le client. C'est ensuite le directeur commercial et ses équipes qui, en chef d'orchestre, décide de faire intervenir les consultants, les planneurs, réalise le brief (sous le contrôle du directeur de création) et vend le projet en interne.

A l'agence, ce département est constitué d'une soixantaine de personnes, dont cinq directeurs commerciaux.

11 Stéphane & Stéphane

Les deux font la paire... deux directeurs généraux aux missions complémentaires. La même vision du métier les rend très complices. Stéphane Jacquin (à gauche), ex-directeur financier, gère «la chaîne de valeur dans l'agence»: la production, le management, la vie de l'agence... et Stéphane Raoul est au contact des clients et tourné vers le développement commercial de l'agence.

Marie-Juliette Levin

Rapp Collins Paris laisse place à Rapp

Rapp Collins Paris laisse place à Rapp

Rapp Collins Paris laisse place à Rapp

Ce changement de nom reflète la stratégie et les méthodes nouvelles que l'agence déploie dans tous les pays.

Rapp adopte le crocodile

Rapp adopte le crocodile

Rapp adopte le crocodile

L'agence Rapp remporte deux nouveaux budgets : Lacoste et Tena.

Rapp Collins Paris roule pour Alfa

Rapp Collins Paris roule pour Alfa

Rapp Collins Paris roule pour Alfa

L'agence déploie un dispositif 360° pour la marque italienne afin de générer du trafic en concessions.

RAPP scrute l'engagement des consommateurs

RAPP scrute l'engagement des consommateurs

RAPP scrute l'engagement des consommateurs

L'agence présente une nouvelle offre marketing destinée à tirer parti de l'importance croissante des réseaux sociaux dans les décisions d'achat [...]

Glenfiddich chez Rapp

Glenfiddich chez Rapp

Glenfiddich chez Rapp

La marque de whisky Glenfiddich a retenu l'agence Rapp pour la mise en œuvre de sa plateforme relationnelle.

Isobar et eCommera lancent "Brand Commerce"

Isobar et eCommera lancent "Brand Commerce"

Isobar et eCommera lancent "Brand Commerce"

L'agence Isobar s'attaque à la vente en ligne à travers sa nouvelle plateforme "Brand Commerce", qui propose un service complet, rassemblant [...]

Rapp Collins : les cinq étapes de la conception

Rapp Collins : les cinq étapes de la conception

Rapp Collins : les cinq étapes de la conception

L'agence du groupe DDB soumet son travail de collaboration avec ses clients au prisme d'une méthode de travail modélisée et reposant sur un [...]