Recherche

REINES DU ROI

Publié par le

Conseil en marketing direct b to b, Histoire d'adresses est née en 2004. Depuis, la petite entreprise a pris de l'ampleur, fait sa place sur le marché et évolué vers le conseil auprès de ses clients. retour sur le succès d'un broker précurseur.

  • Imprimer
Siège de la «petite» entreprise, dans le IIe arrondissement à Paris.

Siège de la «petite» entreprise, dans le IIe arrondissement à Paris.

A l'origine, c'est une rencontre d'experts. Un trio de «dataphiles» Jean-Marc Chabrol - alors dirigeant de Kairos, fournisseur de solutions marketing B to B - Patricia Deudon et Marlène Berger, toutes deux transfuges de Consodata. Ils échangent leur vision du marché et décident rapidement de créer Histoire d'Adresses. Nous sommes en 2004 et le périmètre du marché de la donnée en B to B est bien loin d'être arrivé à maturité. En misant sur ce secteur, le trio trouve le bon flon. «Nous avions la volonté d'orienter l'entreprise vers le secteur du B to B, créneau porteur propre à nos domaines d'expertises», explique Marlène Berger, dirigeante d'Histoire d'Adresses. Aussi, l'offre de broking récemment née vient concurrencer des sociétés comme Mediaprism Group ou DBI. «Nous avons rapidement collecté de la donnée comportementale en allant voir les vépécistes et en leur proposant de commercialiser leurs fichiers, car le marché en avait besoin», explique Marlène Berger. En 2004, Histoire d'Adresses compte une trentaine de clients et commercialise par exemple les fichiers de Kairos, Companeo ou encore Otto Office. Dans la foulée, la société lance le label HDA destiné à valider la qualité des fichiers proposés sur le marché Après le courtage et le print, Histoire d'Adresses prend le tournant du Web en 2006 en lançant la plateforme de services Adresses Market destinée aux acteurs du marché B to B, réunissant aujourd'hui 1,8 million d'adresses e-mail, contre 200 000 à sa création. Plus précisément, Adresses Market a pour vocation d'optimiser et de rentabiliser les actions de marketing direct par une meilleure connaissance des clients et des prospects et d'évaluer les potentiels de prospection. «Aujourd'hui, la plateforme est réservée à une vingtaine d'abonnés Pour répondre aux attentes du marché, la pateforme évolue vers un fonctionnement de Web marchand», précise la fondatrice. L'initiative est un succès: à cette époque, la société double son chiffre d'affaires. «Nous avons réalisé un chiffre d'affaires de 1,9 million d'euros En effet, nous étions bien positionnés car nos partenaires disposaient d'adresses e-mail», confie-t-elle. Pourtant, Histoire d'Adresses décèle rapidement les limites de l'e-mailing sauvage et décide de se concentrer sur la connaissance client, dès 2007. Elle développe alors une nouvelle entité, Melting Spot, réunissant notamment un directeur des études et des développeurs informatiques. Son activité principale repose alors sur la conduite d'études sur les données. Toujours à l'écoute du marché et des attentes de ses clients - notamment à travers les désormais très attendus «Histoires de...», rencontres-débats informelles entre acteurs du secteur -, la petite entreprise garde le cap et lance, en octobre 2009, une nouvelle offre, baptisée Baobiz. Cette boîte à outils B to B propose des kits opérationnels pour répondre aux objectifs de prospection et de fidélisation. «Nos clients y trouveront de quoi réaliser des campagnes efficaces et performantes», explique Marlène Berger.

Aujourd'hui, Histoire d'Adresses réunit une équipe de sept personnes et travaille actuellement avec 60 clients (téléphonie- Internet, services, presse-édition, etc.), dont 30 nouveaux comptes, comme Club Med Business pour n'en citer qu'un. L'entreprise table sur un chiffre d'affaires de 3 millions d'euros à fin 2009.

DATES-CLES

Juillet 2004
CREATION D'HISTOIRE D'ADRESSES.
2006
LANCEMENT D'ADRESSES MARKET.
2007
CREATION DE MELTING SPOT.
2007
CREATION DES «HISTOIRES DE...»
2009
LANCEMENT DE BAOBIZ.

Emmanuelle Kalfon, Marie-Juliette Levin

Comment se différencier grâce à son nom de marque?

Comment se différencier grâce à son nom de marque?

Comment se différencier grâce à son nom de marque?

Alors que l'INPI enregistre 3,7 millions de marques déposées, le nom demeure pourtant un élément de différenciation. Chiffres-clés et conseils [...]

Isobar et eCommera lancent "Brand Commerce"

Isobar et eCommera lancent "Brand Commerce"

Isobar et eCommera lancent "Brand Commerce"

L'agence Isobar s'attaque à la vente en ligne à travers sa nouvelle plateforme "Brand Commerce", qui propose un service complet, rassemblant [...]

Omnicanal : la distribution spécialisée à la traîne

Omnicanal : la distribution spécialisée à la traîne

Omnicanal : la distribution spécialisée à la traîne

Alors que les enseignes lancent régulièrement de nouvelles initiatives digitales, parfois à grand renfort de média, le cabinet de conseil Stanwell [...]

Doctissimo, du média au magasin

Doctissimo, du média au magasin

Doctissimo, du média au magasin

Depuis 2015, les lecteurs français de Doctissimo peuvent appliquer les conseils bien-être et santé prodigués par le site d'information français [...]

Le chatbot, outil d'une relation client omnicanal

Le chatbot, outil d'une relation client omnicanal

Le chatbot, outil d'une relation client omnicanal

Les bots Messenger peuvent connecter l'ensemble des supports de la relation client d'après Geoffrey Boulakia, directeur conseil chez The Social [...]

Future of Social Media

Future of Social Media

Future of Social Media

Cette conférence réunira 350 décideurs (CMO, CDO, responsables de la transformation digitale et des réseaux sociaux) autour de 40 intervenants [...]

6 clés de succès de la transformation digitale

6 clés de succès de la transformation digitale

6 clés de succès de la transformation digitale

De la transformation à la réinvention digitale : telle était la thématique d'une série de conférences données à l'occasion de l'IBM Business [...]